Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel LeDiablo

sotchi-2014.jpg

Les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en Russie viennent de s’ouvrir.

 

Une cérémonie grandiose qui a su rendre hommage à l’histoire de la Russie y compris l’URSS.
 

 

Mais ce qui frappe c’est la véritable hystérie anti-russe qui se déchaîne dans tous les médias.
 

 

France 2, chaîne publique, choisit pour commenter l’événement Vladimir Féderovski que Alexandre Iakovlev, idéologue de la perestroïka, présentait ainsi dans le Figaro du 26 avril 1996 : « Il fut un des premiers à rompre avec les habitudes de la caste diplomatique pour s’engager dans la démarche de la perestroïka. Depuis 1985 on se souvient de son visage à la télévision associé au vent de changement. Quand Gorbatchev fit marche en arrière, Fédorovski n’hésita pas à quitter la carrière diplomatique. Je l’ai vu à l’œuvre, lorsqu’il fut porte-parole du « mouvement des réformes démocratiques » dans les jours fatidiques de la résistance au putsch communiste de Moscou en août 1991. »

 

 

Un anti-communiste patenté donc qui abreuva les spectateurs français de tous les poncifs anti-communistes ramassés dans les poubelles du » Livre noir du communisme ».
 

 

Mais ceci n’est qu’un cas parmi tous les autres. C’est bien un véritable déchaînement qui se déploie dans tous les médias télévisuels comme dans la presse écrite.

 

 

Chacun sait que notre solidarité va à nos camarades communistes russes et non au régime de Poutine mais nous constatons que c’est bien un véritable discours de guerre froide qui est tenu contre la Russie, en tant que puissance qui, pour une part, mène une politique anti-impérialiste. En Syrie ou en Ukraine la Russie s’oppose à l’impérialisme étasunien et de l’Union Européenne. Et c’est cela qui provoque cette propagande grossière contre ce pays.
 

 

Comment ne pas voir les deux poids, deux mesures qui caractérisent les réactions de la presse inféodée au capital ? Qui a entendu ces mêmes médias élever la moindre remarque sur les Jeux « Coca-Cola » d’Atlanta ? Sans même parler de l’admiration teintée de jalousie des classes dirigeantes lors des Jeux de Berlin en 1936 organisés par le régime nazi…

 

 

Il est évident que cette débauche de calomnies anti-russes et-il faut le noter- anti-soviétiques a un objectif politique: affaiblir la Russie qui s’oppose à l’hégémonie des impérialismes.

 

Quelque soient nos propres critiques à l’égard des Jeux Olympiques et de la gangrène que le capitalisme développe dans le sport, quelque soit les contradictions et la nature de classe du régime actuel de la Russie,  l’attitude des médias doit être dénoncée et la campagne anti-russe et anti-soviétique doit cesser.

 

source: initiative communiste

 

Commenter cet article