Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

Protestation après la mort d'un prisonnier palestinien Grève de la faim massivement suivie dans les prisons israéliennes

 prison-israel.jpg

 

Les 4 700 prisonniers palestiniens détenus par l'occupant israélien ont mené dimanche une action symbolique de grève de la faim contre la mort la veille, sous les coups des tortionnaires israéliens, du prisonnier politique Arafat Jaradat.

 

La colère gronde en Palestine après le décès en prison du prisonnier politique Arafat Jaradat, dernière victime ce samedi 23 février des traitements inhumains imposés quotidiennement par Israël aux prisonniers palestiniens.

 

Si les autorités israéliennes ont prétendu une crise cardiaque subite, l'autopsie menée en présence de responsables palestiniens a révélé une toute autre cause pour ce jeune homme de 30 ans, en parfaite santé par ailleurs.

 

Selon l'autopsie, révèle le ministre aux prisonniers de l'Autorité palestinienne Issa Qarage, Jaradat avait six os cassés : en particulier au niveau du dos, du nez, des bras ainsi que des jambes.

 

« Les informations reçues sont choquantes et douloureuses. Les preuves confirment nos soupçons : Jaradat est mort des suites de tortures, l'autopsie a clairement prouvé que le cœur de la victime était par ailleurs en parfait état », a déclaré Qarage en conférence de presse.

 

Ce lundi, plusieurs milliers de Palestiniens ont rendu hommage à Jaradat, dans son village natal de Sair, près d'Hébron en Cisjordanie promettant de venger celui qui est devenu un martyr de la cause palestinienne.

 

Les échauffourées se sont multipliées depuis lundi, aux jets de pierres de civils palestiniens a succédé la répression par les forces militaires israéliennes, à base de grenades lacrymogène et assourdissante.

 

Ce dimanche, l'immense majorité des 4 700 prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim symbolique d'une journée pour protester contre la mort sous la torture d'Arafat Jaradat et en solidarité avec les grévistes de la faim en lutte depuis depuis l'été dernier .

 

Les prisonniers ont demandé non seulement une commission d'enquête internationale sur les conditions de détention mais aussi la libération immédiate de quatre prisonniers en grève de la faim depuis plus de 200 jours : Samir Issaoui, Ayman Sharaouneh, Tarek Kaadan et Jafar Azzedine.

 

Sept autres prisonniers palestiniens ont rejoint la grève de la faim illimitée des quatre qui meurent à petit feu dans les prisons, coupés de toute aide humanitaire internationale.

 

En marge des 4 700 prisonniers palestiniens, 200 répondent du non-statut de « détention administrative », n'ayant jamais fait l'objet d'un procès ni bénéficié des droits élémentaires à la défense.

 

Parmi eux, quinze sont membres de l'Assemblée palestinienne.

 

Les communistes israéliens solidaires avec la lutte des prisonniers palestiniens

 

Seuls contre toute une société coloniale, accompagnés de quelques rares organisations pacifistes, le Parti communiste d’Israël a mené depuis samedi des actions de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens.

 

Samedi après-midi, ce sont plusieurs centaines de militants arabes, de leaders locaux mais aussi de plusieurs députés arabes à la Knesset, parmi eux les principaux dirigeants du Parti communiste, qui ont participé à une manifestation de solidarité à Nazareth.

 

Invité vendredi dernier au 44 ème anniversaire du Front démocratique pour la libération de la Palestine, à Ramallah, le député communiste Mohammed Barakeh a lancé un appel à la résistance palestinienne :

 

« Dans la période, rien n'est plus important que la mobilisation de la résistance populaire palestinienne pour vaincre l'occupation ».

Article AC

Source : Solidarité Internationale PCF 

 

 

Commenter cet article