Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Le gouvernement grec mis en place par la « Troïka » - FMI (Fonds Monétaire international ), BCE (  Banque Centrale Européenne ), Union Européenne -  a accepté et fait voter un nouveau plan d’austérité draconien qui sera – selon les syndicats grecs-  « le tombeau de la société grecque ». La Grèce connaît déjà une récession de 6%, conséquence directe des mesures d’austérité déjà mises en œuvre.  La majorité des députés de la coalition au pouvoir, socialistes et droite, ont accédé aux exigences de la « Troïka ».

Les députés de Syriza (version grecque du Front de gauche ou « Die Linke ») et le KKE (Parti Communiste grec) ont voté contre.  Tandis que Syriza rêve d’une Europe sociale dont n’ont jamais voulu les créateurs de l’Europe, les communistes grecs appellent à des élections anticipées mais préviennent : «  il ne peut y avoir d'issue dans les intérêts du peuple dans le cadre du système actuel »  ( c’est-à-dire l’Union Européenne) et appellent les peuples d’Europe à suivre la même voie qu’eux, « celle de la lutte pour les droits de la classe ouvrière et des couches populaires afin de mettre en échec et de renverser notre ennemi commun, la dictature des monopoles, de l'UE, des partis qui les servent » .

Comme les Grecs, les Portugais, les Espagnols… nombreux sont les Européens qui, malgré les pressions médiatiques et politiques exercées, rejettent, de fait, les décisions supranationales et dictatoriales de l’UE.  Mais les gestionnaires européens du capitalisme veulent imposer leur politique : en Italie, en Grèce, c’est Bruxelles qui a composé le gouvernement.  En France le non à la constitution européenne l’avait emporté largement.  Les députés de la majorité et une grande part des socialistes ont trahi ce vote et validé le traité de Lisbonne. Tout récemment les députés socialistes et écologistes européens ont voté la fameuse règle d’or européenne. Les socialistes français, élections prochaines obligent, se sont abstenus…  L’UE veut ainsi contrôler les politiques nationales.

Se battre contre l’austérité, cela doit commencer par le refus du MES en France (Mécanisme européen de stabilité qui ouvre la voie au traité Merkel-Sarkozy, la fameuse « règle d’or »).  Cette règle d’or budgétaire, inscrite dans les constitutions des Etats européens, permettrait aux institutions européennes de contrôler les politiques mises en œuvre dans chaque pays et d’imposer ce dont les peuples ne veulent pas : l’austérité et la casse des services publics.  Les députés viennent de voter ce MES.  La droite et le nouveau centre ont bien sûr voté pour.  Les députés communistes et écologistes ont voté contre.  Mais, alors que leurs députés européens l’avaient voté, 130 députés socialistes se sont abstenus, parmi lesquels P. Bourguignon, L. Fabius, F. Loncle, députés de l’Eure et de la Seine-Maritime et F.Hollande.  Seuls 20 ont voté contre.  C’est une véritable trahison car si les socialistes continuent sur cette voie au Sénat le 28 Février, le MES sera voté  ! ! ! Sans élus capables de résister à cela, sans élus capables de dire « Non » aux décisions européennes, la France s’enfoncera dans la crise.

Exigeons des candidats aux présidentielles, aux législatives la promesse de consulter par référendum (car il s’agit d’un changement constitutionnel) le peuple français sur cette « règle d’or », sur ce nouveau traité constitutionnel européen qui priverait les Français de leur pouvoir de décider.

Pourquoi donc aller voter si le Parlement français n’a plus de pouvoirs ?  Il n’y a pas de démocratie sans souveraineté populaire et nationale.  Ce sont ceux qui crient le plus fort « Démocratie ! Démocratie » sur la scène internationale qui la brade dans leur propre pays !  Pour eux la démocratie n’a décidément rien à voir avec le pouvoir souverain du peuple.

La CES (Confédération Européenne des syndicats), qui avait appelé à approuver le traité constitutionnel européen, organise une journée d’action le 29 février, à la veille du Conseil européen «  pour dire que « trop c’est trop », les mesures d’austérité ne sont pas la seule réponse à la crise». Il est grand temps …

Emparons nous de cette initiative – sans illusion concernant la CES - pour dénoncer la politique européenne et ses ravages.

Faisons du 29 Février une journée de luttes contre les politiques européennes d’austérité et de régression sociale.  Solidairement, avec les Grecs, les Portugais, les Irlandais, les Espagnols  …, réclamons l’annulation des dettes, de toutes les dettes, dans chaque pays, et refusons la règle d’or de l’austérité ! Pas plus en France qu’en Grèce, les peuples ne doivent payer pour les capitalistes.

Seules les luttes coordonnées, rassemblées, peuvent contraindre le pouvoir européen et ses agents nationaux  au recul.

A la veille des élections présidentielles et législatives, rappelons qu’il ne saurait y avoir d’alternative à la politique actuelle sans rupture avec la logique capitaliste mise en œuvre par l’UE et ses institutions.

Rupture, cela veut dire autre logique, nationalisations et réindustrialisations, coopérations internationales mutuellement avantageuses et non multinationales prédatrices, davantage de pouvoirs pour ceux qui travaillent et produisent, un Etat au service de tous, la santé et l’éducation prioritaires, des services publics rénovés et élargis.

C’est la construction du socialisme qui est à l’ordre du jour, en France, en Grèce, au Portugal …

Action Communiste

Haute-Normandie

Le 23 Février 2012

 

Implantée en Haute-Normandie, l’association « Action Communiste » est mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. L’association s’inscrit donc dans les luttes anticapitalistes et relaie les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, elle n'accepte pas les combinaisons politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorable aux coopérations internationales, elle s’oppose résolument à toute constitution européenne.

Commenter cet article