Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Le Diablo

egypte-cartePC-Egypte

Communiqué du Parti communiste égyptien



Traduction par le site du Lien (http://www.lien-pads.fr)

reprise et légèrement corrigée

par la rédaction de http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le comité central du Parti communiste égyptien a tenu une réunion élargie  qui a rassemblé un grand nombre de militants du Caire et des fédérations pour discuter la question des élections présidentielles et de sa position sur les candidats qui s'y présentent.

 

Le Bureau politique du Parti a réalisé, dans la dernière période, de vastes consultations avec les militants dans un grand nombre d'organisations du parti consacrée à la tenue de cette réunion. Au cours de cette consultation  démocratique de nombreux avis se sont exprimés dans les rangs du parti sur chacun des candidats politiques. Peu de voix se sont exprimés en faveur du boycott des élections. 

 

Le Parti s'est empressé d'organiser cette réunion élargie après avoir posé la question de la participation aux élections présidentielles. Dés lors, guidée par l'idée de faire l'analyse politique des élections, le débat s'est poursuivi dans la clarté et les conditions les meilleures de la transparence et du respect des opinions réciproques. La parole fut donnée à plus d'une vingtaine de participants qui ont exprimé des avis différents dans divers domaines.

 

Plusieurs des intervenants, s'exprimant au nom des fédérations qu'ils représentaient, ont exprimé leurs opinions et  analyses politiques de la réalité présente  et leurs arguments pour le soutien  à tel ou tel  des principaux candidats ( Abdelfattaf Sissi et Hamdine Sabahi).

 

Le débat a révélé l'existence de contrastes évidents entre les opinions d' un grand nombre de membres du parti autour des priorités sur lesquelles repose fondamentalement le choix entre les deux candidats et leurs opinions déclarées jusqu'à présent.



L'existence de ce contraste est le reflet de la réalité du pays qui traverse un moment crucial: la révolution et le pays font face à un danger réel et la situation locale, régionale et internationale est complexe. 

 

En définitive, cela a conduit à la nécessité d'un accord d'ensemble pour un vote sur l'une des deux propositions suivantes : 

 

Première proposition: Laisser aux membres du parti la liberté de voter pour le candidat qu'ils soutiennent parmi ceux qui sont en compétition. 

 

Deuxième proposition: Voter pour le candidat que le Parti aura choisi pour lui apporter son soutien.

 

La première proposition a été approuvée par 70% des votants. Se sont associés à cette consultation les partisans de l'autre motion proposée. 

 

Au terme de la réunion les participants ont mis l'accent sur la préservation de l'unité du parti, la poursuite de la lutte pour la réalisation des objectifs de la révolution et la mise en oeuvre du programme de la révolution nationale et démocratique  qui sont pour nous les objectifs essentiels dans la prochaine phase.



La bataille présidentielle, malgré son importance, n'est pas la fin du parcours. Dans l'avenir il y aura de grandes batailles. Il faut unir les forces nationales et démocratiques autour de ces batailles afin qu'elles scellent la victoire de la révolution sur la contre-révolution.



Notre position est que quel soit le nom  du futur président  il sera jugé à la lumière de ses positions et de ses actes, et sur la base de son engagement dans la réalisation des objectifs et des revendications des masses populaires des révolutions du 25 janvier et du 30 juin. 

 

Notre parti est l'allié des autres forces révolutionnaires nationales. Il poursuivra à la tête de ces masses qui luttent pour parachever la réalisation des objectifs suivants:

 

Premièrement: Mettre fin à la dépendance envers les Etats Unis d'Amérique et à l'impérialisme mondial et réaffirmer l'indépendance de la décision nationale, afin d'enraciner et de renforcer les fondements de l'unité nationale.

 

Deuxièmement: Réaliser un développement souverain, général en faveur des pauvres et des masses laborieuses.



Agir pour la satisfaction de leurs besoins de subsistance, de leurs droits fondamentaux au travail, à la santé, au logement, à l'éducation, pour mettre un terme à la corruption....... la traduction des voleurs devant les tribunaux tout comme les corrompus qui ont volé l'argent du peuple.

 

Troisièmement: Réaliser la démocratie avec sa signification véritable



... et intégrale, la promulgation des législations qui réaffirment les libertés démocratiques fondamentales pour lesquelles les masses ont consenti des sacrifices et des luttes révolutionnaires , l'assurance de leur large participation dans la prise des décisions, la nécessité de mettre un terme aux violations des droits de l'Homme des innocents, à l'exception de celles qui sont impliquées dans des actes terroristes avérés.

 

Afin qu'il soit clair pour tous , le grand  peuple Egyptien qui a réussi à abattre deux régimes et condamner deux Présidents au cours de deux années, ne permettra pas en aucune façon le retour du régime de Moubarak  ou de celui des frères terroristes et de leurs alliés.



Il est en mesure de faire face à tout futur président qui ne respectera pas la constitution et qui ne satisfera pas les aspirations du peuple et son espérance de vivre dans la liberté, la justice sociale, la dignité humaine . Le socialisme est l'avenir.... Construisons-le ensemble.

Commenter cet article