Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

niche-fiscale.jpg

Le collectif budgétaire 2014 a été présenté et entériné le 17 juin 2014. A cette occasion, le journal " Les Echos" se penche sur le problème récurrent du coût des " niches fiscales " qui sont régulièrement reconduites et mêmes accrues chaque année.

 

 

Cette année, elles coûtent plus de 80 milliards d'euros.  80 milliards c’est l’équivalent du déficit de l’Etat qui s’élève à 83,9 milliards.  Ainsi ces 80 milliards de fraude n’entreront pas cette année dans les caisses de l’Etat au vu et au su du gouvernement socialiste !

 

Rappelons que 62 % des niches fiscales  sont utilisés par les 10 % les plus riches de nos « concitoyens ». Il est vrai qu'eux ne parlent pas de niche fiscale mais d' " optimisation fiscale ". Par les plus riches il faut entendre d’abord et très largement les représentants du grand capital.

 

Toutes les opportunités de niches, tout comme celles de toutes les fraudes, se sont multipliées ces dernières années et sont devenues de plus en plus sophistiquées pour rapporter de plus en plus.

 

Cet argent volé, c'est l’argent produit par les seuls travailleurs, travailleurs qui eux ne dissimulent par un centime de leurs salaires et qui font l'objet du plus grand nombre de contrôles.

 

Il est insupportable de voir ces milliards détournés et tout aussi insupportable d'entendre gouvernement et MEDEF hurler sur le coût de la grève de nos camarades cheminots et sur la dette de la SNCF, dette dont les intérêts engraissent les banques privées sans que cela ne fasse la Une du journal « Les  Echos ». Insupportable de lire et d’entendre que les revendications légitimes des intermittents menacent « l’équilibre national » !

 

Aussi pointé du doigt l'abattement de 10 % sur les pensions des retraités, un scandale bien sûr ! Face aux retraites-chapeaux qui se chiffrent en  dizaines de millions, cet abattement pour des pensions qui tournent autour de 1000 euros est évidemment scandaleux mais pas dans le sens que le disent les médias.

 

 

Le même journaliste s'indigne d'ailleurs aussi que la baisse du taux de cette si injuste TVA sur les travaux de rénovation des logements anciens coûte si cher (plus de 5 milliards). Voudrait-on nous faire croire que le retraité qui change ses ouvertures pour dépenser un peu moins de chauffage  serait le profiteur de ce dispositif ? Qu'en 'est-il alors de ceux qui "investissent" dans les vieilles demeures et autres châteaux qui se retrouvent non-imposables ? Les annonces immobilières et autres officines regorgent de ce genre de propositions

 

Le Ministre des Finances M. Sapin vient de déclarer : « Il est particulièrement important que le budget 2014 soit rigoureusement exécuté  et que les efforts d’assainissement substantiels soient résolument poursuivis en 2015. Nous devons fixer des objectifs plus ambitieux pour les dépenses de santé, limiter les coûts des retraites, ou encore renforcer le contrôle sur les dépenses de collectivités locales ». Il a évité soigneusement de parler des 80 milliards de « niches fiscales.

 

L'impôt sur le revenu fut un acte révolutionnaire en son temps. Il nous appartiendra de le rendre juste et efficace.  Sans attendre, agissons pour la récupération de ces 80 milliards de fraude fiscale.

SOURCE: 

www.sitecommunistes.org

 

Commenter cet article