Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

diablo-cyber001.jpg

Une information

Une opinion

Un coup de gueule

Une suggestion

Un signe d'amitié

Etc...

Seul (e) devant votre ordinateur,

entrez en contact avec Diablo

et/ou avec les lecteurs et lectrices

de son blog.

(Utilisez la zone commentaires ci-dessous)

(N.B. : les commentaires sont modérés)

Commenter cet article

Serge des bois 11/10/2012 21:29


J'aurais tellement de coups de gueule à t'envoyer mon cher Diablo que je ne sais par lequel commencer   


Mais ne t'inquiète pas, lorsque j'en aurai fini avec les différentes occupations automnales du retraité, ainsi que des manifs qui se succèdent, je ne manquerai pas de revenir m'exprimer ...


Amitiés

DIABLO 12/10/2012 06:25



Bonjour Serge,


Pas de souci, reviens quand tu veux tu seras toujours le bienvenu.


Amitiés,


Diablo



CCL 11/10/2012 18:44


A propos des negociations entre les Farc-EP et le gouvernement Santos:


Le conflit arme colombien a debute en 1948. Les guerilleros se sont regroupes en deux organisations politico-militaire en 1964 :les FARC et l'ELN.


Il est clair que la forme (non-pacifique) de la lutte fut dictee par la bourgeoisie colombienne et son etat . Deja au debut des annees 50, Che qualifiait la bourgeoisie colombienne comme la plus
sanglante du sous-continent americain.


Meme sans doute, l'une des plus sanglante de la planete historiquement. N'oublions pas que les forces armees dite nationales de Colombie se sont rendues coupables de violences qui feraient
palir les Waffen SS, genre decouper les supposes "subversifs" a la tronconneuse VIFS, ou genre jouer des parties de foot avec les tetes decapitees des soi-disant "terroristes" et cela devant
leurs femmes et enfants.


D'ailleurs les plus grandes fosses (peu) communes depuis Hitler furent mises a jour en 2009 a la Macarena (Meta). La majorite des cadavres avaient ete demembres.


Les Paramilitaires (c'est a dire , les forces armees "non-orthodoxes" de l'etat colombien) ont meme utilise des fours crematoires pour faire disparaitre les cadavres de "subversivos", et comme a
Auschwitz, certains furent brules vifs !!!


Comme l'ont toujours dit les Camarades des Farc-EP et ELN, la forme pacifique de la lutte revolutionnaire serait preferable a la forme non-pacifique.


Je suis de l'avis que des accords de cessez-le-feu entre l'etat dit national et la guerilla seraient une chose merveilleuse pour le peuple colombien.


Mais si la guerilla remet ses armes a l'armee dite nationale, ce serait l'equivalent d'enfermer la brebis dans la cage du loup. D'accord si on arrache au loup jusqu'a la derniere de ses dents.


L'ideal en fait, ce serait la prise du pouvoir (par la voie electorale pourquoi pas) en Colombie par un mouvement bolivarien du type d'Hugo Chavez.


Dans ce cas ,la guerilla deviendrait totalement caduque et pourrait remettre ses armes a une nouvelle armee vraiment nationale colombienne, a l'image de l'armee venezuelienne, et en fait
 l'integrer.


Quelque soit l'issue des pourparlers, Honneur Eternel aux heros de la revolution colombienne qui ont fait le choix des armes pour NE PAS SUBIR !!!


Aux Camarades Alfonso Cano, Mono Jojoy, Ivan Rios, Raul Reyes, morts au Champ d'Honneur,  a l'inoubliable Manuel Marulanda qui passa 60 annees au combat dans les montagnes de Colombie, aux
centaines de milliers de campesinos qui ont prefere mourir debout plutot que de vivre a genoux. 


 

caroleone 09/10/2012 14:48


Bonjour mon diable,


 


Ben, chuis bien contente de te connaitre en vrai, mettre un visage et une voix sur les amitiés virtuelles c'est bien sympathique et je ne suis jamais déçue pour ma part.


Je t'envoie cette jolie image que j'ai trouvé sympa pour illustrer nos luttes futures, bon pied bon oeil toujours avec l'amitié qui réconforte en partage et en soutien, preuve de la force du
militantisme.


Bises et bonne journée


 


caro


 


 



Henri 08/10/2012 22:04


Diablo, monsieur Diablo,


merci pour tout ce que tu nous apportes ;:espoir, révolte, amitié


longue vie au Blog


Henri

Djamal Benmerad 03/07/2012 21:20


Al Jazeera, arme de destruction massive


Par Djamal Benmerad le.brasier@yahoo.fr


La chaîne Al Jazeera est, comme aurait dit l’autre, née avec des moustaches, au vu des 100 millions de dollars dont elle fut créditée dès sa naissance, en novembre 1996, à partir du
holding Al Jazeera Satellite Network. Al Jazeera est, dit-on, concurrente du géant nord-américain CNN, les téléspectateurs arabes et arabophones étant peu réceptifs à la langue anglaise,
maintenus dans l’analphabétisme par leurs régimes respectifs. D’autres sources indiquent que CNN est actionnaire d’Al Jazeera.


Ce ne fut donc pas « la petite chaîne qui monte », comme le proclamait le slogan de M6. Quelques mois après sa naissance, Al Jazeera revendiquait déjà 30 millions de
téléspectateurs. Mais dès 2001, et grâce à la retransmission exclusive des vidéos que lui faisait parvenir Ben Laden et les sous-chefs d’Al Qaeda,  son chiffre d’audience
augmenta jusqu’à 50 millions de téléspectateurs. L’audimat ne cessera d’augmenter, comme nous le verrons plus loin.


Et pour prouver son allégeance totale à l’establishment étatsunien, elle se prit à donner la parole aux leaders israéliens, sans contradicteur en face.


L’Emir du Qatar, Hamad ben Khalifa Al Thani est, bien entendu,  le propriétaire d’Al Jazeera, même s’il se dit que CNN est actionnaire de cette chaîne, ce que nous ne
pouvons prouver tant la gestion d’Al Jazeera est pour le moins opaque.


 


Qui est l’émir Hamad ben Khalifa Al Thani ?


 


Il est tout ce que la morale réprouve, mais que les dirigeants occidentaux admettent.


L’émir Hamad ben Khalifa Al Thani, diplômé de l'Académie royale militaire de Sandhurst,  prend le pouvoir à la suite d’un coup d’Etat entrepris contre son propre
père, Khalifa ben Hamad Al
Thani ?


Depuis son coup d’Etat réussi, le désormais émir du Qatar ne cessera de donner des gages à l’Occident.


Cet irremplaçable allié de l’Occident pervers est le mari  - excusez du peu - de trois épouses qui lui ont donné vingt-quatre enfants, dont 11 garçons et 13 filles. C'est la
princesse Mozah qui l'accompagne le plus souvent dans les actes officiels, faisant
ainsi figure de princesse consort.


Avec sa première épouse Mariam bint Mohammed Al Thani, il a 2 fils et 6 filles :


Mishaal ben Hamad Al Thani

Fahd ben Hamad Al Thani

Aisha bint Hamad Al Thani

Hussah bint Hamad Al Thani

Sara bint Hamad Al Thani

Rawdah bint Hamad Al Thani

Fatima bint Hamad Al Thani

Mashael bint Hamad Al Thani



Avec sa deuxième épouse Mozah bint Nasser al-Missned, il a 5 fils et 2 filles :


Jassim ben Hamad Al Thani


Tamim ben Hamad Al Thani (prince héritier)

Joaan ben Hamad Al Thani

Khalifa ben Hamad Al Thani

Mohammed ben Hamad Al Thani

Al-Mayassa bint Hamad Al Thani

Hind bint Hamad Al Thani



Avec sa troisième épouse Noora ben Khalid Al Thani, il a 4 fils et 5 filles :


Khalid ben Hamad Al Thani

Abdullah ben Hamad Al Thani

Thani ben Hamad Al Thani

Al-Qaqa ben Hamad Al Thani

Lulwaa bint Hamad Al Thani

Maha bint Hamad Al Thani

Dana bint Hamad Al Thani

Al-Anood bint Hamad Al Thani

Mariam bint Hamad Al Thani



 


Qu’est Al Jazeera ?


 


Lancée en novembre 1996 par l’Emir du Qatar Hamad ben Khalifa Al Thani, mais sous la direction des frères franco-israéliens - et surtout
sionistes - David et Jean Frydman, qui n’avaient aucune expérience des médias, mais qui avaient la « vertu » d’avoir la double nationalité française et israélienne, la chaîne qatarie
Al Jazeera donnait, offrait, à ses débuts, un semblant de neutralité, accordant la parole aux démocrates arabes mais tout en courtisant leurs régimes oppresseurs. Plus tard, les frères
Frydman seront les principaux intermédiaires entre les  régimes qatari et israélien jusqu’à l’aboutissement de relations diplomatiques entre les deux pays. Excellente tactique
pour séduire un public irrité par la langue de bois des chaînes nationales arabes toutes contrôlées par l’Etat. Mais la soudaine et fulgurante ascension de la chaîne ne survint qu’à la suite de
sa diffusion exclusive des messages vidéo de Ben Laden.


Dès lors, elle devint la coqueluche des téléspectateurs arabes  qui, nous l’avons écrit plus haut, n’avaient, à cause de
l’analphabétisme régnant, pas accès à des sources d’information différentes, voire contradictoires.


Al Jazeera dut son premier succès mondial en diffusant les cassettes vidéo
de Ben Laden. Quelques mois plus tard, les USA lui demandèrent de mettre l’affaire en sourdine, Ben Laden ayant accompli la mission qui fut confiée par ses parrains US. Ce qu’Al Jazeera
fit.


Et comme l’appétit vient en mangeant, surtout lorsque cet appétit, ou cette voracité, est entretenu par les pétrodollars, le groupe Al
Jazeera lança cinq sites web : trois sites pour la chaîne Al Jazeera (en arabe, en anglais et en bosnien), un pour Al Jazeera Sport, un pour

caroleone 16/04/2012 19:12


Oui, j'ai un coup de gueule mais c'est assez cochon, j'ose pas te le poster zici !!


Alors je t'envoie le lien, je l'ai mis en commentaire (c'est le dernier)


 


Amitiés


 


caroleone

DIABLO 16/04/2012 19:15



Parfait !



Serge des bois 13/04/2012 21:30


En politique, rien n'est jamais fini, ni jamais figé. Le candidat du FdG, lorsqu'il était à 5 % dans les sondages fut utilisé par la droite pour tenter d'affaiblir le candidat socialiste. Mais
jouer à l'apprenti sorcier cause parfois des retours de bâton qui peuvent faire très mal. En effet, loin d'affaiblir le candidat PS, la campagne du FdG et de son candidat a ramené vers
l'action politique nombre de ceux qui, depuis 2005, n'y voyaient plus d'issue.


Le PS aussi s'émeut de cette progression car, si les sondages donnent Hollande encore largement vainqueur au second tour, il sait bien que le vrai danger, c'est de ne pas avoir la majorité
absolue à l'assemblée nationale. Le résultat actuel attribué au FdG laisse présager un nombre important de députés élus, issus de ses rangs. 


Autre danger pour le PS et pour la droite, la dénonciation du FN par le FdG laisse aussi augurer de jours noirs pour les législatives. Pour la droite, c'est une possible réserve de voix qui
s'amenuise, et pour le PS, c'est la possibilité de jouer sur le vote utile qui disparaît. 


Aussi, comme par miracle, après l'avoir mis plus bas que terre, les médias s'aperçoivent que Philippe Poutou est un bien gentil personnage. Finies les interviews immondes, on rigole avec
lui, s'il pouvait piquer 2 ou 3 % au FdG ....


Ce n'est pas l'homme Poutou(effectivement très sympathique et, comme il le dit lui-même "frère de combat" des militants du FdG) qui est en cause, mais l'instrument d'affaiblissement du FdG
que souhaitent en faire la droite et le PS, encore une fois alliés objectifs.


Face à ces manoeuvres de bas étage, tous ceux qui aspirent au changement devraient avoir à coeur de les mettre en échec. La seule possibilité crédible qui s'offre à eux, celle à laquelle
s'attaque la réaction et la social démocratie : c'est le vote pour le candidat du FdG au premier tour.  J'espère que ceux qui seraient tentés par le vote Poutou, l'abstention, le
boycott ...mesurent bien à quoi aboutit leur choix.


A ceux qui prétendent que le vote n'a jamais rien changé, en ces jours anniversaires du coup d'état contre le président démocratiquement élu Chavez, je suggère de prendre connaissance des
déclarations du PC vénézuélien. Cela leur montrera que lorsque le peuple est derrière celui qu'il a élu, même un coup d'état fomenté, armé et soutenu par les USA peut être mis en échec par
l'intervention populaire.


Encore une fois, le gouvernement Chavez n'est pas un gouvernement communiste, et nous pouvons avoir maintes critiques à lui faire, mais nous ne pouvons nier qu'il a apporté une amélioration des
conditions de vie à son peuple et des perspectives que nous pouvons envier.


Alors ici, en France, avec le passé révolutionnaire de notre peuple, prétendre que nous n'arriverions pas à imposer les changements que nous voulons, revient tout simplement à affirmer qu'il n'y
a plus aucun espoir. 


Et prétendre, dans le même temps, que nous avons les moyens de faire la révolution relève d'une dialectique pour le moins curieuse ...


 

Serge des bois 29/03/2012 18:52


L'UE étant une illusion, doit-elle empêcher de voter FdG ?


L’illusion de l’Europe sociale, c’est le reproche principal (le dernier ?) que font au programme du FdG ceux qui, devant la vague qu’il provoque, ont du mal à justifier le maintien de leur
opposition.


Qu’en est-il, et surtout qu’elle est son importance dans la bataille ? Peut-on s’abriter derrière, pour justifier le rejet du vote FdG ?


Oui, l’UE a été crée pour et par le capital. Pour la faire admettre, il a bien fallu lui donner un minimum de coloration sociale. Les faits ont vite démontré que ce n’était que poudre aux yeux.
La Grèce et l’Espagne paient actuellement très cher cette illusion. Pourtant, les élections espagnoles viennent de donner la majorité à la droite la plus réactionnaire,  et en Grèce, les
sondages pré électoraux ne donnent pas la majorité aux partis qui se sont opposés au vote du parlement livrant la Grèce au dictat de la troïka.


C’est une réalité que les manifestations, mêmes importantes, ne peuvent cacher. Pourquoi le KKE ne fait-il pas 60 % des voix en Grèce, mais reste aux alentours de 12 %, même pas en tête des
partis opposés à cette politique ?


Un militant révolutionnaire conséquent ne peut balayer d’un revers de main ces faits. Il ne suffit pas que le peuple souffre pour que la conscience politique soit au rendez-vous. Entre
l’aspiration des peuples et leurs choix politiques, il y a  la crédibilité des solutions défendues. Force est de constater que dans les pays cités, cette crédibilité n’existe pas concernant
les partis révolutionnaires.


En France, où la situation actuelle n’a pas atteint ce seuil de gravité, pour la première fois depuis des décennies, un discours qui remet en cause les fondements de cette Europe rencontre un
succès grandissant. Certains font la fine bouche : « oui, mais l’UE sociale est un leurre ». Oui, et après ! Ce qui compte, n’est-ce pas qu’une majorité adhère aux principes qui sont contenus
dans le programme du FdG : salaire minimum 1700 euros, 35 heures, retraite à 60 ans, soins gratuits, pôle nationalisé de l’énergie, mise au pas du capital par la
nationalisation de banques et de compagnies d’assurances …  Pour sa mise en œuvre, nous aurons des difficultés, certes, mais à ce moment, si nous avons su expliquer avant ce
qui nous attend, il sera temps de voir les moyens que nous mettrons en œuvre pour y faire face.


Vouloir résoudre les problèmes avant qu’ils ne se posent concrètement risque de faire tout simplement qu’ils ne se posent jamais ! Car, pour avoir à y faire face, encore faut-il que le candidat
du FdG soit élu. La seule vraie question à l’heure actuelle étant : peut-on assurer son élection et envoyer siéger à l’assemblée nationale une majorité défendant ce programme ? Si cette condition
n’est pas remplie, le reste est littérature.


Donc, dans un premier temps, se battre pour cette élection est une nécessité absolue.


Le programme du FdG contient les moyens de s’opposer à l’UE par l’élection d’une assemblée constituante pour l’élaboration d’une nouvelle constitution. En établissant une constitution redonnant
la primauté nationale sur l’ UE, celle-ci sera, de fait, mise en échec et les traités européens devront, obligatoirement être renégociés. La France est le deuxième pays contributaire au budget de
l’Europe, donc, on ne peut se passer d’elle, cela, comme le souligne Mélenchon, lui donne un poids considérable. De plus, quel exemple pour les autres pays, si la France décide de faire bouger
les lignes ! La demande de plus de 300 syndicalistes belges à se rendre au meeting de Lille en est la plus belle démonstration. Ce que propose le FdG rencontre auprès des travailleurs un intérêt
et suscite un espoir qu’on ne peut négliger.


Cet espoir qui se lève, ne faisons rien qui puisse l’affaiblir, au contraire. Dans la clarté, et en annonçant bien les difficultés qui nous attendent, en insistant sur la nécessité des luttes
dans le présent et dans l’avenir, mobilisons toutes les forces disponibles pour l’emmener encore plus loin. C’est en avançant que l’on défriche le terrain.


Ceux qui se servent de l’illusion de l’Europe sociale pour exiger la sortie de l’UE et de l’euro comme préalable à leur soutien, s’inscrive en cela dans le jeu du capital.


En effet, pourquoi veulent-ils sortir de l’euro ? Pour pouvoir dévaluer notre monnaie et accroître ainsi notre compétitivité. Or, la compétitivité c’est un mode de relation dont la finalité est
la mort de l’autre. La compétitivité, c’est la mise en concurrence des travailleurs entre eux. C’est tout sauf l’idéal communiste.


La solution proposée est-elle plus crédible que celle du FdG ? J’en doute.


On nous affirme qu’il ne sera pas possible de faire bouger les choix de l’Europe car on va se heurter à la volonté des 26 autres pays. Mais la solution alternative proposée nécessite d’affronter
l’ensemble des pays capitalistes du monde. C’est beaucoup, beaucoup plus que 26 non ?


Soyons modestes, le plus long voyage commence toujours par le premier pas, et au pas suivant, nous verrons bien comment franchir les obstacles qui se présenteront. Faisons confiance à notre
peuple et au pouvoir d’entraînement qu’il aura sur les autres peuples européens.


Aujourd’hui ce premier pas, c’est mettre le candidat du FdG en capacité d’être élu. Pour cela, tout ceux qui sont convaincus qu’il faut que ce monde change, doivent s’y atteler.


Pour la suite, les exemples de Castro et Chavez (entre autres) montrent que, quand le mouvement est engagé, il acquiert sa propre force et impose la route à suivre, même si à l’origine ce n’était
pas celle qui était prévue.


La marche vers le communisme, c’est-à-dire la mise en commun et le bien commun, est la seule qui offre des solutions réelles aux hommes d’aujourd’hui. Commençons-là ! 


 


.

DIABLO 29/03/2012 21:38



En ce qui me concerne, je le répète, mon vote Mélenchon n'est pas une approbation de l'ensemble de son programme. Sur l'U.E. et l'Euro j'avoue des désaccords
même s'il parle de "désobéissance européenne" (ce qui est un mieux), on pourrait aussi parler de l'énergie nucléaire. Mais là n'est pas le propos.


Clairement, il ne sera pas élu mais la dynamique créée par sa campagne peut être déterminante pour "l'après". Je n'imagine pas rester en dehors de cette
dynamique espérant une "front populairisation" pour de nouvelles conquêtes progressistes.


C'est raison de mon vote. Celles et ceux qui choisiront l'abstention (ou le boycott) se mettront à côté des espérances du peuple, et pour se battre il faut
d'abord de l'espoir! Je respecte leur choix mais le regrette vivement!


Salut et fraternité 



caroleone 26/03/2012 23:16


Les personnes dont je parle ne se sont pas exprimées par commenatire tu penses bien, non c'est sur le sondage mais je sais qu'il ne veut pas dire grand chose néanmoins.


Je rencontre quand même dans mon entourage et j'ai rencontré en milieu professionnel des personnes qui votaient FN et ce n'étaient pas ds gens issus des classes bourgeoises loin de là.....ce qui
me désespère encore plus.


Tu as raison il faut redonner de l'espoir et effacer la haine de la vie de nos concitoyens, nos ennemis sont bien ceux qui allument cette haine à des fins électoralistes.


 


Amicalement


 


caroleone

caroleone 26/03/2012 22:22


Tu sais Diablo, quand je vois que le FdG arrive à faire le même score voire mieux que le pen, je me dis que si nous étions représentés par un candidat coco (ce qui m'aurait évidemment convenu),
nous ne pourrions pas le faire !!


Imaginer il y a de cela un mois que Mélenchon deviendrait le 3e homme était impossible pour moi !!


Les choses bougent, le peuple nous envoie un signe.....


Moi, ce qui me fait enrager c'est quand je vois que 8 personnes ont osé afficher leur préférence à le pen sur mon blog qui présente bien en devanture ses casquettes !!


Je maudis ces personnes qui votent pour des fascistes, ce qu'ils demandent, ils ne voudraient pas qu'on leur fasse subir, seule la haine guide leurs actes et ça nous le devons aussi à l'UMP.


Je ne sais pas comment faire en période électorale face à cette problématique, nous ne pouvons nous taire, affirmer nos idées en dénonçant nos ennemis prend alors toute son importance en cette
période ?


 


Amicalement


 


caroleone


 

DIABLO 26/03/2012 22:43



Bonsoir Caroleone,


Je ne vois pas les commentaires favorables à Le Pen sur ton blog. Souvent, ces gens sont égarés et se trompent de colère. Doit-on faire une croix sur eux ou
continuer d'argumenter pour tenter de les sortir de cette impasse?


La seconde démarche me semble la plus judicieuse: Il y a eu tellement de renoncements de "l'Union de la Gauche" à la "Gauche Plurielle"que beaucoup ont perdu
la boussole...


Salut et fraternité


Diablo


 



caroleone 25/03/2012 19:51


Serge des bois nous avait sans aucun doute semblé optimiste lorsqu'il écrivait cela le 9 mars sur cette tribune :


 


LE 18 MARS, TOUS A LA BASTILLE !


Et si nous faisions de cet anniversaire du début de la Commune, le point de départ de la reconquête  ?


Les organisateurs espèrent 20 000 personnes ...


Si nous dépassions les 100 000 ?


Quel coup de tonnerre dans une campagne dont nos ennemis veulent limiter la portée !


 


Je crois bien que nous pouvons dès lors continuer d'y croire !!


Amicalement


 


caroleone

DIABLO 25/03/2012 23:20



C'est vrai que cette campagne semble générer une forte dynamique populaire : de nombreux militants un peu en retrait retrouvent le chemin du porte à porte et
de la distribution de tracts sur les marchés (j'en connais). Des jeunes s'engagent . Jusqu'où peut mener ce mouvement ? Je suis optimiste mais j'ai appris à être prudent...


Salut et fraternité



DANTIN Marise et B GIUSTI S Genraux CGT COCHIN 24/03/2012 17:35






Paris le 12 mars 2012


 


 


A Nathalie Gamiochipi


Nadine Prigent


Bernard Thibault


 





 


 





Magouillage et copinage à l’USAP


 


 

Chers camarades,


Nous revenons une fois de plus vers vous afin de demander votre intervention. En effet, lors de la CE de l’USAP
qui a eu lieu ce matin, des décisions inacceptables ont été prises concernant des mandatements à l’AGOSPAP ou à la Commission logement.

Ces décisions vont à l’encontre des principes mêmes qui, selon les propos de la Secrétaire d’un autre syndicat
et membre du Bureau de l’USAP, « qui font la grandeur et la force de la CGT », puisqu’elles piétinent non seulement les statuts de l’USAP, mais aussi ceux de la Fédération Santé CGT. De
graves entorses ont été commises :


- refus de renouvellement des mandats de camarades qui siègent à l’AGOSPAP en catégorie C
(depuis de nombreuses années, plus de 10 ans pour certains) sous prétexte que ces mêmes camarades « ne veulent pas partir » ; comme nous l’avions dénoncé précédemment, il semblerait
qu’il y ait bien des mandats à vie à l’USAP ;

- corolairement, non prise en compte des camarades qui postulaient à ces postes ;

- nomination imposée par l’USAP d’une camarade, Claudine Requena, qui n’a pas été
mandatée par son établissement (Cochin), et qui de plus a adhéré à la CGT d’un autre établissement que le sien (ce qui est interdit par les statuts) ;

- et malgré les protestations de la Secrétaire Générale de Cochin qui s’appuyait sur les statuts,
l’USAP, et sa Secrétaire Générale en particulier, ont sciemment décidé de piétiner les statuts sous le prétexte fallacieux de « protéger les camarades » ; étant donné le
contexte (plainte de la CFDT contre ces mêmes administrateurs CGT) il est légitime de se demander de quelle protection il s’agit ;

- Cette même camarade de l’AGOSPAP, sans doute aussi par « mesure de protection », a été mandatée
tout aussi illégalement à la Commission logement.







Nous vous avions déjà adressé un courrier plus détaillé sur les graves manquements à la démocratie syndicale au sein de l’USAP, sur les « magouillages et copinages » qui y sévissent. Or
il semble que ce précédent courrier n’ait pas eu d’impact sur l’USAP, puisque ces pratiques détestables y subsistent.

Ces pratiques ont considérablement entamé la confiance envers l’USAP, non seulement de notre syndicat de Cochin mais aussi d’un certain nombre d’autres syndicats de l’AP-HP, puisque 7
d’entre eux, dont les 2 plus importants, se sont opposés à ces « magouillages et copinages ». Certains, dont notre syndicat, ont décidé de ne plus assister à aucune réunion de l’USAP,
ni non plus de répondre à ses directives.

Nous pensons que dans l’intérêt de la CGT Santé, il est indispensable que cessent ces agissements de l’USAP. En effet, il en va de l’unité de nos syndicats de l’AP-HP.


Fraternellement,


 

Marise Dantin, Secrétaire Générale CGT Cochin

Bernard Giusti, Secrétaire Général Adjoint CGT Cochin













Serge des bois 24/03/2012 11:10


Des choses bougent. De plus en plus de gens, dans ce pays, pensent, si l’on en croit les sondages, que le vote FdG peut servir à quelque chose. Cela crée une dynamique, et de plus en plus
d’observateurs sont bien obligés de le reconnaître.


Face à cet espoir qui monte, des « incorruptibles », du moins c’est ce qu’ils prétendent, se déchaînent contre le FdG et multiplient les attaques sur l’homme qui l’incarne.


Que l’on soit opposé au principe du FdG, soit. Que l’on ait des reproches à adresser à son candidat, je l’admets. Ce que je n’admets pas, c’est que ces attaques cachent ou déforment la vérité
pour justifier des positions de refus de plus en plus difficiles à tenir et à défendre.


J’ai constaté que beaucoup de ceux qui font assaut contre le FdG vont chercher leurs arguments chez leurs pires adversaires (Figaro, Express, TV, etc …).


Je vais prendre quelques exemples. Le plus important et le plus grave reproche est : « Mélenchon a approuvé l’intervention des forces de l’OTAN en Libye ».  


Pour se faire une juste idée, voilà l’explication de son vote au parlement européen :


«  Je vote pour le texte et les mesures proposées concernant l’espace aérien dans le but d’aider le peuple en action contre le tyran qui le bombarde. Mon vote s’entend dans le
strict cadre suivant: tout acte de guerre, comme la création d’une zone d’exclusion aérienne, ne peut être décidé que par l’ONU et exclusivement par elle. Cette action doit être placée sous
l’autorité du commandement militaire de l’ONU et elle seulement. Toute décision doit être prise en concertation avec les organisations de l’Union africaine et de la Ligue arabe. Je m’oppose
formellement à l’idée étasunienne de bombardement préventif et à l’intervention de l’OTAN. Tout autre développement nécessiterait un autre texte et d’autres dispositions ».


On peut ne pas être d’accord avec cette analyse (c’est mon cas), mais affirmer qu’il a approuvé les bombardements de l’OTAN est tout simplement mensonger.


Suite à la manif du 18 mars, c’est son discours qui est mis en cause. Quoi ! Il n’a rien dit de ce que souhaite faire le FdG s’il arrive au pouvoir ?  Et bien non, il a simplement souligné
l’importance symbolique de cette journée et de cette action.  Pour ce que veut le FdG, lisez le programme, tout est dedans !


D’ailleurs, à propos de ce programme, il parait qu’il ne prévoit pas d’attaque contre le capital. Si on lit le Monde sur le web et son comparatif des propositions économiques entre Hollande et le
FdG, effectivement, ce dernier ne prévoit pas grand-chose. Par exemple :


-  Concernant  les banques : 5 propositions pour Hollande, 3 pour Mélenchon, sauf que, page 35 du programme du FdG, il prévoit « la nationalisation de banques et de
 compagnies d’assurances ». Détail, vous avez dit détail ?


- Concernant les finances, même méthode : la case Hollande est plus remplie (4 propositions) et on conseille en plus d‘aller lire « la finance de Hollande est-elle crédible ». La case Mélenchon
donne, à côté, l’impression d’avoir moins de choses à dire. Pourtant, il y a aussi 4 propositions, elles y sont simplement moins détaillées.    


- Concernant l’énergie, on annonce, case Mélenchon, création d’un pôle regroupant EDF-GDF-AREVA-TOTAL. Oui, sauf que le programme, page 38, précise « renationalisé ». Bagatelle



C’est sans doute en se fiant à ce genre de présentation que certains se croient autorisés à affirmer que le terme de nationalisation n’existe pas dans le programme du FdG.


Je vais arrêter là les exemples de désinformation venant de toutes parts concernant le programme du FdG. Chacun peut (et doit) le lire et se forger sa propre opinion.


Je remarque par ailleurs que d’aucuns préconisent une action commune avec les gaullistes (dits de gauche) au prétexte qu’ils sont pour la sortie de l’UE et de l’euro. Ils appellent au boycott de
cette élection car la constitution de la 5ème république est anti démocratique. Ils oublient au passage que c’est ceux avec lesquels ils envisagent un accord qui sont responsables de cette
constitution. Alors que le FdG dont-ils ne veulent pas entendre parler propose, lui, une élection à la proportionnelle intégrale d’une assemblée constituante pour l’abrogation de la constitution
actuelle remplacée par celle de la 6ème république. Cherchez l’erreur !


On peut avoir des réserves, des critiques, des oppositions face au FdG, mais qu’avons-nous à mettre en face ? Le non vote, sous quelque forme qu’il soit, entérine la situation présente, il donne
l’impression que le vote FN a une  importance plus grande que sa réalité (moins il y a de votants, plus le pourcentage retenu est élevé).


Alors, oui, les choses bougent, et nombreux sont ceux qui finissent par reconnaître que ce vote peut être le moyen d’un coup de pied dans la fourmilière. Et voir les fourmis FN, UMP, PS s’agiter
en tous sens devant la menace est déjà réjouissant.


A nous de faire en sorte que les propositions contenues dans le programme du FdG soient appliquées, et emmenons-le plus loin.  Pour cela, assurons une des deux premières places à Mélenchon,
ce qui résoudra en même temps le choix du deuxième tour !


Pour ceux qui, arque boutés sur des principes, refusent de voir les perspectives qu’il offre, je pense qu’ils se trompent lourdement.  Ils me font penser à des gens à qui on annonce un
tsunami et qui voient passer le dernier train en refusant de monter dedans au prétexte qu’il ne va pas assez loin ou pas assez vite.   Quand la vague « brune » leur tombera dessus, ils
diront : « si j’avais su ». Il sera trop tard !


 

Serge des bois 10/03/2012 13:30


Bonjour,


J'ai oublié de préciser que ce texte a été publié sur le site de la fédération du PCF Corrèze.


Fraternellement

Serge des bois 10/03/2012 11:33


Ci-dessous, un texte qui remet un peu certaines pendules à l'heure, publié par Jean Combasteil, ancien maire communiste de Tulle et premier adjoint de F. Hollande quand celui-ci était maire de
Tulle.


 


« Aujourd’hui il n’y a pas de communistes en
France »   Réaction de Jean Combasteil
On le sait, l’activité politique n’a pas la
réputation d’utiliser le fair-play ou la douceur. L’invective, l’agressivité sont souvent convoquées. Il n’en reste pas moins que cet usage peut faire mal à ceux qui en sont les destinataires.
C’est ce qu’on ressenti les communistes corréziens à la suite des propos tenus par Fran-çois Hollande devant les représentants de l’emblématique « City of London », un des plus illustres temples
de la finance mondiale. Ils le ressentent d’autant plus que, comme le disait le journal Le Monde, « M. Hollande cultive d’excellentes relations avec les communistes en Corrèze ». Il est vrai que
ceux-ci ont été, avec d’autres, les artisans de la position que François hollande occupe aujourd’hui dans le département et à partir de là dans l’opinion publique nationale. Peut-être plus que
d’autres ai-je durement ressenti ces propos en raison de quelques combats communs et d’une action publique longtemps conduite côte à côte avec François dans cette ville de Tulle.
Je pense sincèrement que ces propos sont
irrecevables parce qu’ils ne sont pas la vérité même si la dureté de la phrase : « Aujourd’hui il n’y a pas de communistes en France » est atténuée par une petite adjonction non citée dans les
dépêches : « or not many » à traduire par « ou pas beaucoup ». Il existe un parti communiste, ayant des adhérents et des militants souvent parmi les plus actifs de la gauche française. Mais de
surcroît c’est aussi une maladresse politique alors même que l’on ambitionne de rassembler pour le Changement.
Quittant le domaine affectif comment ne pas
s’interroger sur la suite des propos qui rappelle que « la gauche a été au gouvernement pendant quinze ans au cours desquels nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et
aux privatisations ». Alors qui devons-nous croire : François qui stigmatise à juste titre le monde de la finance dans son discours du Bourget ou Hollande qui tranquillise les « marchés »
?
Cette simple interrogation résume totalement
ce qui distingue et fonde l’action du Front de Gauche. C’est aussi ce qui garantira le changement véritable, durable et libérateur. Ce n’est donc pas une question mineure car elle doit déterminer
le vote du « peuple de gauche ».
 
Jean COMBASTEIL

DIABLO 10/03/2012 13:07



Merci Serge des bois pour cette information



Gauthier 09/03/2012 20:00



DIABLO 12/03/2012 10:35


Précision :Ce message ne contient aucun texte , merci de bien vouloir l'adresser à nouveau.


Serge des bois 09/03/2012 10:12


LE 18 MARS, TOUS A LA BASTILLE !


Et si nous faisions de cet anniversaire du début de la Commune, le point de départ de la reconquête  ?


Les organisateurs espèrent 20 000 personnes ...


Si nous dépassions les 100 000 ?


Quel coup de tonnerre dans une campagne dont nos ennemis veulent limiter la portée !


Pour cela, il faut que chaque blog progressiste en assure la pub. Là encore, ce n'est pas un simple appel pour le FdG, mais une démonstration de la vitalité et de la force du courant
révolutionnaire, un peu comme, en 1936, la rencontre entre les manifestants communistes et socialistes à engendré la suite ...





 

DIABLO 09/03/2012 10:41



EL DIABLO qui n'est le blog d'aucun parti ni groupement de partis publiera une annonce de cette initiative du 18 mars
très prochainement.



nico37 07/03/2012 20:26


Venez débattre sur http://forummarxiste.forum-actif.net

Serge des bois 06/03/2012 18:04


Entièrement d'accord avec cette citation d'Henri Krazucki, membre du bureau politique du PCF à l'époque du programme commun ...

cotty 05/03/2012 20:10


"Rien ne fait plus mal aux travailleurs que la collaboration de classes.Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division.La lutte des classes, au contraire, est la base
de l'unité, son motif le plus puissant.C'est pour la mener avec succés en rassemblant l'ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT.Or la lutte de classes n'est pas une invention, c'est un
fait.Il ne suffit pas de la nier pour qu'elle cesse:Renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poigs liés à l'exploitation et à l'écrasement."Henri Krazucki