Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

blog-descartes

C’était ce jeudi dans l’émission « C’est dans l’air ». La discussion a tourné vers l’éternel sujet de l’apprentissage. Avec les discours germanolâtres habituels – normal, Elie Cohen était sur le plateau – sur le thème « tout le monde le sait, tout le monde est d’accord, l’apprentissage est la voie de l’avenir ». Et chaque invité d’y aller de son commentaire sur le thème « en France, les parents continuent à orienter leurs enfants sur la voie de l’enseignement classique, alors que l’apprentissage enseigne un véritable métier ». Et tout le monde de conclure qu’il est essentiel d’élargir l’apprentissage et convaincre les parents.


Si j’avais pu, j’aurais posé aux invités présents sur le plateau – tous des représentants éminents des classes moyennes – une question très simple : qui d’entre vous a mis ses propres enfants en apprentissage ? A votre avis, qu’aurait répondu ce cher Elie Cohen, économiste médiatique ? Qu’aurait répondu Michel Chassaing, représentant de l’union des professions libérales ? Qu’aurait répondu Mathilde Cassan, économiste à la banque HSBC, et d’autres invités dont je n’ai pas retenu le nom mais dont je peux vous assurer qu’aucun n’était ouvrier métallurgiste ?


Cette émission, c’était la caricature des classes moyennes prêchant le « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». L’apprentissage, c’est merveilleux, c’est entendu. Mais c’est merveilleux pour les enfants des autres, jamais pour les siens. C’est bon pour les enfants d’ouvrier, qu’il est urgent de pousser dans ce sens pour libérer les places sur les filières générales. Et qui bénéficiera des places ainsi libérées ? Vous avez tout compris…


Si nos ministres, nos économistes, nos journalistes veulent relancer l’apprentissage, il y a à mon avis une méthode infaillible : donner l’exemple. Si l’ensemble de nos élites envoyait publiquement et massivement ses enfants à l’apprentissage, les français verraient certainement combien l’apprentissage est bon pour leurs enfants…


Elle n’est pas bonne, mon idée ?

 


Descartes

 

le 17 juillet 2014

 


 

 

source: le blog de Descartes

 

 


Commenter cet article

J
<br /> Ces gens, invités sur le plateau, manifestent leur panique à l'approche de la révolution imminente; mais c'est peine perdue: la révolution posera le problème de l'instruction et de l'éducation de<br /> nos enfants en de tout autres termes, qui nous permettront de tirer le bénéfice d'avoir renvoyé ces gens à leurs très chères études:<br /> <br /> <br /> Nous ferons de nos enfants des femmes et des hommes participant pleinement au travail et en même temps parfaitement capables de l'œuvre intellectuelle: alors, ces rois de l'illusion<br /> intellectuelle verront que leur règne est bel et bien terminé!<br /> <br /> <br /> Auront-ils le courage d'apprendre à travailler? J'en doute!<br />
Répondre
T
<br /> 'C dans l'air' est vraiment dans l'air du temps: une émission qui se veut de débats et n'est , en fait, que matraquage de la pensée unique néo-libérale, avec une vingtaine d'intervenants<br /> perpétuels sortis des mêmes moules et dont les propos ne diffèrent que par la ponctuation. Et encore, en ce moment, il manque cette grosse outre de Calvi, chef de choeur de tous ces chantres<br /> du conformisme ambiant .<br /> <br /> <br /> A vomir...<br />
Répondre