Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

CGT-93.jpgDéclaration de l’UD CGT de Seine-Saint-Denis

Le 8 novembre tous avec les salariés de PSA Aulnay !

La crise, conséquence de la financiarisation de l’économie apporte chaque jour son lot de casse sociale. Depuis 17 mois nous assistons à un accroissement continu du chômage avec une hausse record en septembre. La Seine-Saint-Denis paie un lourd tribut dans cette crise, puisque dorénavant le nombre de privés d’emploi s’élève à 131500, soit 12,4% taux le plus important de notre région.

Cette crise est par ailleurs, savamment instrumentalisée par le Patronat pour tenter d’imposer ses revendications.

Face à ce double étau, l’UD CGT 93 appelle les salariés à se rassembler dans l’unité la plus large possible pour intervenir et peser sur les choix économiques et sociaux, défendre leurs droits, acquis et emplois.

Elle réitère son soutien plein et entier à la lutte des salariés de PSA Aulnay, dont l’usine est menacée de fermeture à l’horizon 2014.

L’industrie automobile est structurante en France et en Seine-Saint-Denis et laisser la voie libre aux seuls constructeurs et à leurs actionnaires se révélerait désastreux pour l’ensemble du tissu industriel du pays et particulièrement de notre département. Le groupe PSA au diapason de tous les constructeurs, contribue à la récession économique par sa stratégie de casse de l’emploi et de recul du pouvoir d’achat.

Il se montre ainsi d’une extrême brutalité avec la Seine-Saint-Denis en projetant de saborder un site exceptionnel en terme de configuration, d’infrastructure, de localisation, d’accès routier, ce qui appauvrirait un territoire déjà fortement marqué par la question sociale. Il n y a pas de fatalité à la fermeture du site de PSA Aulnay, ses atouts, ses potentiels et les savoirs et savoir-faire de ses salariés peuvent et doivent continuer d’irriguer le secteur industriel du département !

La lutte des PSA est une lutte d’intérêt général pour l’ensemble de la Seine-Saint-Denis ! L’UD CGT 93 se félicite de la première victoire sur ce dossier, obtenue le 25 octobre, fruit de la forte mobilisation des salariés. La direction de PSA qui souhaitait diviser les salariés d’Aulnay et commencer à vider l’entreprise en imposant sa stratégie de mutation, sans négociation préalable, a été dans l’obligation de reculer et d’accepter un début de négociation. Une réunion tripartite sous l’égide du Préfet de Région est convoquée le 8 novembre à 9h en Préfecture de Seine-Saint-Denis, avec entre autres des dirigeants de PSA, le Président du Conseil Régional et le Président du Conseil Général.

Les récents développements du dossier PSA ont démontré que le groupe continuait à solliciter l’aide de l’Etat, puisque le gouvernement va garantir à hauteur de 7 milliards les emprunts de la banque PSA finance.

C’est une nouvelle démonstration des capacités d’action de l’Etat sur cette situation. Les aides publiques, plus que jamais en période de crise, doivent être soumises à des conditions !

Aussi, l’UD CGT 93 en appelle aux plus hautes autorités de l’Etat pour que les revendications des salariés de l’usine PSA d’Aulnay soient écoutées et prises en compte. Elle invite les syndiqués, les salariés du département, à venir soutenir les salariés de PSA Aulnay dans cette négociation, en participant à la manifestation qui partira à 10h de la Bourse Départementale du Travail (1 place de la Libération à Bobigny) jusqu’au parvis de la préfecture, pour rejoindre la délégation CGT PSA mandatée pour cette Tripartite.

Bobigny, le 31 octobre 2012

Commenter cet article