Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

annie-lacroix-riz.jpgAnnie Lacroix-Riz, histoirienne, participera au Festival du livre de Mouans-Sartoux

Festival du livre de Mouans-Sartoux

les 1er, 2 et 3 octobre 2010

(extraits du programme) :  

Il y a 62 ans, le Conseil National de la Résistance, dans la clandestinité, a jeté les bases du système social français que la droite réactionnaire et ultralibérale  au pouvoir actuellement, démantèle avec obstination.

Denis Kessler, ex-numéro 2 du MEDEF indiquait au journal "Challenges" le 4 octobre 2007:. « La liste des réformes ?   C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance ! » 

Bientôt, la retraite par répartition, la Sécurité Sociale et toutes ces belles conquêtes sociales seront des vestiges du passé. Elles ont cimenté notre "vivre ensemble" en affirmant haut et fort les idéaux républicains de liberté, d'égalité et de fraternité. Dans les jours sombres de notre histoire, ces mots inscrits sur le fronton de nos mairies ont toujours permis aux hommes de combattre l'injustice et la barbarie de sorte que la solidarité et la justice puissent ramener la lumière et la vie dans notre pays.

Or, l'actuelle dictature internationale des marchés financiers menace la paix et la démocratie. Le fascisme, toujours se nourrit des injustices sociales et de la haine des autres. Dans cette époque trouble où l'argent est roi, le ciel s'assombrit et l'orage se prépare.Derrière toutes les statistiques, évaluations, projections, derrière tous les rideaux de fumée, c'est bien à un  mouvement historique que nous assistons : au retour, sur l'avant-scène publique, des forces d'argent, discréditées à la Libération. Elles sont en train de nous refaire, si nous n’y prenons garde, « le coup de 1940 », c'est-à-dire piller le pays et préférer l’Argent à la France.

La vigilance est de rigueur.  N'oublions pas le slogan lancé par ceux qui ont combattu la barbarie nazie:     

RESISTER C'EST CREER ,  CREER C'EST RESISTER.

L'insurrection pacifique contre la marchandisation de tout est d'une impérieuse nécessité. Il faut combattre la compétition à outrance et la guerre de tous contre tous. La concurrence effrénée n'apporte que des jours sombres. La solidarité et la coopération doivent redevenir des objectifs à atteindre.

L’Association que nous sommes en train de créer se propose d’œuvrer à ces objectifs par tous les moyens: actions, vulgarisations, conférences, projections, manifestations, participations diverses… En se fondant sur l’idéal qui animait «ceux du CNR » et pour mettre en œuvre, à partir de la mémoire, une « Résistance d’aujourd’hui ».

Nous avons déjà commencé à travailler :

Au Festival du Livre de Mouans-Sartoux, les 1,2 et 3 octobre prochains, sur nos propositions, seront présents ou projetés ( voir programme ci-dessous ) :

 

Madame Annie-Lacroix-Riz, historienne, auteur notamment de « Le choix de la  défaite, les élites françaises dans les années 1930 », ( Armand Colin), où elle met en évidence le rôle joué par les classes dirigeantes dans la défaite de 1940.

Monsieur Gilles Perret, réalisateur, suite à la projection de son film "Walter, retour en  

 résistance".

Le film "La stratégie du choc" de Michael Winterbottom et Mat Whitecross d’après le livre  

éponyme de Naomi Klein, qui a révélé les vrais desseins du capitalisme d’aujourd’hui.

Selon le calendrier suivant :


Le samedi 2 octobre à 10 heures à "La Strada 2".  Projection du film "Walter, retour en résistance" en présence du réalisateur Gilles Perret. Suivi d'un débat dans la même salle à 11h 30. Sur le thème:" Qu'est devenu le programme du Conseil National de la Résistance?" avec Gilles Perret, Annie Lacroix-Riz, Pierre Joxe, Jean-Noël Jeanneney.

Le samedi 2 octobre à 15 heures dans la salle "Léo Lagrange".  Un débat sur le thème"Contre la crise, l'économie sous contrôle?" avec Susan George; Thomas Legrand; Florence Noiville; Geneviève Azam et Annie Lacroix-Riz.

Le dimanche 3 octobre à 17 heures à "La Strada 2".  Conférence-débat animée par Annie Lacroix-Riz sur le thème" La crise économique des années 1930, la débâcle de 1940" à partir de son livre "Le choix de la défaite: les élites...", suivie du film "La stratégie du choc" à "la Strada 2"

 

 

Commenter cet article