Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

blog-logo01

ADRESSE de la Commission Exécutive de L’Union Départemantale CGT de Seine-et-Marne
AUX ORGANISATIONS du Comité Confédéral National, Bureau Confédéral, Commission Exécutive Confédérale et Commission Financière Confédérale
Chers(es) Camarades,
Profondément choqués par les révélations récentes de la presse, les membres de la Commission Exécutive réunie le 12 novembre dernier ont pris la décision d’alerter la Direction Confédérale sur ce qui leur apparait comme des dérives dangereuses pour la CGT. Plus que jamais, dans le contexte politico-économique défavorable aux salariés où les exigences du Medef mises en œuvre par le Gouvernement entrainent un recul social sans précédent, le besoin d’une CGT forte avec des militants à l’offensive est plus que jamais indispensable pour le monde du travail.

Pour autant, la Commission Exécutive de l’UD GCT 77 s’indigne que de telles sommes aient été investies à fonds perdus et note le caractère démesuré de ces dépenses.

L’affaire de « l’appartement » n’est que le révélateur de dysfonctionnements internes qui touchent certes les questions financières mais aussi notre capacité de débattre, de décider, d’agir collectivement et d’impulser l’action collective pour gagner le progrès social, ce qui implique un débat sur la stratégie de lutte ainsi que la question de l’unité syndicale.

De ce contexte, il ne peut qu’émerger de la Direction Confédérale des décisions équivoques qui sèment le doute parmi les militants de la CGT.

Ainsi la décision du Bureau Confédéral du 3 novembre dernier, concernant l’avenir des Prud’hommes (laissant entendre que la CGT abandonnerait les élections), n’est pas de nature à favoriser les actions, déjà bien difficile à impulser.
La question des seuils sociaux et des propositions CGT portées dans le cadre de la négociation sur le dialogue social questionne sur deux points :
-Les propositions portées ne s’opposent-elles pas aux décisions des congrès précédents qui portent la nécessité d’organiser les salariés à l’entreprise (ou à défaut au plus près), avec les moyens d’intervention que représentent les institutions représentatives du personnel ?
-Qui a validé la feuille de route et le contenu revendicatif de cette négociation ?
Le CCN n’avait-il pas la compétence ? 
La CGT est dans la tourmente depuis la préparation du 50ème congrès et la situation actuelle met en évidence une perte de valeurs CGT, de savoir faire et de respect des règles de vie.
Le déni n’est pas acceptable, l’heure est à la prise de responsabilités collective.
A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !
La Commission Exécutive de l’Union Départementale CGT 77 demande conformément à l’article 28 des statuts confédéraux, que soit organisé un CCN extraordinaire, avant celui de février 2015.
L’ordre du jour pourrait être :
- Définir la date du prochain congrès confédéral
- Décision d’une commission extraordinaire du CCN visant notamment à :
- Identifier les dysfonctionnements qui ont permis de telles dérives,
- Réaffirmer les rôles du BC, de la CEC et du CCN, ainsi que les liens nécessaires au  fonctionnement démocratique de la CGT
- Construire des propositions de règles de vie permettant l’exercice d’un  syndicalisme démocratique, de masse et de classe.
Le syndicalisme étant une construction humaine, il est naturel que des doutes, des questionnements émergent.
Seul le débat en toute transparence permettra de les surmonter.
C’est parce que la confiance n’exclut pas le contrôle que nous ne doutons pas que notre demande sera prise en compte.
La Commission Exécutive de l’UD CGT 77
le 4 décembre 2014

Commenter cet article

C

Et de plus qu'est ce que sait que ces hordes d'anciens de la CFDT, qui après avoir quitté la CFDT, et je dit ça surtout pour des permanants on les aurais remis à la meme place chez nous à la CGT?


Je ne fait pas du tout confience et pour moi militant depuis maintenant quelques années, on monte dans les responsabilités une après l'autres suivant son angagement et non avec un passe droit.
Répondre