Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Compte rendu de la conférence

de la section PCF du 20ème arrondisement de Paris

Je n’ai pas compté mais nous devions être entre quarante et quarante-cinq camarades vendredi puis samedi. Etait présent la seconde journée et a participé à la discussion et au vote, notre secrétaire national.

Dans l’ensemble voici ce que l’on a pu faire adopter nous et d’autres camarades.

 

Les statuts :

Le maintien des 4/4 de la cotisation des adhérents. La possibilité d’un règlement intérieur a été repoussée.

 

Les amendements :

Dès que le mot socialisme apparaissait dans nos propositions d’amendements ils étaient refusés parce qu’à ce terme on lui préfère humanité, voire rien. Il a fallu retirer d’un amendement sur le printemps arabe le terme « religieux » placé à côté « d’obscurantisme ». Le terme « anti laïc » a été âprement discuté parce que pour quelques camarades ce serait "culturellement occidental". Heureusement il est resté dans l’amendement. J’ai défendu et argumenté

 

l’amendement suivant :

«  L’issue : rompre avec le capitalisme, aller vers le socialisme ». Arguant qu’il me paraissait naturel qu’un parti comme le PCF se donne un objectif. Comment convaincre si nous même ne savons pas nous même où nous allons ? Mais le « socialisme » ne serait pas à l’ordre du jour, « tout est ouvert » « le monde change » « nous devons être à l’écoute » etc.

 

Autre amendement que j’ai défendu « un processus de changement crédible et ambitieux, visant à rompre avec les logiques du système pour aller vers un système mettant l’être humain et l’environnement au cœur des priorités, le socialisme ». L’amendement a été rejeté à cause toujours de « socialisme ». Un camarade a dit que ce serait retourner en arrière avant 1920. L’URSS a échoué donc ce terme est à revoir et nous avons tout le temps de trouver autre chose.

 

Nous avons été seulement deux (Gilles et moi) à rejeter et à voter contre le texte amendé de la base commune. Il y a eu quelques abstentions.

 

Mais je ne me fais pas d’illusions avec le système des amendements qui repassent à la moulinette du haut vers le bas puis du bas vers le haut.

Voici quelques uns de ces amendements ; les pages et les lignes vont changer puisque tous les amendements seront inclus dans le texte qui sera donné à amender à nouveau par les camarades des conseils départementaux. Donc on va tout repasser à la moulinette.

L’issue : rompre avec le capitalisme P2 ligne 53 du texte de base 1
"Rompre avec le capitalisme, aller vers le socialisme"

P2 ligne 67 et 68 (entre minorité et Un processus de changement)
Le capitalisme ne saurait être un horizon indépassable.

P2 ligne 67 et 68 du texte de base 1
"Un processus de changement crédible et ambitieux, visant à (transformer) rompre avec les logiques du système pour aller vers un système mettant l’être humain et l’environnement au coeur des priorités, le socialisme"

P 2 ligne 96
"La fameuse "crise de la dette" provient surtout de l’insuffisance des salaires, l’insuffisance des recettes publiques et sociales, du coût des intérêts versés aux banques sur les marchés financiers..."
4 L’ouverture de nouveaux champs du possible
Quand les peuples se mettent en mouvement

P6Lignes 302 à 309
"Partout dans le monde, des mouvements populaires se développent qui en attestent : les travailleurs cherchent des issues à la crise engendrée par le système capitaliste.En effet, comment ne pas trouver dans le mouvement d’occupation de Wall Street, le temple du capitalisme mondialisé, le signe éloquent d’un système en perte de légitimité ?"

Dans les pays d’Europe, les peuples résistent et manifestent leur profond rejet de l’austérité. Des forces politiques opposées aux orientations européennes, commencent à gagner une place politique nouvelle.La décrédibilisation de l’Europe et des partis du système, conservateurs, libéraux ou sociaux-démocrates, n’est pas sans danger comme le montre la montée des replis nationalistes et fasciste qui touche plusieurs pays d’Europe"
Cet amendement sur l’Europe peut également être intégré dans la partie EUROPE

P7 La démocratie comme mode de vie
ligne 423 rajouter
Parmi les changements majeurs, il est urgent de mettre fin à l’indépendance de la Banque centrale Européenne qui doit être placée sous l’autorité politique des institutions européennes élues, assortie d’un contrôle démocratique et citoyen.Parallèlement, les Banques Nationales des Etats européens doivent revenir sous l’autorité de leurs Etats respectifs avec contrôle démocratique et citoyen."

P12 Et maintenant le changement Ligne 746 après système

Ajouter

"C’est pourquoi des solutions existent pour satisfaire les besoins économiques et sociaux qui nécessitent de sortir de la sphère privée les banques et les compagnies d’assurance qui doivent être nationalisées et socialisées. Ces entreprises ne sont pas des entreprises comme les autres parce qu’elles bénéficient du privilège de la collecte de l’épargne publique (3.000 milliards d’euros) et parce qu’elles ont été sauvées de la faillite par l’Etat et qu’en conséquence, elles doivent faire l’objet d’une réforme profonde dans un cadre public et réglementé conduisant à la réappropriation citoyenne de la gestion de l’épargne populaire au profit de la société toute entière, en particulier de l’emploi et de la satisfaction des besoins sociaux."

Pasquale Noizet


Source : Réveil Communiste

 

Lu sur Facebook (à vérifier sans doute) :

Dans la base commune adoptée par les communistes figurent : 161 fois le mot "domination", 62 fois "humain", 15 fois "salariés", 5 fois "ouvrier", 5 fois "communisme", 3 fois "nationaliste/lisme", 2 fois "internationaliste/lisme", 2 fois "Jaurès", 2 fois "Marx", 1 fois "socialisme", 1 fois "nationalisation" et 0 fois "travailleur" ...

 

  • PCFsocialisme-france.jpg

Programme du PCF en 1976 

Commenter cet article