Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

asie-carte1.jpg

L’Asie centrale est considérée comme la deuxième source de pétrole et de gaz dans le monde après le golfe persique, avec des réserves de plus de 30 milliards de tonnes de brut exploitable et de plus de 1000 milliards de mètres cubes de gaz. Un 4ème gazoduc est en cours de construction vers la Chine à l’écart des zones de conflit maritime. Les régions du sud de l’Asie sont directement intéressées.

 

L’Organisation de la coopération de Shanghai (1) s’est réunie à Douchanbé au Tadjikistan le 11 septembre. Ce vaste ensemble en construction qui regroupe plus de 3 milliards d’habitants et entre en concurrence directe avec l’impérialismes des USA et de l’Union-Européenne,  le Japon allié des USA dans la région Asie.

 

Xi Jinping était à la tête d’une imposante délégation de dirigeants du PCC (Parti Communiste Chinois) et de grandes entreprises chinoises et de banques, à cette occasion il a rencontré non seulement les présidents Russe et Mongol, mais a proposé qu’ensemble ces trois pays construisent une ceinture économique le long de la route de la Soie, en concomitance avec le plan russe de chemin de fer transcontinental et le programme mongol de route de la prairie,  conjointement à la construction d’un couloir économique Chine-Mongolie-Russie.

 

Xi Jinping s’est rendu ensuite à Colombo au Sri-Lanka et a décidé avec le président de ce pays, de renforcer le partenariat de coopération stratégique entre les deux pays. Il a également lancé des négociations sur un accord de libre-échange.

 

Le Premier ministre indien Narendra Modi a reçu ensuite le président chinois venu avec des promesses d'investissement et la volonté de renforcer des relations entre les deux puissances d'Asie habituellement empreintes de méfiance. Il suffit de rappeler que le développement du commerce entre l'Inde et la Chine est passé de 1 à 60 milliards de dollars entre 2001 et 2014.

 

La Chine souhaite renforcer ses relations avec son voisin au moment où ses relations avec le Japon et plusieurs pays d'Asie du sud-est sont marquées par des tensions territoriales.

 

« La combinaison du  dragon chinois  et de l'éléphant indien doit créer la base de production la plus compétitive et le marché de consommateurs le plus attractif ».  Le président Chinois s’est engagé sur plus de 100 milliards de dollars d'investissements, soit trois fois le montant promis récemment par le Premier ministre japonais Shinzo Abe à l’Inde…

 

Rappelons le poids croissant des investissements de la Chine à l'étranger, ils couvrent aujourd'hui tous les secteurs de l'économie dans le monde et totalisent 548 milliards de dollars.

 

Xi Jinping a confirmé au dirigeant indien que la Chine était favorable à ce que l'Inde devienne membre à part entière de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et qu'elle lui apporterait tout son soutien à l'Inde à cet égard.

 

Comme il fallait s’y attendre, lors de ces échanges il a été plus question de promouvoir des accords économiques entre pays capitalistes que de coopération entre les peuples.

 

(1) Fondée à Shanghai  le 14 et 15 juin 2001, comprend la Chine, la Russie, Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, et le Tadjikistan. La Mongolie est observateur depuis 2004, l’Inde, l’Iran et le Pakistan depuis 2005 ; voir également nos articles de juin 2009,  juin 2011 etc.

 

source: www.sitecommunistes.org

 

Commenter cet article