Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

SNCF-avis-au-personnel-05-08-2013-copie-1.jpg

Lu sur le blog de Roger Colombier:

Cheminot, ferme ta gueule ou je te vire

La France, anciennement patrie des droits de l'homme et du citoyen qui donna cette chaude espérance au monde entier, qu'es-tu devenue? Il n'est pas un jour où l'arbitraire s'abat sur les petits, ceux dont les pères ont élevé des barricades pour chasser les rois et les tyrans, ceux qui sont sortis de la mine ou descendus des collines contre l'occupant nazi et ses valets du régime de Pétain. Il n'est pas un jour où un syndicaliste est traité comme le pire des malfaiteurs pour avoir défendu le droit de vivre dignement de son travail.

 

 

 

Pendant ce temps, les financiers et les puissants se gobergent toujours plus dans leur clos où ils se permettent tous les droits, comme celui d'échapper à la justice.

 

 

Voici comment la direction SNCF de la région Auvergne traite ses cheminots, une info de France inter:

 

Après Brétigny, la SNCF verrouille sa com'

 

 

"La violation de l'obligation de discrétion et de loyauté peut être une cause réelle et sérieuse de licenciement"... Voilà le genre de phrase qu'on peut lire dans l'avis diffusé le 5 août dernier par la direction régionale Auvergne Bourgogne-Ouest à ses salariés. L'avis rappelle les règles édictées par la Direction des ressources humaines sur les relations avec les médias : interdiction d'introduire des personnes dans les emprises SNCF, obligation de discrétion et de confidentialité et obligation de loyauté. Un rappel qui fait suite à des articles et interviews, nombreux après l'accident mortel de Bretigny. Des cheminots y dénonçaient la dégradation de l'entretien du réseau ferré. Le document apporte de l'eau au moulin des syndicats, qui pointent, y compris au niveau national, le silence imposé par l'entreprise. 

 

 

"La SNCF a horreur qu'on souligne ses responsabilités et cherche à museler les syndicalistes", dénonce Julien Cabanne secrétaire général de la CGT cheminot en Auvergne. Lui et deux autres cheminots de la région font d'ailleurs l'objet d'une procédure disciplinaire engagée fin juillet par leur direction régionale."

 

 

 

 

La patrie des droits de l'homme et du citoyen est donc devenue, en ce qui concerne la SNCF:"Ferme ta gueule cheminots, sinon je te lourde". Tout cela avec la bénédiction de Guillaume Pépy son pdg, chouchou de Martine Aubry dont il était directeur de cabinet et qui vient d'être re-adoubé par François II à son poste.

 

 

 

La région Auvergne et sa ville de Vichy qui accueillit le gouvernement collaborationniste de Pétain et de ses sbires de 1940 à 1944... Lugubre rappel à l'histoire et au slogan de ce pouvoir fascisant et ignoble:

 

revo-natio-vichy.jpg

Alors, m'en voudrez-vous beaucoup si je vous dis un autre monde, cheminots et citoyens de France, où les compétences professionnelles des salariés seront reconnues et rémunérées à leur juste valeur, où la gestion entière de la société sera l'affaire du peuple souverain?

 

 

 

Actuellement, l'Elysée poursuit la même politique de droite que Nicolas 1er. Il ne sert à rien de vouloir le convaincre par des mots, les plus explicites soient-ils pour le progrès et la justice sociale.François II, ses chambellans et ses valets ont choisi leur camp.

 

 

Lundi, il dévoilera sa réforme capitaliste des retraites, la retraite solidaire et par répartition que les Libérateurs de la France donnèrent au peuple en piochant dans la poche du patronat et pas ailleurs, alors que le pays était pourtant en ruine. (Loi du 22 mai 1946 sur la Sécurité sociale).

 

 

 

Le 10 septembre 2013 et de suite après, comme vous y invitent la CGT, FO, la FSU et Solidaires, devenez les citoyens de votre propre destin. En Auvergne et partout ailleurs.

Commenter cet article