Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Lu sur le blog : "Le Phare communiste":

Le PCF continue son virement/mutation à droite de congrès en congrès. Ses adhérents communistes pensent sérieusement que les directions successives de leur parti l’ont vidé de toute substance. À l’occasion de son avant dernier congrès, la direction a renoncé à un projet gardé bien au chaud dans les cartons loin de tout regard et soupçon des adhérents. C’est le projet de liquider le parti. Elle a fait marche arrière sous l’influence des délégué(e)s et de la base. Mais le processus de mener la barque du Colonel Fabien dans les terrains libéraux au voisinage du PS est toujours d’actualité pour cette même direction.

 

Cet été, ses même dirigeants , sans complexe, ont annoncé publiquement, sur les colonnes de la presse, que le communisme n’est plus leur idéal. (Voir déclaration de P.Laurent dans Libération été 2012 et rapport de P.Bessac etc).

 

Dans l’Humanité du 15 octobre 2012, l’ambition du PCF est définie ainsi : « le PCF se propose d’être utile au changement et d’agir dès maintenant pour l’obtenir »*.

 

Tout est dit dans cette phrase. Le « changement » est le programme du candidat PS François Hollande, maintenant président de l’État. Le PCF s’approprie le programme du PS et du président. Il réclame la mise en route du programme PS. Le PCF « retrousse les manches pour gagner » cette « bataille » et ce « chantier ouvert ». Le PCF se voit utile pour aider le président François Hollande, il se considère l’outil nécessaire pour « aboutir maintenant » et « bouger les lignes ». « C’est la stratégie du FDG que réaffirme la direction (communiste) » (*).

 

L’éditorialiste Maurice Ulrich va plus loin et conseille au PCF de ne pas compter sur les militants, les salariés et les masses populaires. « La déception à gauche et dans les couches populaires n’implique en rien un renforcement des forces et des idées de gauche », disait-il dans son éditorial de l’Huma du 15 octobre. Il est vrai que les ouvriers et les couches populaires ne vont pas renforcer le PCF qui s’occupe de son virage à droite


Et Maurice Ulrich de rajouter « qu’il n’y a rien à espérer d’un échec de François Hollande »*.Autrement dit, il faut aider le Président et le soutenir et dans les termes de Julia Hamilani, journaliste à l’Huma et ceux des dirigeants du PCF, « il faut être utile au changement ». Les sommets du PCF éprouvent le besoin de dire qu’il est de leur devoir de se rendre utile au PS et au Président de l’État. Cela est possible car, selon toujours Maurice Ulrich, éditorialiste de l’Huma, le PCF maintenant, a trouvé solution à « ses échecs successifs et son recul historique »*; remarquez bien le mot historique. La solution à cette double problématique posée par l’éditorialiste de l’Huma est son dynamisme et la(suite p3) nouvelle « construction politique »*. Devinez de quoi il s’agit ? C’est bien du FDG non ? Politiquement si les sommets du Pcf n’ont pas pu jusqu’à maintenant se débarrasser « des valises lourdes »-le PCF, ils ont quand même une structure politique en main – le FDG,

 

Et le communisme dans tout ça ?

Si on croit Jacques Chabalier, responsable de la vie du parti, les 45000 adhérents enregistrés par le PCF depuis 2005, s’identifient à « la fraternité, le dialogue »* et souhaitent que le PCF soit un parti des institutions. Encore un point important pour comprendre la stratégie des directions à Colonel Fabien. Autre slogan. L’ouverture, l’isolement, le rassemblement, etc. ces pratiques s’inspirent d’une tactique et d’une stratégie qui a coûté trop cher à beaucoup de peuples ; c’est la glasnost et les idées de la perestroïka. Ce sont les lignes même de la direction actuelle du PCF. C’est sa révolution citoyenne portée par sa nouvelle construction politique, le FDG. Par ailleurs d’autres animateurs du PCF proposent d’autres chemins et d’autres stratégies. Des textes alternatifs à celui des sommets du colonel Fabien seront présentés aux adhérents dans le cadre des préparatifs du prochain congrès. De ce fait l’exécutif national aura des difficultés à gérer tranquillement l’entreprise (le chantier interminable) du virement à droite du PCF. Le rapport de forces au sein du PCF peut basculer dans un sens comme dans un autre et d’un moment à l’autre.

 

(*)le journal "L’Humanité" 15 octobre 2012  p. 2 et 3. 

Commenter cet article