Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Refusons la « Sarko-escalade » dans l'arrachage anticonstitutionnel de la langue Française ! 

Au nom du « Courriel », je proteste avec indignation contre le projet Chatel d'enseigner partout totalitairement l'anglais aux élèves de maternelle alors même qu'à cet âge, les bases de la langue maternelle ne sont pas maîtrisées. Il s'agit là d'un projet monstrueux, bien dans la ligne d'un pouvoir qui, poussé par le MEDEF et par l'Union européenne, organise la colonisation culturelle intégrale du French Euroland par la "culture entrepreneuriale" anglo-saxonne portée par l'impérialisme américain.

Il est en outre lamentable et honteux, d'un simple point de vue démocratique, qu'un ministre de la République, fût-il l'homme-lige de l'Oréal et du pittoresque clan Bettencourt, ignore qu'aux termes de la Constitution, "le français est la langue de la République" et que, aux termes de la loi de 1994, "le français est la langue de l'enseignement"; mais il est vrai que ce régime méprisant n'en est pas à son premier viol de la loi dans le silence complice de l'ainsi-dit "conseil constitutionnel", cette aveugle et complaisante chambre d'enregistrement des directives européennes.

Le « Courriel » invite tous ses membres à protester par tous les moyens. Il saisit les parlementaires amis du « Courriel » en leur demandant d'intervenir le plus tôt possible en interpellant le gouvernement et l'Assemblée nationale et le Sénat. Il proposera à toutes les associations de défense linguistique de protester ensemble et de construire une interpellation commune aux hommes politiques à l'occasion des prochaines élections parlementaires. Il faudra bien qu'alors tous les traîtres à la langue française, quel que soit leur bord apparent, paient le plus cher possible le prix de leurs félonies.

Honte en tout cas à ce président de la République dont les ministres rivalisent entre eux pour assassiner la langue nationale, héritage de tout le peuple français, ciment de la nation, bien commun de la Francophonie internationale et trésor culturel de l'humanité pensante.

Le samedi 19 mars 2011 à Paris se tiendra à 15h00 un rassemblement de rue unitaire pour protester contre le tout-anglais, cette langue unique imposée par la classe dominante "française" non pas en complément du français, mais en substitution de la langue de Molière et de Diderot. Lecteurs de ce site, tenez-vous au courant de cette manifestation: vous n'aurez rien de mieux à faire ce samedi, si vous tenez vraiment à votre langue maternelle et à tout ce qu'elle porte de haute littérature, de philosophie critique, de science rationnelle, mais aussi d'esprit frondeur et de gouaille populaire, que de participer à cette première manifestation qui lancera un appel à la résistance linguistique tous azimuts!

Enseignants, parents d'élèves, résistons ! L'enseignement de la langue française doit redevenir prioritaire en France et l'apprentissage des langues étrangères doit être diversifié, sans oublier pour ceux qui le souhaitent, l'apprentissage des langues régionales. Il faut également exiger que les pays anglo-saxons enseignent les langues étrangères aux élèves de leurs écoles: oui à l'égalité entre les peuples!

Artistes, écrivains, intellectuels, mais aussi syndicalistes ouvriers, étudiants, paysans, enseignants, contactez-nous, ne nous laissons pas arracher la langue par ceux qui rêvent ainsi de nous couper à jamais la parole!

Georges Gastaud

président du « COURRIEL » (*)

(*) COllectif Unitaire Républicain pour la Résistance, l'Initiative et l' Emancipation Linguistique

Commenter cet article