Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel LeDiablo

syrie-attaque.png

En soutenant militairement les "rebelles" les occidentaux ont déstabilisé le pays, cela ne leur suffit pas !



Le Daily –Telegraph du 16 septembre  2013, estime que près de la moitié des forces rebelles est constituée de djihadistes et d'islamistes membres de groupes extrémistes. 100 000 rebelles sont engagés dans le combat, rapporte le quotidien britannique. Ils sont près de 1 000 groupes différents, dont 10 000 combattants, liés à Al-Qaïda, et venant de plusieurs pays, ainsi que 30 000 à 35 000 islamistes membres de groupes extrémistes. L’objectif des impérialistes demeure d’attaquer la Syrie. Ces groupes servent les intérêts impérialistes étasuniens dans leurs manœuvres pour parvenir à la guerre.

 

Les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne  veulent obtenir du Conseil de sécurité une résolution extrêmement dure sur la Syrie. Washington, Paris et Londres ont déjà élaboré un projet de document stipulant l’usage de la force contre Damas.



Laurent Fabius devenu le porte parole des USA, s’est rendu cette semaine à Moscou, poursuivant la campagne menée par les Etats-Unis pour fabriquer un prétexte en vue d'une intervention contre la Syrie.



Hollande, avec son gouvernement, est devenu un enragé inconditionnel d’une guerre d’agression contre la Syrie,



Avec Fabius, il a réitéré les affirmations selon lesquelles le récent rapport de l’ONU avait montré que le régime syrien avait perpétré l’attaque chimique du 21 août à Ghouta. FAUX : l’ONU dit que des armes chimiques ont été utilisées mais n’a pas conclu son enquête concernant les responsables de l’attaque.

Dans le point de presse de mercredi, au ministère des affaires étrangères, la question suivante a été posée  à Fabius: On vient d’apprendre que le site internet WND a obtenu les informations suivantes : les rebelles du groupe Al Nursa ont été arrêtés et ils avaient du sarin en leur possession. Cette révélation peut-elle pousser le Ministère des Affaires Etrangères à revoir la stratégie et la politique française concernant la crise syrienne ? 


Réponse du ministre :
« Nous ne commentons pas les informations de presse. »


Le seul discours qui prévaut du côté américain et français c’est d’intervenir militairement.


Les armes chimiques,  Israël  s'en est servi contre les Palestiniens en Cisjordanie, à Gaza en 2006, et depuis contre le Liban. En 2008-2009 durant l'opération Plomb durci à Gaza l’aviation israélienne a bombardé une population civile désarmée, sans défense. Cette attaque meurtrière a fait plus  de 1400 morts chez les Palestiniens. Devant les preuves, Tel-Aviv, a dû admettre qu'il avait utilisé des munitions au phosphore. Ce pays détient également le plus important stock d'armes chimiques biologiques et nucléaires au Moyen-Orient, il est le seul Etat à ne pas avoir signé le traité de non-prolifération nucléaire…


Avons-nous entendu une condamnation de Washington ou Paris pour qu'Israël se débarrasse de ses armes chimiques ?  Pas une ! Au contraire, les États-Unis continuent de financer l’armée israélienne. Plus 3 milliards de dollars par an.


Ainsi, un allié des États-Unis et de la France a le droit de développer, construire et utiliser des armes chimiques, de perpétrer des crimes… Quant à la Syrie pays « ennemi » le Président Obama soulignait cette semaine  « J'ai toujours la possibilité d'ordonner l'utilisation de la force militaire si les intérêts des Etats-Unis sont concernés ».


Pour Washington l’objectif reste le même : permettre à l’impérialisme étasunien d’étendre  son hégémonie  sur le Moyen Orient Hollande son vassal, compte récupérer des miettes.


Le gouvernement Obama et ses alliés ont dû différer leurs projets d’attaque immédiate contre la Syrie. Ils doivent tenir compte de la profonde opposition populaire en Amérique et en Europe  à cette agression contre la Syrie. Dans le monde, les populations ont pris conscience que  Washington et Paris font peser sur le monde le risque de déclencher une guerre plus vaste dans cette région du globe.


 

 

 

 

Source :


http://www.sitecommunistes.org/

 


Commenter cet article