Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

lutteclasse.jpg

Samedi 4 février 2012  a eu lieu, à Paris, une réunion des militants du "Front Syndical de Classe" en région parisienne.

Vous en lirez, ci-dessous, un compte rendu succinct.

 

Le rapport et la discussion ont porté essentiellement sur deux questions :

 

La première consistant à analyser la nature de la crise générale du  capitalisme, ses causes, ses développements et ses conséquences.

Le capitalisme a été marqué tout au long de son histoire par des périodes d’essor et des périodes de déclin qu’il a pu surmonter en procédant à des adaptations structurelles, non sans porter les contradictions liées à sa  nature, à ses limites historiques.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une crise qui ne peut trouver aucune issue, si ce n’est de conduire l’humanité vers un déclin irréversible.

Ce déclin se vérifie au quotidien. Pour maintenir les profits du capital les états, aux USA comme en Europe, se sont endettés au point d’être au bord de la faillite.

Tous vivent cette situation et tous font subir à leurs peuples des politiques d’austérité drastiques pour l’inconséquence de la politique qu’ils ont pratiqué. Pire même en  Espagne, en Irlande, au Portugal, en Italie et en Grèce  en particulier, les couches populaires sont saignées à blanc, à l’exemple des grecs dont 1sur 3 vit  aujourd’hui sous le seuil de pauvreté.

Pour autant loin de sortir le grand capital du marasme, ces mesures induisant la baisse  du pouvoir d’achat et donc de la  capacité de consommation, conduisent à la surproduction, à la non réalisation des profits, à des pertes et donc à l’aggravation de la crise.

Le système capitaliste : l’impérialisme, atteint aujourd’hui ses limites. Son agressivité en est patente. Il fomente des conflits, hier en Libye, aujourd’hui en Syrie, en Iran et ailleurs, plaçant l’humanité au bord d’une 3eme guerre mondiale.

Il est crucial de bien voir dans quelle situation nous sommes. Aucune issue n’est possible à la crise du système capitaliste, si ce n’est d’en sortir pour ne pas connaître le déclin de l’humanité. Les peuples ont cette responsabilité vitale d’engager  une lutte sans précédent, qui devra déboucher inévitablement sur la suppression de l’exploitation capitaliste. Ce n’est pas la CES ou  CSI qui y contribueront à l’exemple de leur collusion affichée avec le patronat au dernier G20. Rien à attendre non plus de l’élection présidentielle, qui impliquerait pour renouer avec le progrès social, la sortie de l’Union Européenne du capital à laquelle s’accrochent les candidats.       

La deuxième  question a porté sur l’état du mouvement syndical en France, avec en particulier  l’annonce par   Bernard Thibault  de sa décision de céder ses fonctions de secrétaire général de la  CGT. Le débat s’est révélé en tous points conforme avec la déclaration du Front syndical de Classe  que nous vous joignons.

Autre aspect, l’action du FSC commence à porter ses fruits nous en mesurons l’impact dans les rassemblements et les manifs .Il s’agit de poursuivre dans ce sens en réfléchissant à être encore  plus efficace.

Enfin il faut réfléchir à un projet de rassemblement au sein de la santé, avec les camarades du FSC responsables syndicaux des hôpitaux  parisiens. 

Commenter cet article