Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

CGT-Carrefour.jpgLa CGT Carrefour s’est rendue à la réunion du comité de groupe extraordinaire de ce jour 10 mai 2012 à Boulogne Billancourt. Elle a rappelé au nouveau PDG Monsieur PLASSAT que son arrivée à la tête du groupe s’effectue dans un contexte social très dégradé.

 

Notamment, que l’affaire des pertes importantes au Brésil, la cession boursière de titres DIA en cadeau aux actionnaires, la valse incessante des cadres dirigeants, les restructurations permanentes marquent un manque de cohésion de l’exécutif, provoquant ainsi un sérieux doute concernant l’efficacité des décisions stratégiques prises jusqu’alors. Par ailleurs, que les salariés rejettent les méthodes tayloriennes d’organisation du travail, et les recettes anglo-saxonnes productivistes, consistant à faire de la « culture des coûts » de la destruction des métiers et des réductions d’emploi, le seul outil de gestion de productivité et de rentabilité. En outre, elle a tenu à rappeler sa très forte inquiétude de cette folle « dictature du court terme » imposée par les actionnaires de référence alors que le groupe aurait, au contraire besoin de temps pour retrouver une dynamique de développement. Elle espère qu’au regard des échecs économiques, sociaux et commerciaux des prédécesseurs, le nouveau PDG, Monsieur PLASSAT, en tire la conclusion qu’on ne peut pas réformer indéfiniment contre la conviction des salariés sur le bien-fondé des projets tendant à modifier leurs conditions, leur outil de travail et sans dégrader leur santé ainsi que leur pouvoir d’achat. Pour autant la CGT reste vigilante sur le devenir du groupe face aux velléités de démantèlement exigé par les actionnaires de référence, la « filialisation » et face à cette politique de réduction des coûts. A cet effet, la CGT a entendu lui poser quelques questions et attend des réponses précises de sa part concernant le rééquilibrage de la part relative des « parties prenantes » dans le projet du groupe soit :

 

1) la réduction de l’impératif dévastateur du « court terme » souhaitée par les actionnaires en leur ingérence dans la gestion du groupe

 

2) donner plus de place à la relation client dans une « relation durable » de service

 

3) de valoriser l’apport de travail et de compétences des salariés en consolidant leur statut

 

4) de rééquilibrer l’animation des équipes par l’instauration d’objectifs financiers et opérationnels de moyen terme. Mais encore, le groupe va-t-il enfin mettre en place un projet qui repositionne clairement l’offre dans un but de développement multi canal, à savoir :

 

5) clarifier la place du « non alimentaire » dans l’offre de Carrefour ?

 

6) assurer la transition des grands Hypermarchés sur les marchés matures ?

 

7) réorienter une stratégie en synergie au plan international ?

 

8) concrétiser des engagements sociétaux et environnementaux au quotidien ?

 

9) enfin garantir un positionnement prix lisible à moyen terme ?

 

Même si Monsieur PLASSAT, n’a pas répondu encore à nos légitimes interrogations, il dit que pour l’instant, « aucun plan social n’est prévu à ce jour contrairement à certaines informations contenues dans la presse ; mais à souligner toutefois que la structure administrative du groupe, était quant à elle, incompatible avec la vision qu’il avait du siège social ainsi que le nombre de « contrôleurs de gestions » qui témoigne d’un groupe qui se contrôle lui-même !

 

La CGT est en partie apaisée sur l’annonce qu’elle considère majeure notamment sur l’emploi au sein du groupe tout en restant extrêmement réservée sur le fait, que fâcheusement depuis 2008, près de 12000 emplois ont disparu sans que cela n’ait eu pour effet de sensibiliser l’ensemble des organisations syndicales sur cet important saignement dans les effectifs. Réconfortée, parce que les méthodes tayloriennes d’organisation du travail et les recettes anglo-saxonnes sont aussi rejetées ;

Entend enfin que les métiers, au sein du groupe, doivent être à nouveau placés comme une priorité et reconnaissance de ceux-ci ;

 

La CGT CARREFOUR souhaite fortement que les salariés de ce groupe puissent vivre avec un salaire décent, il est donc temps de leur apporter un autre pouvoir d’achat car ils ne sont pas condamnés à subir toute leur vie les constantes appétences des actionnaires.

 

Fait à Montreuil le 10 Mai 2012

Commenter cet article