Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

La conférence "sociale", qui n’a de social que le nom, est la deuxième de ce genre à l’initiative de ce gouvernement, réunissant l’ensemble des organisations syndicales, l’ensemble des représentants du patronat, les journalistes et quelques ministres.

Par contre, lors de cette conférence

  • => rien sur l’emploi,
  • => rien sur les salaires
  • => et nous serions dans le cadre d’une conférence "sociale" ?

A moins que parler rémunération dans ce pays ne soit devenu sujet tabou ?

Gel du salaire des fonctionnaires jusqu'à fin 2014 :

Pour les fonctionnaires, la ministre vient d’annoncer par voie médiatique et ce sans aucune discussion possible avec les représentants des personnels le gel du point d’indice jusqu’à fin 2014. Si une reprise de la croissance voyait le jour courant 2014 la possibilité d’une négociation sur le point d’indice est d’ores et déjà enterrée.

 

=> Pour rappel, le point d'indice a perdu 13,8 % par rapport à l’inflation depuis le 1er janvier 2000; cet indice sert de base au calcul des salaires des fonctionnaires, et représente 80% de leur rémunération. C'est ce salaire indiciaire sans les primes qui sert de base au calcul de la retraite lors de la liquidation de la retraite; celle-ci perd donc du terrain chaque année !

Depuis le 1er Juillet 2010 date du début du gel, le point d’indice a perdu 5,6%, soit une perte de 84€ de salaire par mois pour un salaire de 1500€ !

Si l'on compte l'ensemble de l'année 2010, c'est en fait 6,2% de perte qu'il faut compter. Car l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires n'a été que de 0,5%, en juillet 2010; cela ne représentait qu'une partie de la hausse des prix. Les retraités avaient, eux, obtenu une augmentation de 0,9% en avril, hausse correspondant à la hausse officielle des prix (c'est la loi).

 

Donc la perte depuis le 1er janvier 2010 est de 93€ pour un salaire de 1500 euros !

Pour mémoire, les augmentations de salaire des fonctionnaires :

  • => 2010: +0,5% (en juillet)
  • => 2011: 0%
  • => 2012: 0%
  • => 2013: 0%

Pour comparaison, les augmentations de pension des retraités :

  • => 2010: +0,9% (1er avril)
  • => 2011: +2,1% (1er avril)
  • => 2012: +2,1% (1er avril)
  • => 2013: +1,3% (1er avril)

 

On comprend donc difficilement pourquoi la CFTC, la CFE-CGC et FO, ont été d'accord pour désindexer les retraites complémentaires de l'inflation, et sont d'accord pour élargir cette mesure à l'ensemble de la pension de tous les retraités.

La perspective d’un gel du point d'indice jusqu’à fin 2014, représenterait 122 euros de perte par mois en 2014 (par rapport au 1er juillet 2010) pour un salaire net de 1500 euros, sur la base de 1% d'inflation en 2013 et 1% en 2014 (soit 1464 euros de perte cumulée sur l'année !). (Si l'on prend pour base le 1er janvier 2010, il manque, en plus, au moins 0,4% !)

 

Tout cela est évidemment autant de moins pour la consommation, à l'heure où l'économie réelle subit un trou d'air: rapportés aux 5 millions de fonctionnaires, cela représente 640 millions d'euros de perte pour l'activité économique.

Et comme le patronat copie l'Etat-patron, gèle les salaires dans le privé et supprime les emplois, c'est toute la consommation nationale qui est freinée;

 

C'est autant de moins d'entrée de TVA dans les caisses de l'Etat,... prétexte à toujours plus d'austérité.

 

 

En ce qui concerne l’austérité, la marche en avant continue soit 15 milliards d’euros d’économies à réaliser d’ici 2015 … or la rémunération des fonctionnaires contribue à l’activité économique et au financement de la protection sociale.

Parallèlement ce gouvernement, qui avait pourtant juré de stopper la RGPP ou la MAP, sa petite sœur jumelle, reste malheureusement dans la même philosophie.

Dans la Fonction publique la dégradation des conditions d’accueil des usagers et les conditions de travail des agents vont encore en prendre un coup… de même l'application des lois, le contrôle, et la sanction des fraudeurs individuels ou en bande organisée va continuer à se dégrader, faute de fonctionnaires:

  • => moins de policiers,
  • => moins d'inspecteurs du travail,
  • => moins de juges,
  • => moins d'infirmières,
  • => moins d'assistantes sociales,
  • => moins d'agents d'accueil,
  • => moins de postiers,
  • => moins d'enseignants,
  • => etc.
  • => Tout cela fait moins de sécurité, moins de légalité républicaineet moins d'Etat, (on appelle cela le service public)... et, évidemment plus latitudes pour les voleurs, les fraudeurs et les escrocs de tous poils (isolés ou en bande organisée),... et, aussi, plus de marge de progression électorale pour le Front National !

Car, plutôt que de multiplier les lois nouvelles (votées souvent dans l'urgence), il suffirait souvent de faire appliquer celles qui existent.

  • => Mais pour cela il faut des femmes et des hommes pour les mettre en oeuvre. Ce sont les fonctionnaires qui manquent ! Pas les lois ! 

Enfin, pour les retraites point de salut pour notre système, en dehors de nouveaux sacrifices demandés aux salariés.

Comme le dit Thierry Lepaon « dans la boîte à outil, je ne vois qu’un marteau et une enclume et entre les deux il y a les salariés et les retraités ».

 

L’allongement de la durée requise pour le taux plein, la désindexation ne sont en rien des solutions pour pérenniser et améliorer le système de retraite français dans l’intérêt des actifs et des retraités, toutes générations confondues. Au contraire, leur mise en œuvre fragiliserait encore davantage le système et aurait des conséquences graves pour les retraités actuels et futurs.

En cette période de pluie et d’averses, c’est un vrai déluge de coup bas que porte le gouvernement à l’ensemble des salariés.

 

La mobilisation des fonctionnaires est urgente ! Comme l'est aussi la mobilisation des retraités, à qui l'on veut faire subir la même chose qu'aux fonctionnaires (le blocage de la pension). Et dans le privé, c'est la même chose, car le patronat prend prétexte du blocage des fonctionnaires pour ne pas y augmenter les salaires.

Tous ensemble dans l'action en septembre !

 

 

Source :UL CGT de Dieppe

Commenter cet article