Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

Mercredi 10 avril 2013 à midi, Hollande est intervenu longuement devant la presse pour expliquer ce que son gouvernement allait faire contre ce qu’il appelle « la délinquance économique et financière ».


Ce qui s’était passé la veille était est autrement plus important. Il n’en a pas parlé. Mardi les députés ont adopté le sinistre accord national interprofessionnel conclu entre le MEDEF, la CFDT et la CFE-CGC qui détruit le code du travail, qui porte un coup terrible aux salariés. Pas un mot non plus sur l’abstention des élus UMP et centristes qui ont permis que ce texte soit adopté par l’Assemblée Nationale. UMP et PS ensemble, chacun à sa façon, ont montré une fois de plus comment ils se comportent face aux travailleurs et au peuple. Le Sénat qui doit se prononcer la semaine prochaine sur ce même texte ne manquera pas de l’adopter à son tour.


Pas un mot non plus sur les 163 manifestations qui ont rassemblé 120.000 salariés le 9 avril à l’appel de la CGT, de FO, de Solidaires et de la FSU, contre cet accord honteux.


L’action des salariés contre la politique patronale n’inspire personne au Parti socialiste. L’affaire Cahuzac est survenue à point pour détourner l’attention vers autre chose. Hollande, son gouvernement socialiste et ses élus qui sont en France au service du capitalisme, s’agitent frénétiquement pour se donner l’image de la droiture et de l’honnêteté. Les paradis fiscaux… On entend tout à ce sujet ! Il paraît que le gouvernement vient de sortir un arsenal qui devrait permettre d’en finir avec ces centaines de milliards qui disparaissent chaque année dans notre pays. De la poudre aux yeux ! Rappelons que le G20 (réunion des 20 chefs d’Etats les plus puissants) avait « promis » comme Hollande aujourd’hui de « dénoncer » les paradis fiscaux ».


Chaque jour dans le monde des possibilités gigantesques de développement économique, social, scientifique, culturel… sont bloqués par le capitalisme. A quoi bon investir dans le développement pour éradiquer la faim dans le monde dont souffrent 1 milliard d’êtres humains, dans la recherche scientifique qui ne rapportera pas le profit escompté, à quoi bon investir pour développer l’éducation, garantir la santé.


Chaque jour des capitaux énormes ne sont pas investis dans le secteur productif, jugé pas assez « rentable », où vont ces milliards ? Dans le secteur spéculatif où l’on joue de l’argent contre de l’argent sans rien produire. Les médias ont étalé récemment des listes de ces fameux paradis fiscaux où une partie de ces opérations s’effectuent quotidiennement. Une partie seulement car il ne faut pas perdre de vue que dans les principales places boursières du monde, les échanges financiers spéculatifs sont plus de 100 fois supérieurs aux échanges commerciaux réels ! Quand ces énormes bulles éclatent c’est la crise. Tout ça parce que le seul objectif du capitalisme c’est le profit maximum par tous les moyens. Il ne vit qu’en exploitant le travail humain, il ne s’enrichit et se développe qu’en appauvrissant les peuples. C’est ce que nous vivons actuellement en France, en Europe et dans la presque totalité des pays du monde.


Nous sommes très loin des coups de menton de Hollande et les siens.


Car il n’existe pas « d’aménagement du capitalisme qui permettrait sans lutte et par des « accords » d’assurer le mieux être du peuple. C’est par la lutte que chaque avantage obtenu lui est imposé. Il en sera ainsi tant que ce régime durera.  


source : site Communistes

Commenter cet article