Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Interview à « France 3 Ile-de-France » de Jean-Pierre Mercier dirigeant du syndicat CGT de PSA Aulnay : au cours du rassemblement du 28 juin 2012, avenue de la Grande Armée à Paris devant le siège de la firme.

jpmercier.jpg

Colère et détermination : PDG et gouvernement mis devant leurs responsabilités !

Deux messages à donner :

Premier message à la famille Peugeot, au PDG Varin, s’il ose annoncer la fermeture de l’usine d’Aulnay et bien je peux lui dire qu’il va avoir en face de lui des centaines et des centaines et des centaines de salariés qui sont déterminés à défendre leur emploi et à défendre leur peau, parce qu’on a pas envie de crever au chômage.

Et le deuxième message qu’on tient à lancer cette fois ci c’est au gouvernement, au ministre Montebourg, maintenant on est à 2 doigts de l’annonce de la fermeture de l’usine d’Aulnay,

[interruption du journaliste] juste un instant monsieur, parce que le moment est important, ce message qu’on veut lancer à Monsieur Montebourg : « qu’est-ce qu’il attend pour réagir ? »

Aujourd’hui on est en droit, parce qu’on est des salariés menacés de licenciements, et dans ces cas là on a tous les droits, on lui demande de réunir immédiatement une réunion tripartite et qu’il nous explique cette fois ci sérieusement qu’est-ce qu’il compte mettre en œuvre pour empêcher Peugeot de fermer cette usine d’Aulnay, parce que s’il ne fait pas ça, ça veut dire qu’il se rend complice de cette fermeture d’Aulnay et je peux vous dire que chez nous ça passera pas et on l’oubliera pas !

Le journaliste : « merci, on vous sent très en colère, ça veut dire qu’on va vers un mouvement très dur ? »

Jean-Pierre Mercier : Ecoutez quand un patron veut vous voler  ce qui fait votre principale richesse, c’est-à-dire votre salaire, ce qui vous fait vivre, ce qui fait vivre votre famille, comment voulez-vous qu’on réagisse ? Bien sûr qu’on ne va pas rester les 2 pieds dans le même sabot, on va s’adresser à l’ensemble, aux centaines de milliers en France qui vivent la même situation ; on va s’adresser aussi aux salariés qui travaillent, qui sont surchargés de travail dans les usines qui tournent à fond ; parce que eux bientôt ils seront aussi menacés de licenciement.

Alors oui je peux vous dire oui il y a un danger dans cette affaire, et nous ce danger et bien on va s’en servir, parce qu’on est prêt à tout pour pas crever au chômage, surtout que Peugeot est un groupe multi milliardaire, donc il n’y a pas de raison de fermer cette usine !

Le journaliste : « Jean-Pierre Mercier qu’est-ce que vous demandez vous précisément à Arnaud Montebourg le ministre du redressement productif ? »

Jean-Pierre Mercier : « Et bien qu’il mette tout en œuvre, qu’il nous explique lui ce qu’il compte faire pour empêcher Peugeot de fermer cette usine ! C’est quand même incroyable qu’un groupe multimilliardaire, un groupe privé qui bénéficie de centaines de millions d’euros de subventions publiques, on le laisse fermer une usine et licencier 3600 salariés

Le journaliste : « c’est pas une simple réunion que vous demandez, c’est une véritable intervention, qu’il prenne une décision sur ce dossier-là ? »

Jean-Pierre Mercier : « Mais bien sûr, qu’il se mouille du côté des salariés, parce que sinon ça veut dire quoi, il sert à quoi sinon? Il sert à donner des subventions aux patrons ? Et bien ça c’est inacceptable maintenant !

Il y en a marre que ce soit toujours les mêmes qui fassent des sacrifices ! Il y en a marre de se faire foutre dehors pour simplement que des actionnaires touchent encore plus !

Voilà, ce temps-là il doit maintenant être fini ! Et bien je peux vous dire qu’on est pas prêts de se laisser faire, et on va se mobiliser et on n’est pas prêt d’accepter ça tout simplement ! »

 

Transcription GR pour le «Front Syndical de Classe»

 

La vidéo de l’interview est sur le site du syndicat CGT d’Aulnay-sous-Bois :

http://www.cgt-psa-aulnay.fr/video/interview-de-jean-pierre-mercier-sur-france-3-idf

Commenter cet article

caroleone 01/07/2012 21:02


Quand je dis qu'il était un peu énervé je parle de JP Mercier sur la vidéo de l'interview bien sûr


Amitiés, tu verras mieux ma réponse à ton comm tu vas voir ça....


Amitiés


 


caroleone

caroleone 01/07/2012 19:06


Bonsoir Diablo le retour,


 


J'ai vu la vidéo chez Cyril, il était un peu énervé et il y a de quoi....tu crois que les choses vont changer avec les soces ?


Ils m'ont l'air de déjà pas mal déconner l'air de rien ! J'en ai des brûlures d'estomac depuis quelques jours


 


Amitiés


 


caroleone