Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel LeDiablo

Le projet de budget 2014 présenté hier mercredi par le gouvernement prévoit de réduire de 9 milliards d’euros les dépenses de l’Etat, des collectivités locales, des universités… et de 6 milliards celles de la Sécurité sociale. Cela se traduira notamment par la suppression de 13 000 postes de fonctionnaires et la diminution de 3,1% des subventions versées par l’Etat aux collectivités locales.

 

 

A cet « effort sans précédent », pour reprendre les termes employés par le Premier ministre, s’ajoute une hausse de 3 milliards d’euros des impôts payés par les ménages – en plus des 6 milliards découlant de l’augmentation du taux de la TVA au 1er janvier – destinés à alimenter le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), cadeau de 10 milliards d’euros aux entreprises. Celles-ci bénéficieront en outre d’une baisse de deux milliards d’euros de leurs impôts.

 

 

 

Le gouvernement espère ainsi ramener le « déficit public » à 3,6% du PIB, contre 4,1% en 2013, et atteindre l’objectif des 3% fixé par l’Union européenne pour 2015. Mais le « Haut conseil des finances publiques », qui vient de publier son avis sur le projet de budget, se montre nettement moins optimiste. Cette institution, qui dépend de la Cour des comptes, reproche au gouvernement sa tendance à « surestimer les recettes » et estime que « des efforts supplémentaires » devront être pris en cours d’année pour que la baisse du déficit public devienne une réalité.


Source: POI

Commenter cet article