Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

 

 

Lenine5

 

LENINE (pseudonyme de Vladimir Illitch OULIANOV)


Né à Simbirsk le 10 avril 1870 , Russie Tsariste.

Fils d'un inspecteur des écoles, sa famille est membre de la petite noblesse. Il part étudier à l'Université de Kazan, à sa sortie de l'école supérieure de sa ville natale. Son frère, membre d'un groupe populiste, prépare avec ses amis politiques un attentat contre le Tsar Alexandre II. Il est arrêté et pendu en 1887. Lénine s'engage alors dans la lutte politique. En décembre1887, il est renvoyé de l'Université. Il épouse peu de temps après Catherine Kroupchkaya, qui est comme lui une étudiante révolutionnaire. Il réussit néanmoins ses examens en 1891, à Saint-Pétersbourg. Il estime dès cette époque que seul le Marxisme peut changer en profondeur la société. En 1893, il s'installe à Saint-Pétersbourg. Il étudie en profondeur les thèses Marxistes. De tempérament, il est toujours un pragmatiste et un tacticien révolutionnaire. Il milite et a une importante action de propagande. Il fonde en 1895 "L'Union de la Lutte pour ta Libération de la Classe Ouvrière". Il est l'instigateur du premier groupe social-démocrate de Saint-Pétersbourg~ vers 1895. Il passe un an en prison et est exilé en Sibérie entre 1896 et 1900. A cette date il part pour l'exil et séjourne en Allemagne, France, Angleterre mais surtout en Suisse. Il unit les groupes sociaux-démocrates Russes et crée le journal "Iskra" (L'Etincelle) qui paraît pour la première fois à Munich en décembre 1900. Il écrit son célèbre pamphlet "Que faire" en 1902. Il s'exprime contre le "Primitisme" et rompt avec eux. Il fonde le Parti Communiste et est le dirigeant de la Majorité. Il est de nouveau obligé de s'exiler. Il part cette fois pour la Finlande. Il ne soutient pas le Mouvement de la Révolution Décembriste en 1905. Il rejoint Paris et s'y installe entre 1909 et 1912. Il fait un autre séjour en Suisse pendant la 1ère guerre mondiale. En 1917, il rejoint la Russie grâce au "Train Plombé", mis à sa disposition par l'Etat-Major Allemand qui croit que la politique de Lénine favorise une paix séparée. Il crée de journal "La Pravda" (La Vérité), qui lui permet de lutter contre le gouvernement réformateur de Kerensky. Il déclenche la Révolution prolétarienne en octobre 1917. Il est Président du Conseil des Commissaires du Peuple, jusqu'à sa mort. Il prend des décrets abolissant la propriété privée des terres et des entreprises industrielles le 8 novembre 191. Sous son impulsion la paix de Brest-Litovsk est signée en mars1918. Il doit combattre les contre-révolutionnaires surnommés "Russes Blancs". Les contre-révolutionnaires sont battus au début 1920 par l'Armée Rouge, organisée par Trotsky. Il fonde le 10 mars 1919, le Komintern (Internationale Communiste). Il est contraint par les événements survenus dans les années précédentes d'influer sa politique économique. Cette conception nouvelle donne plus de liberté économique tout en continuant la socialisation de l'industrie soviétique, créée en 1922. Il est atteint d'une hémiplégie en mai 1922 et meurt le 21 janvier 1924. D'après certains la blessure qu'il a reçue lors de l'attentat, le 30 août 1918, du social-révolutionnaire F.Kaplan a eu elle aussi son importance dans la détérioration de son état de santé.

 

Source du texte: Encyclopédie Marxiste

Lenine4.jpg

Commenter cet article