Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

GIAbdallah-recent.jpg

Libération sans condition de Georges Ibrahim Abdallah

Imaginons le scandale si le 23 janvier dernier, Florence Cassez, dont on se sera sans doute jamais si elle est coupable ou innocente, n’avait pas été sortie de sa prison malgré la décision positive du tribunal suprême du Mexique. Imaginons que ce refus des autorités politiques mexicaines aurait été expliqué par le fait que la diplomatie étasunienne aurait fait pression sur le gouvernement mexicain pour la maintenir derrière les barreaux pour y purger complétement sa peine de 60 ans… c’est-à-dire emprisonnée jusqu’à 91 ans, un âge où elle aurait été certes moins dangereuse pour la société…

Nous ne pouvons même pas imaginer ce scénario improbable à l’encontre de la française Florence Cassez, alors qu’ici en France, ce n’est pas une science-fiction puisque c’est la réalité subie par le libanais Georges Ibrahim Abdallah.

Georges Ibrahim Abdallah, arrêté, jugé, emprisonné en France depuis 28 ans et quatre mois, n’est pas sorti de sa prison pour être extradé vers son pays le Liban, comme la justice l’a décidé, mais il reste détenu comme les Etats-Unis l’ont exigé.

Outre le département d’Etat étasunien qui s’est dit mécontent de la décision du Tribunal de procéder à la libération de Georges Abdallah et à son expulsion, ce qui a fortement influencé la décision de non-recevoir de la part de Manuel Valls piloté par l’Elysée et le Ministère des Affaires Etrangères dans une période où, comme nous l’avons déjà écrit, la France a besoin des USA pour continuer sa guerre de recolonisation malienne sous prétexte antiterroriste, voilà désormais que des élus étasuniens ont exprimé leur opposition à la libération de Georges Abdallah.

En effet, l’étasunienne Grace Meng, élue démocrate à la Chambre des Représentants et membre de la commission des Affaires Etrangères, a estimé dans une déclaration le lundi 28 janvier 2013 que : « la condamnation à perpétuité de M. Abdallah était « nécessaire » » et que « S'il était libéré au Liban, M. Abdallah pourrait très bien reprendre ses actes de terrorisme, et viser des citoyens en France, aux Etats-Unis, ou dans d'autres pays alliés. Nous devons rester fermes et unis contre la menace terroriste. M. Abdallah doit rester en prison jusqu'à la fin de sa vie ».

De plus elle a indiqué que : « elle allait rédiger une lettre en ce sens avec des élus de toutes tendances politiques, car on ne peut pas rester les bras ballants quand un (pays) allié libère le meurtrier d'un Américain en service diplomatique »… omettant de dire « agent de la CIA »…

Si cela n’est pas une ingérence sur un fonctionnement et dans une décision souveraine de la justice, avec toutes ses imperfections et se parties pris, ou une pression inimaginable il y a encore quelques années, sur le gouvernement de la France, c’est quoi d’autre ? La France est-elle à la botte des USA simplement parce qu’elle ne dispose plus des moyens matériels pour transporter des armes de guerres et des troupes vers le Mali ?

Obama qui vient de prêter serment sur la Bible pour sa 2ème investiture au poste suprême, n’a-t-il pas dit « God bless América » ? Alors poussons dans les contradictions encore plus loin, car même dans la bible étasunienne il inscrit : « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants et vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné » A moins que Mme Meng dont les aïeux avaient immigrés de Chine, ne soit taoïste !

- Croient-ils ces étasuniens que Georges Ibrahim Abdallah, un communiste militant révolutionnaire, qui a vu de ses yeux, son pays attaqué puis envahi par une armée étrangère, qui a vu de ses yeux, des populations palestiniennes déportés, humiliés et massacrés… fera repentance de ses actions révolutionnaires contre ses ennemis, en se frappant le torse ou en se flagellant le dos ?

- Croient-ils ces étasuniens, que Georges Ibrahim Abdallah fera pénitence et voeu de pacifisme, comme l’ont fait des milliers de GI en revenant du Vietnam il y a 40 ans après avoir assassiné des millions de personnes et martyrisé un peuple à coup de bombes et d’agent Orange ?

- Croient-ils ces étasuniens ou ces politiciens français, que nous nous tairons, que le peuple du Liban se taira, et que nous ferons acte d’allégeance aux geôliers de Georges, avec des hourra, des remerciements et des congratulations, au cas où Georges Abdallah serait libéré ?

Georges Abdallah est libérable depuis plus de 10 ans, il a été jugé et la justice a en 2013, ordonné sa libération et son expulsion, et personne n’a autorité pour empêcher et contraindre cette décision. Dans le cas contraire, c’est un parjure affiché et un déni de démocratie qui auront un jour des conséquences.

La Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais
le 31 janvier 2013
comibase@gmail.com
LiberezGIA-photos.jpg
Cliquez pour agrandir

Commenter cet article