Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

honduras1.jpg

 

C’est dans un climat d’intimidation et de fraudes que se sont déroulées les élections générales (présidentielles, législatives et municipales) au Honduras, ce dimanche 24 novembre 2013, placées sous la surveillance de 28 000 militaires et policiers armés.

 

 

Neuf partis politiques étaient en lice pour les présidentielles dont le Parti liberté et refondation (Libre), issu de la résistance populaire, et le Parti national (PN), l’un des acteurs du coup d’état de 2009.

 

 

 

Le Tribunal suprême électoral (TSE) a annoncé une participation record des électeurs (61 %). Alors que le dépouillement des bulletins était en cours et que les résultats définitifs n’étaient toujours pas annoncés (prévus ce jeudi 28), le TSE annonçait la victoire du PN qu’il créditait de 34 %, donnant la victoire à son candidat Juan Orlando Hernández, aussitôt auto-proclamé président du Honduras. Chiffres contestés par Libre et sa candidate Xiomara Castro que les sondages et les premiers résultats à l’issu des urnes donnaient gagnante (33 %). Pour leur part, les Etats-Unis et l’Union européenne se sont contentés de ces résultats et ont estimé le processus électoral « transparent ».

 

 

 

Ce 26 novembre 2013, plusieurs délégations d’observateurs électoraux internationaux ont convoqué une conférence de presse dans les locaux du Comité des familles de disparus et détenus du Honduras afin de communiquer les conclusions de leurs missions respectives. Ils ont exprimé leur préoccupation quant au contexte dans lesquelles se sont déroulées les élections : militarisation, violence, persécution, intimidations, menaces, assassinats et criminalisation des défenseurs des droits de l’homme et des candidats aux élections.

 

 

 

Ils ont observé de nombreuses irrégularités indiquant une fraude électorale : achat de votes, bulletin de votes déjà marqués, monnayage des scrutateurs des bureaux de vote, falsification du registre électoral, non-coïncidence entre les résultats obtenus et les données transmises dans le système informatique, obstruction au vote.

 

 

 

Les étudiants de l’Université nationale autonome du Honduras qui se sont aussitôt rassemblés pour protester contre les fraudes, ont été réprimés par les policiers anti-émeutes. Plusieurs étudiants sont blessés et d’autres arrêtés.

honduras2.jpg

Nos photos:
Ci-dessus : bulletin électoral avec de gauche à droite : Orle Solís : Démocratie Chrétienne ; Romeo Vásquez Velasquez : Alliance Patriotique ; Mauricio Villeda : Parti Libéral ; Salvador Naralla : Parti Anti-Corruption (PAC) ; Xiomara Castro : parti Liberté et Refondation (Libre) ; Jorge Aguilar : Parti Innovation et Unité (PINU) ; Andres Pavón : alliance Front Ample Politico-Electoral en Résistance et Union Démocratique (FAPER-UD) ; Juan Orlando Hernández : Parti National.
En haut : militaire armé dans un bureau de vote.

source : POI

Commenter cet article

Txakal 28/11/2013 10:04


Encore une de ces élections démocratiques comme les aiment nos démocraties occidentales au service de l'impérialisme/capitalisme yankee. La régularité? ils s'en tamponnent le coquillard si le
résultat est conforme aux intérêts des multinationales de la finance!

Michel LeDiablo 28/11/2013 15:52



Merci de porter intérêt à ce blog militant,


 


Salut Fraternel


Diablo