Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

goodyear-amiens-1.jpg

 

Good Year : En toute illégalité la direction a convoqué jeudi 7 novembre le soi-disant « dernier » CCE relatif au projet de fermeture du site d’Amiens Nord. La tentative de passer en force a échoué car la majorité du comité estime ne pas pouvoir donner d’avis et les élus CGT ont quitté la salle. La direction toujours dans l’illégalité a convoqué un CE du site d’Amiens le 12 novembre 2013!

 

 

Dès 4 h 00 du matin le 7 novembre les salariés en grève de 24 h. ont montré leur détermination et continuent de refuser le moindre licenciement. Le CE comme le CCE, réunis en toute illégalité  par rapport au Code du Travail prouve l’acharnement de la direction à chercher l’affrontement.

 

 

Les salariés ont jusqu’à ce jour manifesté leur colère avec détermination mais toujours dans le calme. Aujourd’hui tous ont conscience qu’il faut durcir le combat,  condition sine qua non pour eux  de rétablir un rapport de force avec la direction.

 

 

Ce ne sont pas les déclarations haineuses du syndicat patronal des petites et moyennes entreprises et leur déclaration demandant à la préfecture l’intervention des forces de l’ordre pour de faire dégager la Zone qui vont calmer les esprits.

 

 

Messieurs les patrons, ne vous trompez pas de région. Nous sommes ici en Picardie et dans la lutte de classe qui oppose les salariés et ceux qui veulent les licencier, il n’y a pas de consensus possible même avec des « bonnets rouges ». Il n’y a pas d’ambiguïté possible, sur nos tee-shirts rouge et noir on lit « Good Year Amiens vivra » « Non aux patrons voyous ».

La direction Good Year veut du sport, il va y en avoir

 

 

La direction a fait parvenir deux lettres aux salariés dont une en accusé réception à chaque domicile pour mieux harceler les destinataires. Cette nouvelle provocation a déclenché l’indignation et la colère. Fini les actions « bons enfants », on passe au créneau supérieur et dés lundi 18 novembre à 6 h 00 du matin rendez-vous est pris avec l’aide de salariés de PSA, RICOH, KEM ONE, SANOFI, BIGARD … Les actions vont monter d’un cran.

 

Valeo Transmissions Amiens :

 

 

Le jour même de l’action des Good Year, des salariés de Valeo, voisins d’en face de Good Year, se sont mis en grève pour défendre leurs conditions de travail et le respect de leur dignité.

 

 

La direction, toujours aussi réactionnaire prétend instaurer un climat de délation dans l’usine en voulant faire dénoncer par son voisin de chaîne le salarié qui ne porterait pas ses lunettes de protection !

 

 

 

Serions-nous revenus 70 ans en arrière, sous le régime de Vichy où la délation était mise au rang de sport national ?

 

 

 

La direction Valeo voudrait-elle bassement se venger sur les salariés de la fin de la procédure engagée par le Collectif CGT Amiante qui l’a fait condamner à verser plus de 15 000 €uros à 326 salariés ou anciens salariés ?  Après plus de 4 ans de procédure, le « préjudice d’anxiété »a été reconnu par les tribunaux et 160 nouveaux dossiers sont lancés dans la machine judiciaire.

 

 

Comme nous le clamons haut et fort à « Communistes », seule la lutte unie des salariés fait reculer le MEDEF et le gouvernement à sa dévotion et seule la lutte nous ouvrira d’autres perspectives que cette société capitaliste qui continue ses ravages sur les peuples du monde entier.

 

source:http://www.sitecommunistes.org/

Commenter cet article