Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

PAME-manif.jpg


PAME (Front Militant de Tous les Travailleurs) est un front syndical fondée en 1999, pour lutter contre les nouveaux défis que les travailleurs ont dû faire face, contre la situation révoltante qui a été créé dans les syndicats par le syndicalisme gouvernementale et le syndicat des employeurs.

 
Les cinq dernières années, le PAME a organisé plus de 30 grèves générales en Grèce, en plus de centaines actions industrielles locales et sectorielles contre les mesures imposées par les gouvernements grecs, le FMI et l’UE, comme cela a été demandé par les grandes entreprises, les multinationales grecques et étrangères. L’action de PAME a réussi dans de nombreux cas à bloquer des mesures, des baisses de salaires, licenciements, etc. En outre, dans certains cas, même dans ces conditions, les forces de PAME ont réussi à signer les conventions collectives qui augmentent les salaires. Toutefois, la situation que les travailleurs grecs vivent aujourd’hui est celle créée après l’imposition de toutes les mesures anti travail.


Au cours des cinq dernières années, le nombre officiel de chômeurs a recueilli plus de 1.500.000 (à partir de 380.000 en 2008), mais le nombre réel est encore plus élevé. Ce nombre correspond à 30% (7,8% en 2008) de la population totale, qui devient cependant plus de 50% pour les jeunes.


En outre, plus de 800.000 travailleurs, même si elles ont un emploi, n’ont pas été payés depuis des mois et plus de 300.000 n’ont pas de sécurité sociale. Les capitalistes utilisent le nombre terrorisant de chômeurs comme levier, et menacent les travailleurs à accepter des réductions de salaires et d’abolir nombre de leurs droits.


Dans le même temps le gouvernement du ND-PASOK, ainsi que l’opposition de SYRIZA, bien qu’ils débattent sur qui est le mieux pour gérer la situation, ils acceptent tous les deux les politiques de l’UE et la nécessité de compétitivité des capitalistes grecs. Cela signifie la continuation de la politique anti travail qui a été imposée, aussi bien que l’adoption de nouvelles mesures contre la majorité du peuple.


Parce que le problème du chômage est l’un des problèmes les plus cruciaux auxquels font face les syndicats, dans les conditions de la crise du capitalisme, le PAME a lancé une campagne qui vise sur le chômage. Depuis Septembre, les syndicats se concentrent sur les chômeurs, sur la façon de les rapprocher des syndicats, et bien sûr de renforcer de cette manière la capacité des syndicats à mobiliser les travailleurs et les chômeurs contre la cause commune de leurs problèmes, mais aussi pour des mesures immédiates pour la protection des chômeurs.


Cette campagne se compose d’actions de tous les jours, des réunions, des manifestations et de l’activisme et est prévue de s’aligner avec un Rassemblement national à Athènes le 1er Novembre. A cet effet, les syndicats de tous les coins du pays soulèvent les exigences du PAME dans chaque lieu de travail, dans chaque quartier et des milliers de personnes se préparent à se déplacer à Athènes, le 1er Novembre. Jusqu’à ce moment, plus de 650 organisations, des syndicats, des fédérations, des étudiants, de femmes et les associations d’agriculteurs ont adopté l’initiative de PAME et ont rejoint cet effort de renverser les conditions actuelles. C’est pourquoi l’Initiative du 1er Novembre devrait être un point clé dans l’évolution de la situation au sein du mouvement des travailleurs et l’une des plus grandes manifestations de la période récente en Grèce.


Source: PAME GRÈCE


Lu sur le site de la FSM

Commenter cet article