Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

 

 

Victor Hugo cité par Jean-Luc Mélenchon, un espoir retrouvé chez le peuple ouvrier, voilà matière à faire un magnifique billet pour François Morel sur France Inter (8h55 - 6 avril 2012).

Voici qu’est revenu en campagne de France
Phénomène inouï le temps de l’éloquence
On l’avait oubliée la voilà revenue
La parole exprimée des mineurs des canuts
Celle qui chantait fort des petits des modestes
Les revendications la rage manifeste
Voilà qu’en plein meeting on entendit les mots
D’un poète français nommé Victor Hugo

Monsieur Victor Hugo c’est à peine croyable
Ecrivit un roman nommé « Les misérables »
Si vous ne l’avez lu, lisez le livre en poche
Pour Jean Valjean Fantine et Cosette et Gavroche
C’est un livre d’amour un roman populaire
Qui parle de la vie du monde prolétaire
C’est aussi voyez vous un plaidoyer social
Mais qui n’oublie jamais de parler d’idéal

Comme un diable surgi dans la monotonie
Comme un soir de printemps, une douce embellie
Voici revigoré l’antique PCF
Qui depuis des années ne vivait que sous perf
Voici des ouvriers qui reparlent d’espoir
Voici qu’est évoqué à nouveau le grand soir
Voici que l’espérance aujourd’hui a un nom
Un prénom et la voix de Jean-Luc Mélenchon

Ils ne sont pas nombreux aujourd’hui les tribuns
Il sera celui là s’il doit n’en rester qu’un
Le dernier mohican le dernier utopiste
Le laïque intégral l’ultime socialiste
Il fut on s’en souvient grand Mitterrandolâtre
Fabiusien Rocardien Jospinien acariâtre
Il fut même je crois du genre Emmanuelliste
Mais je ne dis pas tout car trop longue est la liste

Marie-Georges Buffet a les yeux de Chimène
Pour cet homme qui vient avec son oxygène
Réanimer la flamme et redonner confiance
A son parti qu’on vit en pleine déchéance

On peut trouver parfois qu’il en fait un peu trop
Qu’un peu trop volontiers il fait son numéro
N’étant pas je l’avoue fort en économie
Je me garderai bien de juger ses avis
Sur l’emprunt sur la dette et le pouvoir d’achat
Faudra t il rembourser les banquiers ou bien pas ?
Quand il veut envoyer au gibet à la corde
Tous ses contradicteurs c’est un peu monocorde

Il est assez souvent dans la caricature
Dans l’excès il est vrai et dans la démesure
Il fut leader trotskiste jadis à Besançon
Sénateur de l’Essonne, militant pour le « non »
Il fut en d’autres temps vous ne le nierez pas
Un révolutionnaire en chaussons au Sénat
Mais aujourd’hui voilà que les sondages donnent
De très bons résultats qui tout le monde étonne
Pour ce compétiteur qui au commencement
Pesait peu, crédité d’à peine trois pour cent
« Les sondages se trompent les sondages se plantent »
S’égosille Le Pen qui est très mécontente
Cet homme qui naquit lors d’un referendum
Pourrait bien devenir demain le troisième homme
Oui on dit aujourd’hui que cet être loquace
Peut être au premier tour à la troisième place
Incroyable poussée, devancer le FN
Et son petit commerce de rancœur et de haine
L’idée je vous l’avoue ne m’attristerait pas
La nouvelle serait réjouissante pour moi

Je ne sais qui demain sera le bon pilote
Je ne vous dirai pas pour qui ira mon vote
Mais c’est plutôt je crois une bonne nouvelle
Que soient mises en valeur les idées fraternelles
Quand on cite ses vers on ne peut avoir tort
Je parle de l’auteur Hugo prénom Victor
Hugo, Mélenchon et le troisième homme par franceinter

Commenter cet article

caroleone 07/04/2012 10:11


Oui en effet, la décollation de Louis XVI c'est le 21 janvier avec la tête de veau mais on ne le fait pas....j'aime pas ça la tête de veau, déjà, le cassoulet c'est pas trop mon truc non plus,
mais on s'adapte pour le coup.


Des mécréants nous sommes, j'ai honte , non, je blague, c'est de la satire !!


 


Amicalement


 


caroleone

caroleone 07/04/2012 09:58


Bonjour Diablo,


Sans le savoir je viens de retaper ce poème qui a été récité hier soir par un camarade libre penseur lors de notre repas de cochon(s), si j'avais su, je serais venu le copier zissi !!


Il est très bien ce texte, il nous parle !!


Amicalement


 


caroleone

DIABLO 07/04/2012 10:02



Repas de cochon: ah oui hier c'était vendredi saint , c'est ça ?


et le repas de la tête de veau c'est le 21 janvier je crois .


Salut et fraternité


 



Serge des bois 07/04/2012 09:27


Salut Diablo,


Excellent, ce poème ! Toutefois, je dois me contenter de le lire, mon débit internet ne me permettant pas de l'écouter correctement.


Mais comme je viens de l'appprendre, le prochain poste que va m'attribuer François va me permettre d'imposer à Orange un meilleur débit   


Fraternellement

DIABLO 07/04/2012 09:59



...J'espère que si "Flamby" te donne un bon poste tu penseras aux copains corrèziens: ça m'intéresse pour arrondir ma retraite......(sourires)


....Enfin, de ce côté-là (suivez mon regard) les "arguments" volent bien bas! Triste