Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Une réponse unie des vrais communistes est urgente!

Le conseil national du PCF réuni les 8 et 9 avril 2011 a fait le constat juste, sinon exhaustif, que « notre pays est plongé dans une crise et une instabilité politiques inédites, qui appellent des réponses alternatives fortes à gauche. Faute de cela, les dérives droitières, voire d’extrême-droite, risquent de s’accélérer ».

Mais, la réponse qu’il en tire n’est que de « proposer notamment un front contre le pacte euro+ et pour une autre Europe avec l’organisation d’un meeting du Front de gauche et du Parti de la Gauche Européenne le 3 mai à Paris ». Cela signifie clairement que le PCF, dont le premier secrétaire Pierre Laurent est aussi Président du Parti de la Gauche Européenne, rabat de nouveau les communistes vers le mensonge social-maastrichtien de « l’Europe sociale ». D’ailleurs, Laurent mène une campagne virulente pour que la France reste dans la zone euro, au risque d’y perdre sa dernière usine, son dernier acquis social, sa dernière parcelle de souveraineté… et au risque non moins grand d’abandonner à Marine Le Pen le drapeau tricolore de l’indépendance nationale.

Or c’est ce refus obstiné du PCF-PGE de promouvoir une ligne patriotique et révolutionnaire de rupture progressiste avec l’Union Européenne sur la base des principes fédérateurs du Conseil National de la Résistance et dans la visée du socialisme, qui nourrit l’extrême droite. Où donc est passé le parti de Jacques Duclos, qui défendait à la fois l’internationalisme prolétarien, l’antifascisme et le patriotisme populaire du « produire en France » ?

Décidément, on ne peut servir deux maîtres, le peuple travailleur, et le PGE, cet appendice de la social-démocratie dont les eurodéputés n’ont même pas été capables de voter ensemble contre la guerre impérialiste en Libye (Mélenchon a ardemment milité pour !).

En outre, bien que la résolution du PCF sur les présidentielles ne se distingue ni par la franchise ni par la clarté, il est clair que la direction du PCF soutient Mélenchon, si bien qu’il n’y aura pas de candidature issue du PCF aux présidentielles… à moins que les candidats PCF se réclamant du communisme ne fassent le nécessaire pour sortir de l’ambiance confinée de l’appareil du PCF, qu’ils se tournent démocratiquement vers l’ensemble des communistes (dont la majorité n’est plus adhérente au PCF !) et qu’ils engagent enfin démocratiquement des discussions avec l’ensemble des courants franchement communistes organisés. La vérité oblige cependant à dire que les candidats en question se sont surtout distingués jusqu’ici par leur refus de toutes les propositions unitaires visant à organiser une convergence d’action communiste indépendante de la direction euro-mutée du PCF-PGE. Bien entendu, nous ne demandons qu’à être démentis et mieux vaut tard que jamais ! Car comme l’a réaffirmé le dernier Comité Politique national du PRCF, ce qui compte le plus désormais, c’est que les vrais communistes défendent ensemble un programme de rupture avec l’Union Européenne du capital sur des bases anticapitalistes, antifascistes, patriotiques et anti-impérialistes.

Dans ces conditions, le PRCF s’adresse à tous les communistes qui entendent le rester, alors que la direction euro-mutée du PCF-PGE fait un nouveau pas vers la liquidation officielle. Rencontrons-nous, discutons de propositions pour sortir la France de l’Union Européenne et de l’euro. Combattons ensemble les multiples interventions impérialistes de Sarkozy (aidé par le PS) en Afrique et ailleurs.

Développons ensemble une intervention politique indépendante du « Front de gauche », dont les positions sur la guerre impérialiste montrent qu’en l’absence d’un véritable combat unitaire des vrais communistes, il ne peut être qu’une force d’appoint à la social-eurocratie sans même pouvoir constituer un rempart tant soit peu solide contre l’extrême droite raciste et le fascisant régime UMP.

Le PRCF continuera à s’adresser à tous les communistes pour les unir dans l’action indépendamment de la direction liquidatrice du PCF-PGE, à soutenir tous les efforts pour regrouper le syndicalisme de classe, à agir pour rassembler l’ensemble des forces républicaines, patriotiques et antifascistes pour sortir le pays du broyeur euro-atlantique et pour briser la double tenaille de l’UMPS et du « FNMI » qui veut prendre en tenailles le peuple travailleur de France entre les fascistes travestis en patriotes et l’euro-désintégration de la nation.

Source : Pôle de Renaissance Communiste en France

 

prcf-logo

Commenter cet article