Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

MPEP-universite2014.jpg

ON NOUS COMMUNIQUE:


L’université d’automne du M’PEP se tiendra cette année à Bordeaux (Artigues-près-Bordeaux) du 8 au 11 novembre 2014.

Elle est ouverte à toutes et à tous, adhérents au M’PEP ou non-adhérents.

-----

UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE A L’UNION EUROPÉENNE

DÉMONDIALISER POUR RECONQUÉRIR LA SOUVERAINETÉ NATIONALE


Le programme de l’université d’automne 2014 du Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP), qui se tient près de Bordeaux, est bâti sur le thème de la résistance républicaine à l’Union européenne. S’émanciper de sa tutelle est une condition indispensable au retour de la souveraineté du peuple, en France comme dans les 27 autres pays de l’Union européenne, sauf à se résigner à subir la mondialisation et le néolibéralisme.

 

Le samedi 8 novembre 2014 sera entièrement consacré à la construction de cette nouvelle dynamique de résistance à partir notamment des résultats de l’élection du parlement européen de 2014, de l’expérience du Comité national de résistance républicaine à l’Union européenne (CNR-RUE) et la campagne de boycott menée par les comités départementaux. L’abstention est désormais le geste politique des Français pour qui le clivage gauche-droite a perdu son sens en particulier parmi les catégories populaires.


L’imposture du gouvernement et des partis qui le soutiennent, la crise permanente de la droite – tous d’accord pour prioriser l’Union européenne sur l’intérêt du peuple français – et la confusion entretenue avec les idées xénophobes de l’extrême-droite, ont fait le lit du Front national. Désormais présenté comme le premier parti de France, sa mise en avant par les médias sert les futurs appels au vote utile, voire aux appels vibrants à l’unité nationale. Le piège se referme déjà sur ceux qui prétendraient à présenter des candidats au risque que le FN recueille assez de suffrage pour figurer au second tour des présidentielles de 2017. Mais qui peut dire si les Français seront assez « raisonnables » pour taire leur colère, enfouir leur profonde défiance à l’égard du système institutionnel et des grands partis majoritaires qui se font la courte échelle, d’une alternance à l’autre, tout en faisant subir au peuple les mêmes restrictions, la pandémie de chômage et de désindustrialisation, la dégradation de la protection sociale, la destruction des services publics, la paupérisation sans fin ?

 

Combattre le Front national, c’est d’abord ouvrir la voie à la reconquête de la souveraineté nationale et populaire, pour donner à chacun, et d’abord aux classes populaires et aux classes moyennes, les armes démocratiques d’une transformation radicale en leur faveur. Si la gauche a perdu son sens c’est qu’elle a abandonné la défense des intérêts des plus exploités, des plus dominés. Mais au fait, c’est quoi la « gauche » ? C’est qui ? Quelle est son histoire ? Son programme ? Peut on associer gauche et anticapitalisme ? Gauche et internationalisme ? Gauche et transformation sociale ?

 

Les deux jours suivants sont organisés en filières thématiques. Plusieurs séances se tiendront en parallèle permettant des débats en petits groupes. Ve République, situation en Grèce, conflit en Ukraine, rôle des partis politiques, réforme du code minier et gaz de schiste, nation et internationalisme, Sécurité sociale en péril en France, démantelée en Grèce, luttes dans et pour les hôpitaux. Une filière « rencontre avec » donnera carte blanche à des organisations invitées.

 

TOUTES LES INFORMATION SONT ICI


Commenter cet article