Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

proche-orient

Des documents de la CIA de 1982 révèlent l'existence d'armes chimiques en Israël, selon le Foreign Policy

 

Alors que l’Occident a les yeux rivés sur la Syrie et ses armes chimiques, un rapport déclassifié de la CIA révèle l’existence d’un arsenal israélien d’armes chimiques et biologiques, créé dans les années 1980.

 

Ces documents, rendus publics par le magazine Foreign Policy, indiquent qu’Israël aurait constitué un stock d’armes chimiques pour compléter son supposé arsenal nucléaire il y a plus de 20 ans.

 

La CIA a surtout focalisé ses recherches sur les travaux secrets menés par l'Etat hébreu à l’Institut israélien de recherche biologique, situé au sud de Tel Aviv, selon le rapport.

 

Les estimations de la CIA remonteraient au début des années 80, lorsque des satellites d’espionnage américains auraient découvert "une installation probable d’armes chimiques ainsi qu’un centre de stockage", à proximité de la zone sensible de Dimona, dans le désert du Néguev.

 

Les Israéliens auraient accéléré leurs recherches sur les armes chimiques après la guerre de Kippour de 1973 selon la CIA. Les renseignements américains parlent notamment d’un "éventuel test" conduit par Israël en janvier 1976, qui aurait eu lieu dans le désert du Néguev.

 

"Même si nous ne pouvons pas confirmer que les Israéliens possèdent des agents chimiques mortels", ajoute le document, "plusieurs indicateurs nous amènent à croire qu'ils ont à leur disposition des agents neurotoxiques, du gaz moutarde, et plusieurs agents anti-émeute, ainsi que des systèmes de livraison appropriés".

 

Si Israël ne s’est jamais exprimé sur ce stock éventuel d’armes, le gouvernement israélien a signé en 1992 la Convention sur les armes chimiques, qui interdit ces armes, explique le rapport. Il ne l'a cependant jamais ratifié.

 

Les documents de la CIA montrent également que la communauté du renseignement américain avait des soupçons au sujet de ce stock d’armes pendant des décennies, et que le gouvernement américain a gardé le silence sur son existence présumée tout aussi longtemps.

 

Ces faits ont été récemment découverts par un chercheur à la Bibliothèque présidentielle Ronald Reagan en Californie, selon le Foreign Policy.

 

Le rapport des renseignements ne donne cependant pas plus de précisions sur les raisons qui auraient poussé Israël à se doter d’un arsenal chimique. L’Historien Avner Cohen, cité par le journal américain, écrit dans son ouvrage intitulé Israël et la Bombe, que le Premier ministre Ben Gourion aurait secrètement ordonné la construction d'un tel stock au moment de la Crise de Suez avec l’Egypte en 1956.

 

Mais la CIA réfute cette thèse, et estime que l’Etat hébreu aurait commencé à faire ses recherches à la fin des années 1960, voire au début des années 1970.

 

 

Source : i24news.tv

Commenter cet article