Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

prcf-logo

Violant à nouveau grossièrement le Non souverain de mai 2005, par lequel le peuple français avait refusé la constitution de l’Europe supranationale et libérale, les députés de l’Union Maastrichtienne Patronale et de la social-eurocratie (dont la majorité s’est hypocritement abstenue) viennent d’adopter le « mécanisme européen de stabilité » dicté par Merkozy, qui détruit la marge politique, budgétaire et sociale de feus les parlements « nationaux » des pays de l’UE. Ce traité léonin s’ajoute au Traité de Lisbonne, déjà voté dans le dos du peuple par les parlementaires UMP, PS et centristes.

La France va devoir fournir des milliards d’euros à l’UE pour combler le trou sans fond de l’euro et de la prétendue « eurodette » dont se gavent la finance sur le dos des peuples.

L’austérité est gravée dans le marbre d’un « mécanisme » qui bride d’avance de manière extrêmement contraignante la politique budgétaire. La « République française » devient de plus en plus une coquille vide : tout est désormais cadré par Bruxelles et par la Banque de Francfort.

A cet égard la Grèce est exemplaire : on donne des milliards (pris dans les poches des travailleurs de toute l'UE) aux Banques et au capital de l'UE, en prétendant "aider" la Grèce, en tuant les Grecs et en assujettissant la Grèce !

 

Une fois de plus notre classe dominante se couche devant les exigences de l’impérialisme allemand et du MEDEF, dont le dernier livre, « besoin d’aire », appelle ouvertement à dépasser la France, à créer les « Etats-Unis d’Europe », à « reconfigurer les territoires », à flinguer la langue française au profit du tout-anglais. Porte-voix du parti antinational en France, le journal Le Monde appelle Berlin à assumer sans complexe son rôle de leader européen.

 

Plus que jamais, les patriotes progressistes, les vrais internationalistes, doivent rompre avec le mensonge de l’Europe sociale par lequel la hideuse dictature de l’Empire européen « tient » en laisse une bonne partie de la gauche, de l’extrême gauche et des syndicats.

 

Plus que jamais, le PRCF invite les communistes, les républicains véritables à s’unir dans l’action pour SORTIR de la dictature européenne, pour reconstituer les acquis sociaux, les services publics, le produire en France, l’indépendance nationale, et permettre à la France d’engager la rupture avec ce système capitaliste de plus en plus mortifère. Plus que jamais les militants du PRCF iront à la rencontre des travailleurs avec leur programme-candidat. Ils invitent tous les camarades communistes à les soutenir dans ce travail de salubrité publique.

 

Le 22 février 2012 

Le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF)

Commenter cet article