Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

grece-carte

Le gouvernement grec a proposé, mercredi [4 septembre 2013], de placer en liquidation certaines entreprises relevant du secteur parapublic, en les maintenant en activité pendant cinq ans et en encourageant les départs volontaires. Il s’agit d’une société minière et métallurgique ainsi que deux sociétés du secteur de la défense spécialisées dans la production de munitions et de véhicules militaires, toutes considérées comme endettées, devraient, selon la Troïka, tout simplement arrêter tout de suite leurs activités, sans qu’aucune indemnité ne soit versée aux 2 000 salariés concernés.

 

 

Dans le cadre des mesures imposées à la Grèce, la Troïka, composée de la Banque centrale européenne, de la commission européenne et du FMI, a établi un vaste plan de privatisations des entreprises publiques dont les gains doivent contribuer au remboursement de la dette aux créanciers.

 

 

Cette injonction survient avant l’arrivée des responsables de la Troïka qui, à la fin du mois, doivent se rendre à Athènes pour vérifier la réalisation du programme de privatisations et de réformes structurelles, qui a déjà dû être révisé à la baisse.

 

 

L’impatience des responsables de la Troïka s’exprimera aussi au cours de cette même visite à travers leur exigence que le gouvernement grec cède le contrôle de l’agence de privatisation à une compagnie holding dont le propriétaire resterait l’état grec, mais qui aurait son siège au Luxembourg et dont le fonctionnement serait confié à des experts étrangers. Un tel plan a été formulé dès 2011, mais a jusqu’alors été refusé par le gouvernement grec.

 

 

Source : POI

Commenter cet article