Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Jules Ferry contre Jean Jaurès

 

La vérité historique ne tolère pas d'être limitée !

 

Un porte-voix du président élu commentait ce matin lundi 14 mai 2 012 les messages symboliques de François Hollande : il reconnaissait d'abord que Jules Ferry s'était vu reprocher de son vivant le combat qu'il menait contre le mouvement de revendication socialiste de notre peuple, ainsi que son racisme colonialiste.

 

Un fait important est en effet que Jules Ferry défendait ardemment, et par la force armée, le capitalisme contre la revendication populaire de socialisme, et justifiait le colonialisme, dont il fut un ministre très actif, par une théorie de la division de l'humanité en races inégales, qu'il avait d'ailleurs inscrite dans les programmes et dans les manuels de l'école publique.

 

Après avoir reconnu cela, qui est la réalité de l'histoire et qui dément la réputation d'instituteur de laïcité dont jouit encore le personnage de Jules Ferry, le même commentaire recommandait « d'écarter l'image du Jules Ferry raciste et antisocialiste, qui appartient au passé » !

 

Mais a-t-on le droit d'effacer cette image ? A-t-on le droit de redessiner le passé selon les convenances des puissants d'aujourd'hui ? Non ! Nul n'a ce droit !

 

En l'occurrence, cela gommerait l'essentiel de l'histoire de Jean Jaurès : au début de sa carrière politique, celui-ci adhérait à la théorie selon laquelle l'humanité serait divisée en races inégalement civilisées ; mais bientôt, il fut confronté aux luttes de classes de Carmaux, et l'analyse qu'il en fit le conduisit à y prendre le parti ouvrier, puis à constater qu'il était devenu socialiste ; ensuite, au cours d'un voyage au Maroc alors sous protectorat français, il vit la misère du peuple marocain ; il reconnut alors que cette misère ne résultait pas d'une infériorité inhérente à l'identité ou à la civilisation marocaine, mais du mouvement économique et politique propre au colonialisme : c'est alors qu'il a entrepris de lutter contre le colonialisme ; la crise franco-allemande éclatant alors à propos du Maroc lui montrait le lien profond, indissoluble, qui unit capitalisme, colonialisme et emploi de la force et de la guerre comme moyens banaux de la politique : tout cela lui fit poursuivre son évolution, et au début du vingtième siècle, il était devenu le socialiste qui, dans ses écrits, reconnaissait la valeur de l'œuvre de Karl Marx, et qui s'en était considérablement rapproché ; il était devenu le révolutionnaire qui faisait voter par l'Internationale socialiste la résolution recommandant aux peuples de refuser de faire la guerre, de renverser les gouvernements bourgeois qui la déclencheraient, de nommer à leur place des gouvernements socialistes qui feront la paix ( cette résolution fut oubliée aussitôt Jaurès assassiné, sauf en Allemagne par  les socialistes internationalistes et par les spartakistes avec Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht, et sauf surtout en Russie par les Bolchéviks avec Lénine, les seuls qui ont réussi à la faire entrer dans la réalité ) ; dans les quinze dernières années de sa vie, Jaurès était devenu le pacifiste militant contre lequel la presse bourgeoise menait une campagne d'élimination physique dont l'aboutissement fut le coup de feu du Café du Croissant, tiré le 31 juillet 1 914.

 

Les retouches que l'on fait à l'histoire produisent leurs effets en cascade ; ils aboutissent à rendre inintelligibles les évènements du passé, et plongent les citoyens dans l'impuissance en leur retirant les moyens de résister au mensonge et à l'oppression que le mensonge sert toujours. Jules Ferry était raciste et combattait le socialisme ; il n'était laïc qu'en façade, voilà la vérité !

 

Jean-Pierre Combe

Source :Ami de l'égalité

Commenter cet article

Djamal Benmerad 19/05/2012 15:34


Il n'empêche, camarade, que le sieur Jaurès n'a JAMAIS prononcé ne serait-ce qu'une phrase en faveur de la décolonisation de l'Algérie !


Si Jules Ferry fut un promoteur du colonialisme, Jaurès fut un colonialiste passif.

caroleone 19/05/2012 07:06


 Je pense en effet qu'il ne faut pas gommer l'histoire et prendre les personnages dans toute leur vérité historique avec leurs contradictions et leurs choix plus ou moins critiques en les
remettant dans le contexte de l'époque à laquelle ils ont vécu.


On prend ce que l'on veut dans un personnage , si celui-ci à trop de contradictions, moi, personnellement, je n'en fait pas un de mes "héros", si ces hésitations sont dues à une évolution
progressiste de sa vie, ce n'est pas pareil.


Ce clin d'oeil à Ferry de la part de Hollande n'est pas neutre, il flatte les enseignants qui font partie certainement de son électorat et d'ailleurs, je l'ai constaté cettes emaine avec quelques
uns à a retraite que je côtoie dans un de mes groupes et ils n'étaient pas choquée par cet hommage !


Pour ma part, le côté CONTRE de Ferry ne gomme pas le côté POUR, alors, je ne m'y intéresse pas plus mais chacun voit midi à sa porte.


Amitiés


 


caroleone