Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

pc-israel.pngLes communistes israéliens mènent la lutte contre la direction réformiste du syndicat Histadrut en impulsant une plate-forme d'opposition pour le prochain congrès

Le climat social est de plus en plus tendu en Israël face à la politique de casse sociale de la « grande coalition » droite-extrême-droite-centre-gauche. Ces dernières semaines, se sont mis en grève successivement les dockers, les infirmières, les cheminots mais aussi le personnel aérien, universitaire ou encore de la télévision.

 

La direction de l'Histadrut, confédération syndicale unitaire du pays sur le modèle travailliste anglais, a systématiquement entravé les conditions de la convergence des luttes, réduit la lutte au niveau purement revendicatif – alors que s'exprime de plus en plus un ras-le-bol général, y compris sur la question palestinienne – et négocié hâtivement des compromis avec le patronat.

 

La colère monte dans les bases syndicales contre la direction réformiste inféodée au Parti travailliste, qui collabore au gouvernement avec le Likoud (droite) et Israel Beitenou (extrême-droite). Dernièrement, son secrétaire Ofer Eini, proche du Parti travailliste, a même été mis en accusation pour des soupçons de corruption.

 

C'est dans ce contexte que les communistes organisés dans l'Histadrut ont décidé d'impulser la formation d'un vaste front d'opposition à la direction de l'Histadrut, créé le 27 mars avec des dissidents travaillistes, quelques déçus du Likoud ou encore le parti de gauche Meretz pour renverser la direction réformiste de la centrale.

 

La liste de la direction, portée par le réformiste Ofer Eini, et celle alternative dite du « Front social », menée par le travailliste dissident Eitan Cabel s'affronteront lors des élections syndicales du 22 mai.

 

Parmi les objectifs que se fixe cette grande coalition d'opposition :

 

-la lutte générale contre la politique de casse sociale du gouvernement et de collaboration sociale du syndicat ;

 

-la lutte particulière contre les privatisations, pour la défense d'un système de santé et d'éducation public de qualité ;

 

-la lutte enfin pour l'égalité à l'emploi entre Juifs et Arabes, pour une réelle démocratie en Israël et pour la paix entre Israéliens et Palestiniens ;

 

Le député communiste du Hadash, Dov Khenin a détaillé les conditions de cet accord : « Cela représente l'union de tous les opposants à la domination d'Eini sur l'Histadrut, qui sert si bien les intérêts de ce gouvernement d'extrême-droite et du patronat. C'est un pas positif, je dirais même nécessaire pour faire avancer les luttes des travailleurs. Mais il s'agit d'une campagne politique. Les communistes du Hadash dans l'Histadrut sont les partenaires d'une grande coalition de lutte, au sein de cette organisation ouvrière, contre les agents de ce gouvernement droitier ».

 

Dov Khenin a ajouté : « Nous ne devons pas oublier que des ministres du Likoud appellent leurs électeurs à voter pour Eini. Même le ministre des Transports, Israel Katz, qui est personnellement en charge de la privatisation des transports, a soutenu publiquement Eini pour ce scrutin, bien que lui et Eini se soient retrouvés publiquement dans deux camps opposés sur la question de la privatisation des transports, contre laquelle les cheminots ont déjà brandi la menace de la grève. L'accord ignominieux signé par Eini, juste avant que la grève des cheminots n'ait même commencé, prouve juste jusqu'où il est prêt à aller dans les compromissions avec le gouvernement et le patronat. Il s'agit d'un accord qui légitime le lancement d'un processus de privatisation du rail. »

 

Le député Khenin conclut : « Quiconque jette un œil à la liste de ces milliers d'hommes et de femmes que le Front social pose comme candidats pour la prochaine Convention de l'Histadrut, y trouvera des Juifs et des Arabes, des vieux militants respectables, des jeunes et des retraités, des personnes impliquées dans ces dernières années dans de grandes luttes du secteur public, de grandes luttes ouvrières ainsi que le grand mouvement social de l'été dernier. Nous n'avons aucun doute sur le fait que la liste du Front social représente, en réalité, la seule véritable liste de la colère sociale ».

Article AC

 

Source : « Solidarité Internationale PCF »

Commenter cet article