Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par DIABLO

le point de vue des communistes du PRCF

 

 

C’est en 1957 que le gouvernement « socialiste » de Guy Mollet a introduit le principe du péage sur les autoroutes sous prétexte de financer l’élargissement du réseau autoroutier.

Bien entendu, les tarifs, modestes au début, n’ont par la suite cessé d’augmenter.

Dans les années 2000/2007, sous la pression "privatisatrice" de l’Union européenne et de l’oligarchie « française » à la recherche de profits faciles, le réseau autoroutier a été entièrement privatisé par les compères Chirac, Sarkozy, De Villepin et Cie. Bonne affaire pour les trusts qui ont raflé une énorme part de gâteau : en effet, tant qu’elles étaient publiques, les autoroutes ont à la fois rapporté et coûté, et leur « rendement » financier restait raisonnable ; au demeurant, les bénéfices tombaient dans les caisses de l’Etat, donc indirectement, de la nation. Bizarrement, les autoroutes ont toutes été privatisées quand il s’est avéré que les investissements lourds étaient finis et que désormais, les firmes privées n’auraient plus qu’à passer à la caisse, tout en supprimant massivement les postes de péagistes et le service qu’ils rendaient à la clientèle.

Aujourd’hui, le chiffre d’affaire des autoroutes est de 8 milliards d’euros annuels, dont deux milliards de bénéfices. Qui dit mieux ? 25% de bénéfices par an, MM. les actionnaires n’ont qu’à se servir  à la louche sans risque économique aucun (le public est « captif »), sans concurrence aucune (à côté de cela les routes nationales ont été départementalisées et très souvent, elles se dégradent), et sans aucun travail autre que de remise en état. Quant aux stations services, elles sont de plus en plus livrées à des firmes qui n’ont même pas le respect de la langue du pays, puisque se répandent des chaînes comme « On the run », dont la dénomination anglo-saxonne provocatrice devraient faire sursauter tout citoyen ayant encore un peu le sens de sa dignité nationale…

Et chaque année, les tarifs augmentent plus vite que l’inflation, ce qui serait impossible sans la complicité du gouvernement.

Bien évidemment le PS ne dit rien. Etant donné qu’il a lui-même plus privatisé que la droite quand il dirigeait le pays avec mesdames Buffet et Voynet, sans oublier le ministre des transports d’alors, le calamiteux Gayssot, qui laissa privatiser Air-France.

Si bien qu’il faut cent euros et plus désormais pour traverser la France du Nord au Sud en voiture. Vivent les vacances des couches populaires et moyennes !

C’est pourquoi le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) propose aux organisations communistes, aux syndicalistes et aux républicains de mener ensemble une campagne de sensibilisation des automobilistes sur le thème :

Halte au racket des firmes privées des autoroutes!

Nationalisation totale des autoroutes sans indemnités pour les actionnaires!

Taxation lourde des profits actuels et passés des firmes privées autoroutières!

Remise en place des postes de péagistes et augmentation des salaires des salariés des autoroutes !

Baisse immédiate des tarifs au niveau où ils étaient en 2000 !

Assez de discours sur les inégalités et les injustices, faisons rendre compte aux vautours des monopoles capitalistes de l'autouroute!

Commenter cet article