Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

Quatre jours après la fermeture brutale du service public de radio-télévision grecque (ERT) et le licenciement de ses 2700 fonctionnaires, ordonnée par Mr Samaras, chef de la coalition tripartite au gouvernement, la contestation de cette mesure s’intensifie dans le pays provoquant des remous au plus haut sommet de l’Etat.

 

Des manifestations ont toujours lieu dans tout le pays et devant le siège de l’ERT à Athènes ou des centaines d’employés poursuivent l’occupation du siège, avec grève reconductible. "Nous allons continuer l’ occupation jusqu’à la réouverture de l’ERT", a indiqué à l’AFP le 15 juin Nikos Tsimpidas, représentant du syndicat des employés de la radio-télévision publique. Jeudi dernier, des organisations syndicales avaient appelé à la grève de 24 heures, l’une d’entre elle déclarant qu’il s’agissait de la suppression d’organismes publics et du licenciement de 14.000 fonctionnaires".

 

Le gouvernement Grec qui s’est engagé dans un mémorandum imposé par l’UE, le FMI et la BCE (la Troïka) à restructurer son service public afin de réduire ses déficits et sa dette, a donc mis a son ordre du jour la suppression de milliers de fonctionnaires d’ici fin 2014, dont 2 000 au début de cet été 2013.

 

Face au rejet de cette politique par le peuple grec, le Pasok et le Dimar (membres de la coalition gouvernementale) viennent de refuser la proposition du 1er ministre visant à "la réouverture partielle" de la radio-télévision publique "Nous ne sommes pas d’accord avec cette proposition et nous réclamons l’annulation imminente de l’acte législatif" sur la fermeture de l’ERT, a déclaré à l’AFP M.Papadopoulos, porte-parole du Dimar.

 

Source POI 

Commenter cet article