Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

manifestation01

Nous vivons actuellement une concurrence jamais atteinte des grands groupes capitalistes. La course aux profits dont les populations sont victimes en France, en Europe et au niveau mondial atteint un niveau jamais égalé et va en s’amplifiant. On constate une mise à sac systématique  par le capital de secteurs entiers de notre économie qui se traduit par des fermetures d’entreprises et des suppressions massives d’emplois, des délocalisations de production vers les pays à bas coûts, une casse sans précédent des services publics et des acquis sociaux ordonnée par Gattaz et mise en œuvre par le gouvernement Hollande. Nous vivons une baisse constante et importante du pouvoir d’achat des salaires et pensions pendant que le droit à la santé et à l’éducation est en constante régression.

 

 

Pour le capital, le seul objectif est d’augmenter sans cesse le taux de profit et d’organiser la casse économique et industrielle afin de distribuer des dividendes de plus en plus haut aux actionnaires. En 2013 ceux-ci ont touché 43 milliards et plus de 80 milliards ont été planqués dans des niches fiscales. 80 milliards c’est quasiment l’équivalent du déficit du budget de l’Etat (83,9 milliards).

 

 

Ainsi des pans entiers de notre économie sont sacrifiés sur l’autel du profit et les fusions entre groupes multinationaux s’accélèrent comme chez Alstom fleuron de l’industrie française  en cours de bradage aux américains. Comme toujours les capitalistes veulent augmenter les revenus financiers et le Medef avec le gouvernement social-démocrate à sa botte exige la suppression du SMIC et une déréglementation du Code du Travail. Les accords ANI signés par la CFDT, la CGC et la CFTC ne vont pas assez loin pour les groupes capitalistes. Tous les obstacles à plus de profit doivent être supprimés et c’est là le but du regroupement fantaisiste des régions, la suppression programmée des départements, celle en cours des communes avec la construction de métropoles.

Pour contrer cette course effrénée aux profits, une seule solution : la lutte…

 

Quoiqu’en disent les médias à la solde du capital et des ses vassaux sociaux-démocrates, les salariés ne laissent pas faire et un développement des luttes est constaté. Les Cheminots  se battent depuis plus d’une semaine pour un vrai service public ferroviaire au service des usagers. Silence total des médias sur les deux semaines de grève des cheminots Suédois qui ont engagé le combat contre la privatisation de leur outil de travail par le groupe français « Véolia ».

 

Les intermittents du spectacle continuent la lutte pour de meilleures indemnisations, tout comme les salariés des hôpitaux. Lutte des postiers dans plusieurs bureaux parisiens pour leurs conditions de travail et la suppression d’emplois. Luttes chez les enseignants chercheurs. Luttes aussi dans les aéroports où les contrôleurs aériens sont déterminés à faire supprimer le règlement européen « ciel Unique » permettant l’ouverture à la concurrence privée de l’espace aérien européen.

 

 

Seules les luttes de tous les instants dans tous les secteurs, publics ou privés feront reculer les prétentions du capital et seules les luttes coordonnées contre le capital  ouvriront les perspectives pour une autre société.

 

SOURCE : 

www.sitecommunistes.org

 

Commenter cet article