Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Communiqué de la Fédération CGT

des Services publics

CGT-serv-pub.jpg

La défaite de Nicolas Sarkozy, voulue par la CGT, et l’élection d’un nouveau président créent un nouveau contexte au plan revendicatif.

 

Après de longues années de régression sociale, alors que le populisme d’extrême droite progresse partout en Europe, notre pays doit impérativement renouer avec les conquêtes sociales.

 

Réunie ce jour, la Commission exécutive de la Fédération CGT des Services publics se félicite de la défaite du candidat du patronat et des privilégiés, de ses idées antisociales, de son entreprise de division du pays, de sa politique de la main tendue aux partisans de la haine de l’autre.

 

La CEF estime que si le changement de présidence crée une situation a priori plus favorable à l’aboutissement des revendications, la construction du rapport de force n’en reste pas moins la tâche la plus urgente pour le syndicalisme.

 

C’est pourquoi elle appelle ses syndicats à faire partout grandir les luttes, à continuer d’alerter les personnels sur la dangerosité du programme antisocial et antirépublicain du FN, et à interpeller les candidats aux législatives sur les dix exigences de la CGT et les enjeux propres à notre champ professionnel, notamment ceux exposés dans les vingt questions que nous avons adressées aux candidats à l’élection présidentielle.

 

La démocratie sociale doit être profondément renouvelée pour garantir un dialogue social productif respectant la confiance accordée aux syndicats dans le cadre des élections professionnelles.

 

S’agissant de la Fonction publique et de son versant territorial, la Fédération CGT des Services publics estime que les revendications suivantes sont prioritaires et doivent être urgemment satisfaites :

- Augmentation de la valeur du point d’indice permettant dans un premier temps de rattraper les pertes accumulées de pouvoir d’achat,

- Abrogation de la réforme territoriale,

- Rétablissement plein et entier du droit à la retraite à 60 ans,

- Titularisation des non titulaires occupant des postes correspondant à des besoins permanents,

- Abrogation du jour de carence dans la Fonction publique,

- Rétablissement de la cotisation CNFPT à 1% de la masse salariale afin d’assurer le financement mutualisé de la formation professionnelle des agents de la FPT.

 

Le changement doit être marqué par de premières évolutions fortes. De nombreuses autres revendications devront être satisfaites dans les mois et les années qui viennent, en particulier en termes de développement et reconquête des services publics et de financement pérenne et solidaire des collectivités locales.

 

Première organisation syndicale dans la Fonction publique territoriale, la Fédération CGT des Services publics est résolue à agir en ce sens, dans l’unité syndicale la plus large possible.

 

Forte de ses propositions, disponible pour la négociation, la Fédération, avec ses syndicats, est convaincue que le rapport de force, la syndicalisation et les luttes demeurent les conditions indispensables pour gagner sur les revendications.

 

Le 10 mai 2012

Commenter cet article

Henri 17/05/2012 17:05


Diablo,


Tu as une très bonne analyse du ressenti ( beaucoup d'espoir ou aucun, voire les deux en même temps) de la population.


Sur le volet syndical, je partage ton opinion; je suis allé sur le site internet de la FSU , il ya la lettre de la FSU au nouveau Président de la République; dans la lettre , il n'y a pas un mot
sur l'UE et le MES.... perso, je trouve qu'on est dans le béni oui oui habituel.


Je pense qu'effectivement, il faut battre le fer tant qu'il est chaud et il faut continuer la pédagogie en direction des travailleurs et chomeurs et précaires sur les dangers du capitalisme avec
et dans les syndicats; le danger fasciste de MLP n'a pas disparu le 06 mai.je vais essayer de rebooster tout le monde autour de moi dès demain.


amitiés


Henri

Henri 17/05/2012 16:06


re bonjour Diablo,


je n'ai que de l'espèrance en ce moment car depuis le deuxième tour, et l'élection de FH, on est dans un entre deux malsain: attentes ( optimistes) de décisions, grand jeu électoraliste entre
PCF/Ps/EELV au détriment du peuple, syndicats aussi dans l'attente....


peu de choses à se mettre sous la dent de la part des Organisations syndicales ni sur l'Europe , ni su les salaires; j'ai l'impression que les forces de gauche ne veulent pas vraiment mettre une
grande pression sur le gouvernement de peur de passer pour les méchants


concrètement pour moi, dans l'administration, c'est plutôt l'apathie et l'attente de ce qui va sortir du chapeau; le soufflet de la lutte est un peu beaucoup retombé


amitiés


Henri

DIABLO 17/05/2012 16:18



La "gauche" est passée (enfin attendons les législatives) donc tu n'empêcheras pas les gens de croire que "ça va leur tomber tout cuit dans le bec" ou à
contario que ça ne va rien changer pour eux, car, curieusement, ces deux idées sont dans les têtes.


Tout va dépendre de la bataille que vont (ou non) mener les syndicats. Pourvu qu'ils n'entreprennent pas de vouloir résoudre les problèmes enfermés dans les
salons des ministères...


Amitiés,


Diablo



Henri 17/05/2012 14:45


bonjour à tous,


on va voir rapidement si le gouvernement décide deux mesures: augmentation, même mineure, du point d'indice et gel de la suppression de postes; il faut que le personnel retrouve un peu de
sérénité et pour l'instant c'est un peu l'épée de Damoclès en permanence


salutations fraternelles


Henri

DIABLO 17/05/2012 15:05



Bonjour Henri,


Très franchement, si l'on veut des augmentations il va falloir sérieusement mettre la pression sinon...


Amitiés,


Diablo