Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

euro-cap

La Commission européenne a accordé un répit à la France en renvoyant son verdict sur la loi de finance 2015 au début du mois de mars 2015.

 

Dans un entretien accordé à Ouest France (28/11/2014), Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques et financières le justifie ainsi : « D’ici là, on se donne le temps de connaître les chiffres définitifs qui permettront de savoir si les efforts nécessaires en termes de réduction de déficits et de réformes ont été faits en 2014. Cela nous permettra aussi d’évaluer plus précisément ceux de 2015 et de voir quelle peut être la trajectoire pour les années ultérieures… »

 

L’avis de la Commission européenne du 28 novembre 2014 relève que la France n’a pas respecté ses recommandations en matière de réduction du déficit ». Elle invite donc le gouvernement français à prendre les mesures nécessaires pour opérer l’effort structurel, estimant que les mesures inscrites dans le projet du plan budgétaire pourraient ne pas suffire pour atteindre l’objectif de réduction de la croissance des dépenses. Elle prescrit au gouvernement français d’accélérer la  mise en oeuvre de ses réformes.

 

Dans la lettre du 21 novembre 2014 qu’il a adressée au président de la Commission européenne, Manuel Valls a tenté de devancer les décisions de la Commission en affirmant que «la « France mène des réformes ambitieuses depuis 2012 et entend les accélérer ».

 

Malgré les assurances du Premier ministre, Pierre Moscovici dans son entretien à Ouest France menace : « Je suis là pour faire respecter les règles (déficit de 3% et dette de 60% du PIB). Que personne ne ne se trompe. S’il fallait un moment donné, utiliser les sanctions, je n’hésiterais pas ».


source: POI

 

Commenter cet article