Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

inde-carte

A l’appel de leurs syndicats, plusieurs millions de mineurs indiens ont entamé mardi une grève de cinq jours pour empêcher l’ouverture du marché du charbon au privé.


Ils sont employés par la société Coal India, contrôlée par l’Etat, qui détient le quasi-monopole de la production de charbon dans un pays où cette source d’énergie fournit 60% de l’électricité.


Le gouvernement a récemment pris une ordonnance ouvrant l’industrie minière au secteur privé après l’annulation en septembre dernier de 200 permis d’extraction minière par la Cour suprême indienne qui avait jugé illégale leur attribution. Cette mesure fait partie d’un train de réformes visant à libéraliser l’économie et programmé par le Premier ministre Narendra Modi, leader du Parti du peuple indien (droite nationaliste).


Les syndicats redoutent que cette privatisation n’entraîne des réductions massives d’emplois dans un secteur où travaillent 3,7 millions mineurs.


« Je peux dire qu’une grève nationale est en cours et que c’est la plus grande depuis 1977 », a affirmé Gurdas Das Gupta, secrétaire-général du syndicat All India Trade Union Congress (AITUC) après l’échec des ultimes tractations engagées avec le gouvernement.

 

source : POI

Commenter cet article