Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

KKE-TV.jpg

Le secrétaire du KKE dans les locaux occupés de l'ERT:

 

« Défendre la radio, la télé publiques : c'est défendre

le bien commun de tous les Grecs ! »


Déclaration du secrétaire du Comité central du KKE Dimitri Koutsoubas lors de sa visite à l'ERT



Nous sommes ici venus exprimer notre solidarité pleine et entière avec les travailleurs de l'ERT. Les travailleurs de la radio-télévision publique ne sont pas seuls maintenant et demain car l'affaire ERT, l'affaire de la radio-télévision publique est l'affaire de tous les travailleurs, du peuple dans son ensemble et pas seulement de ses employés ici présents ou dans le reste du pays.

 

Nous souhaitons condamner, une fois de plus, cette loi inique au contenu inadmissible, cette politique du gouvernement qui le conduit à fermer l'ERT, laissant à la rue des milliers de travailleurs, un personnel expérimenté, qualifié, qui peut contribuer au développement de la radio et de la télé publique, offrir un service d'information de qualité pour le peuple grec mais aussi faire entrer la culture, le divertissement dans les foyers de chaque travailleur, de chaque famille populaire.

 

Je tiens à vous dire que le groupe parlementaire communiste a déjà déposé un amendement ce matin à la Chambre, demandant que soit abrogée la loi, qu'elle n'entre pas en vigueur. Nous croyons que par la lutte, par la pression populaire, cela est possible. Il faut que la pression soit maximale.

 

Lors de notre échange ce matin avec le Président de la République, M.Papoulias, nous lui avons exprimé notre inquiétude et la nécessité que s'exerce la pression maximale sur les partis de la coalition gouvernementale, de tous les côtés, afin qu'ils reviennent sur leur mesure, qu'il rouvre l'ERT, avec son caractère public, qu'il ne soit pas livré aux capitaux privés.

 

L'ERT n'est pas n'importe quelle entreprise privée, c'est le bien commun, elle appartient au peuple grec et en tant que telle, il appartient au peuple de décider de son sort. On peut faire des observations sur ce qu'il y aurait à améliorer, sur la qualité de l'information etc. Mais c'est à nous d'en discuter. Ce qui n'est pas discutable, c'est de livrer aux capitaux privés ce qui est de l'ordre de l'information publique, la radio et la télévision publiques, en mettant les travailleurs à la porte.

 

Cette affaire n'est pas seulement la vôtre, nous sommes avec vous, tout comme nous pensons que le sont tous les syndicats, les associations, le mouvement populaire et ouvrier, notre peuple dans son ensemble, la jeunesse, et il faut mobiliser en ce sens, organiser des manifestations, un mouvement de grève, être présent ici, partout, afin de rendre possible la maintien d'une radio et une télévision publiques, à Athènes et dans toutes les villes du pays.

 

Nous voudrions dire aussi à l'occasion que notre présence ici s'inscrit dans la nécessité d'une grande alliance populaire à élaborer, cette affaire concerne aussi les autres travailleurs des organismes publics, dans les entreprises publiques qui se trouveront bientôt dans la même situation que les salariés de l'ERT, leur entreprise fermée comme cela menace désormais pour l'Entreprise nationale de défense (EAS). Des milliers de travailleurs, une main d’œuvre expérimentée, un personnel scientifique et technique, se trouvera à la rue, tandis que des risques tout aussi importants se poseront pour la défense de notre pays, les droits souverains de notre peuple, du pays.

 

Donc le front doit être uni, la lutte doit être commune pour défendre l'intérêt public, la radio et la télévision publiques, la propriété publique car il s'agit de notre patrimoine commun.

grece-902-TV.jpg

PS : la chaîne liée au KKE, « 902 TV » avait livré son signal radio pour les émissions de l'ERT. Le secrétaire-général a réagi aux tentatives, coordonnées de l’État et du secteur privé, de faire taire la voix de la résistance :

 

« Je tiens encore une fois à dénoncer l'orgie de mesures autoritaires, et les mesures prises, je parle non seulement des actes législatifs, et ceux qui s'annoncent mais aussi la tentative de réduire au silence les autres stations comme la 902 qui, dès le premier moment, quand le signal de l'ERT a été coupé, a diffusé les émissions en direct de l'ERT à partir du signal analogique et numérique.

 

DIGEA (monopole privé dominant les médias grecs) a décidé de couper les signaux de la 902 afin qu'elle ne puisse pas retransmettre les émissions en direct de l'ERT, à partir des studios d'Agia Paraskevi.

 

C'est une mesure inadmissible, autoritaire, derrière s'y trouve le gouvernement, cet État au service des monopoles. Il faut que les travailleurs condamnent ces mesures, pas seulement de l'ERT, mais aussi tout le peuple grec, en partant du mouvement ouvrier et populaire ».


Traduction MA

 

Source : Solidarité Internationale PCF

Commenter cet article