Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Un des évènements du week-end dernier, repris avec force publicité par les médias, était les changements d’horaires du transport ferroviaire. La rénovation de 6200 km du réseau ferré est la raison officiellement invoquée.

 

L’explication pourrait paraitre admissible au vu de l’état actuel du réseau, mais la manipulation de l’opinion publique cache mal la vérité : achever la privatisation de la SNCF.

 

Les voies SNCF sont déjà ouvertes à la concurrence internationale. Depuis le 11 décembre, un train privé Venise – Paris circule sur le réseau SNCF.

 

Souvenons-nous que l’entreprise a été nationalisée en 1937, aux prix des luttes qui ont amené le Front populaire. Le capital ne l’a jamais accepté.

 

Souvenons- nous également que c’est sous le gouvernement Jospin que le processus de privatisation a réellement été entamé et que le ministre des transports de l’époque était J.C. Gayssot, membre du Parti Communiste Français.

 

Le 28 Octobre 2004, un accord sur « l’amélioration du dialogue social » est signé par tous les syndicats de l’entreprise. Il amène la loi sur le « service minimum » trois ans après (28 Aout 2007).

 

La même année (Novembre 2007), le gouvernement et l’entreprise attaquent le régime de retraite des cheminots. Depuis, la « réforme » est acquise. Le « dialogue social » a fonctionné !!! La privatisation de l’entreprise publique est sur de bons rails ! Le statut du cheminot est comparable aujourd’hui à un statut d’ordre privé.

 

Début 1997, sous prétexte de directives européennes, la SNCF est divisée en deux. Réseau Ferré de France devient propriétaire de l’infrastructure et la SNCF est chargée du transport avec pour but, au nom de la concurrence, de permettre l’arrivée d’exploitants privés.

 

Conséquences immédiates : les voies ne sont plus entretenues ou très peu, le transport marchandises (fret) est quasiment à l’abandon (-50% du tonnage transporté), vente de la SERNAM, filiale de la SNCF qui assurait le transport des colis postaux.

 

Le transport voyageur est concentré sur les grandes lignes (T.G.V-L.G.V), les lignes jugées « non rentables » sont arrêtées, des centaines de gares sont fermées, et ce sont les régions qui prennent la responsabilité « de définir la notion de service public régional ». Mais les moyens que doit reverser l’état ne suivent pas. La marche vers la privatisation, soutenue par tous les gouvernements est donc bien avancée, et pour cause : le chiffre d’affaires de l’entreprise réalisé en 2010 s’élève à 30,5 Milliards d’euros contre 24,9 Milliards en 2009 soit 22% de progression, il y a donc beaucoup de profits à engranger.

 

Et pour mieux vendre l’entreprise, il faut la rendre présentable. C’est la raison pour laquelle 13 Milliards d’euros sont consacrés à la rénovation du réseau et 11 Millions ont été dépensés à l’opération « communication » sur les raisons des changements d’horaires, vraie galère pour les usagers.

 

Une fois de plus les partis politiques sont tous d’accord avec ce qui se prépare. Tous, chacun à sa façon, de l’UMP au PS en passant par le Front National, les Verts et compagnie…

 

 

Source : « site communistes »

Commenter cet article