Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

creer-une-crise.jpg

jugez-vous-meme.jpgcliquez sur les images

Le point de vue de

« ça n’empêche pas Nicolas » :

photo-jlCes deux tableaux semblent, à première vue, irréfutables :


Si on appliquait les mesures proposées, la France et son peuple connaîtraient enfin une ère nouvelle de progrès social. La misère, qui submerge notre pays, ne serait plus qu'un mauvais souvenir.

Mais la réalité est différente :


Le Front de gauche n'envisage aucune modification fondamentale de la nature même du régime économique qui régit notre société. Dans ces conditions, le grand capital, son système financier, ses multinationales continueraient de dominer la France, détenant toujours les moyens de production et d'échange.


Dans ces conditions, qui pourrait croire que serait possible, paisiblement, d'assister à une nouvelle « nuit du 4 août », avec l'abandon accepté de tous les "privilèges" détenus aujourd'hui par l'oligarchie financière et industrielle ?


Qui peut penser que le 1% d'administrateurs de sociétés, d'actionnaires, de politiciens à leur dévotion, qui imposent la dictature de l'argent pour accroître toujours plus leur profit, acceptent, sans réagir,  la mise en pratique des mesures annoncées par le Front de gauche ?


Qui peut croire un instant que les dirigeants de l'Union européenne, mise place pour perpétuer la domination du capital, laisseraient passivement s'opérer des changements contraires aux objectifs de la « construction européenne » : la mise en coupe réglée des peuples pour permettre une course sans fin aux profits, en un mot pour accélérer la rotation des capitaux au détriment des conditions de vie des populations ?


Dans ces conditions, en éludant l'essentiel - qui détient les moyens de production et d'échange et le rôle de l'Union européenne -  le Front de gauche crée des illusions préjudiciables au combat commun pour le nécessaire changement de société.  Le Front de gauche n'est pas crédible aux yeux des masses populaires, qui sentent bien que les changements souhaités ne sont pas 'solubles'  dans la société actuelle, la société capitaliste. Celle-ci tente de se perpétuer dans le cadre structuré de la « Forteresse Europe » pour mieux résister aux peuples, brisant leur souveraineté, en 'cassant' les nations.


Sortir de cet 'enfermement' européen constitue donc un volet nécessaire de la lutte de classe pour changer de société.


Le Front de gauche refuse ce combat.


C'est sa grande responsabilité.


C'est la nôtre de faire la lumière sur la réalité.

Jean Lévy

Commenter cet article

caroleone 28/05/2012 21:33


Juste pour dire que Serge des bois a parfaitement résumé ma pensée et il l'a mieux couchée à l'écrit que ce que j'aurais pu faire. Merci pour ces précisions.


Amitiés à vous deux


 


caroleone

CCL 28/05/2012 21:10


Je constate que tandis que les Communistes, les vrais,  montent au mur d'autres soi-disant "communistes", eux , ils montent a la soupe.


Primo, un communiste ne pretend jamais "parler au nom du peuple", il ne fait que representer l'AVANT GARDE CONSCIENTE des classes exploitees. Et oui , UNE MINORITE, c'est sur, comparee a la
grande masse des esclaves convaincus par leurs Maitres et les meRdias de leurs Maitres de re-serrer eux memes leurs propres chaines.


Quand Lenine et ses Bolcheviks durant l'ete 1914, ont constate le spectacle siderant des ouvriers russes, allemands et francais montant au front, en courant et en marche arriere, la fleur au
canon, pour y defendre "leur patrie", auraient-ils du abandonner leurs principes et "boire a la soupe". Ils etaient alors ULTRA-MINORITAIRES , ils auraient meme pas fait un demi % aux elections!!


P'etre qu'en joignant l'Union Sacree, ils auraient augmente leur score , pas vrai Serge ?


 


Et oui, ya des chances que le KKE aurait un meilleur score si il decidait de se ranger a l'idee de re-orienter "vers l'humain d'abord" le Cartel Europeen des Etats Bourgeois (UE).


P'etre meme que comme ca il aurait droit a son bol de soupe aussi, et meme un ou deux ministeres de beaufs. Et pis, p'etre que le KKE deviendrait a son tour le chouchou des meRdias de nos 5
billionnaires , comme le "beau gosse" de Syriza.


Le KKE a raison , il a 1000% raison. On ne vend pas ses principes pour quelques points aux elections de l'etat bourgeois. Si un parti marxiste-leniniste realise un bon score dans des elections
d'un etat bourge, TANT MIEUX, car quand le capital te vend la corde pour le pendre, faut payer CONTENT!!


Par contre, quand un parti marxiste-leniniste realise un mauvais score aux elections, faut jamais en chialer et retourner sa veste, car la beaute de nos principes, c'est qu'ils SONT JUSTES ! La
lutte des classes existe independemment du fait que les prolos en ont conscience ou non, c'est une REALITE MATERIELLE du capitalisme autant que la terre est ronde. Le futur appartient au
socialisme . Jamais dans l'histoire de l'humanite, la societe n'a  eu autant besoin du socialisme. Le capitalisme , a son stade supreme mondialise est devenu un monstre qui menace
d'EXTERMINER l'homme et la nature.


Si l'on veut que l'humanite connaisse un 22eme siecle ce monstre devra etre abattu et ne devra jamais etre authorizer a se relever.


Plus le Capital se sentira pourrir et plus il devra convaincre les peuples qu'il est la FIN DE L'HISTOIRE et plus il secouera le thermometre aux elections.


L'explosion se produira le jour ou le Capital ne POURRA plus continuer comme avant, et ou les proletaires ne VOUDRONT plus continuer comme avant.


Et ce jour la, l'avant garde jourra son role...elections ou pas !


Ce sont nos principes qui guident nos actes et pas nos actes qui guident nos principes.

Serge des bois 28/05/2012 11:52


Quand on prétend parler au nom du peuple, on ne peut tenir pour négligeable son expression lors des élections, et quand elles ne vont pas dans le sens de ce que l'on souhaite, nier leur
signification. Ce qui devrait interdire par exemple de se référer au résultat du référendum de 2005 sur l'Europe ou alors, pourquoi cette élection aurait-elle un sens et pas les autres ?


Je vais le répéter une dernière fois, il faut arrêter de prendre ses désirs pour la réalité et regarder ce qui se passe en Grèce par exemple où l'équivalent du FdG devient le premier parti,
l'extrême droite s'effondre, le KKE aussi. Cela démontre qu'en refusant tout accord, le KKE s'est discrédité aux yeux d'une partie de son électorat.


Intellectuellement, il peut être plaisant d'avoir raison contre tous, mais manifestement ça ne fait pas avancer grand chose.


Je pense donc qu'il faut participer au mouvement en en dénonçant les limites, voire les incohérences, et essayer de convaincre. Les travailleurs marchent avec leur tête et tant que nos idées ne
seront pas partagées par une majorité, elles ne pourront être mises en application.


Pour info, j'ai participé à une assemblée de militants du PC à Tulle et aucun ne s'est déclaré favorable à la participation de ministres communistes à un gouvernement sur le programme Hollande.
Méfions-nous des informations venant des journaux de droite, surtout des Echos qui est un journal de la finance.


Pour conclure, comme je le dis dans un autre commentaire ici, j'engage tous ceux qui ont vraiment envie de faire changer les conditions de vie dans ce pays à se mobiliser sur le terrain.


Fraternellement.


 

Serge des bois 28/05/2012 10:48


Il est bon que le front de gauche, par des articles comme celui-ci démontre que l'argent existe et qu'il suffit d'aller le prendre là où il est.


La crise ? Vous avez dit la crise ?


Voilà comment avec un tout petit mot, ils nous font accepter un recul historique dans le domaine de la protection sociale et des avantages acquis. Car si crise il y a, elle est pour qui ? Les
profits sont-ils en baisse ? Les dividendes ne sont-ils plus versés ? NON ! C'est seulement un moyen de faire peur et de faire admettre la nécessité de sacrifices.


C'est cette idée qu'il faut combattre, comme il faut arrêter de dire que le monarque a échoué alors qu'il a parfaitement réussi ce pourquoi il était là, à savoir diminuer le coût du travail et
accentuer les profits des grands groupes qui lui ont offert "le Fouquet's". La diminution du chômage n'a jamais, mais alors jamais, été un de ses objectifs ! Dire qu'il a échoué, c'est continuer
de faire croire que les représentants du capital, dont il fait partie, se soucient d'autre chose que de la rentabilité de celui-ci !  Au contraire, nous devrions dire que la politique du
monarque a été un franc succès, même si les luttes des travailleurs ont pu, ici ou là, en limiter la malfaisance.


Si une force suffisante n'est pas donnée au FdG dans la future assemblée, rien de fondamental ne changera. Il faut oublier ce qui sépare pour se battre tous ensemble pour cet objectif et, après
les élections, ne pas relâcher la pression sur ceux que nous aurons élus. 


Fraternellement 

DIABLO 28/05/2012 11:06



Bonjour Serge des bois,


 


Comme tu le constateras j'ai ajouté à ces tableaux un point de vue de mon ami Jean Lévy afin d'alimenter le débat, un peu comme je l'ai fait pour la
présidentielle.


Mes meilleures amitiés,


Diablo