Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Syrie-carte

Décidément, nous vivons un siècle de cendre, où le mensonge se travestit en vérité morale, où le fanatisme religieux ou racial se pare des vertus de la démocratie.

 
En 1937, des milliers de jeunes Français, notamment des ouvriers, furent volontaires en Espagne en Brigades internationales pour combattre le fascisme.

 

De 1941 à 1944,des milliers encore, qui étaient parfois issus de l'immigration juive,arménienne, italienne ou espagnole, furent volontaires dans la Résistance antinazie,au péril de leur vie.

 

Depuis une génération, la France a été balayée par un vent mauvais de contre-révolution culturelle, que soufflent les "élites" conservatrices, ou "de gauche", ses médias écrits ou audiovisuels. On n'y parle plus en 2014, à la une des quotidiens et des télés que de ces centaines de "djihadistes", souvent issus des lambeaux les plus pauvres et les plus délabrés des immigrations africaines, passés de la délinquance mineure au fascisme islamiste. Le Monde, Libération, ces hérauts de la gauche libérale, renchérissent sur Manuel Valls, pour affoler une opinion qui rejette leur politique: "Nous sommes les derniers remparts contre les attentats djihâdistes, des Nemmouche et autres assassins revenus de Syrie ou d'Irak".

 

C'est oublier un peu vite que si cette cohorte de volontaires pour l'intégrisme islamiste sont partis de France rejoindre les insurgés longtemps soutenus par la France et l'occident, c'est parce qu'ils combattaient le gouvernement syrien, accusé durant des années par les médias français de tous les crimes.

 

N'est il pas un peu hypocrite de s'étonner à grands cris les enlèvements de citoyens français ou leur exécution par les bandes armées islamo-délinquantes, alors que la France fait la guerre et bombarde en Irak après l'avoir fait en Libye, et menace de le faire en Syrie et à nouveau en Libye? Les interventions militaires de ces dernières années,de Kaboul à Tripoli et Bagdad, avaient toutes pour prétexte d'éradiquer les " Djihâdistes".elles en ont multiplié le nombre par cent!

 

Clémenceau disait " la guerre est une affaire trop sérieuse pour être décidée par les militaires ". On peut dire aujourd'hui en France que c'est trop grave et a trop de conséquences pour être confié à des politiciens qui ne rêvent que de remonter dans les sondages sans y parvenir tant leur politique est néfaste. Il est déplorable de voir les dirigeants français jouer les " Messieurs Plus " de l'impérialisme occidental d'Afrique en Asie, en toute irresponsabilité, et en utilisant les médias à leur botte pour affoler l'opinion .

 

Le Monde du 8 septembre 2014, qui menace les Français à pleines pages du Grand Loup Djihadiste, révèle en un entrelet de 6 lignes que la France est le premier des pays d'émigration vers Israël, avec plus de 5000 départs au total en 2014.Parmi eux, des centaines de Français rejoignent les colonies Sionistes, implantées par la force en Cisjordanie palestinienne, et des dizaines de jeunes Français sont allés participer à l'offensive de l'armée israélienne à Gaza.

 

En quoi est-il plus grave de rejoindre les bandes islamistes de Syrie ou d'Irak que d'aller contribuer sciemment au vol des terres palestiniennes et à l'écrasement des familles Gazaouies sous les bombes?

 

Le mouvement progressiste français de 2014, englué dans ses petits calculs électoralistes et carriéristes, doit s'interroger: pourquoi a t-il été incapable de donner à ces jeunes du XXIème siècle un rêve, une raison de vivre et de mourir, et laisse t'il ce soin au fanatisme " religieux " le plus fascisant?

 

Francis ARZALIER

 

 

source: collectif communiste polex

Commenter cet article