Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Diablo

Communiqué du Parti communiste d'Israel


israel-pc.jpgPrès de 20 000 personnes ont participé à la « Journée de la Terre » à Sakhnin samedi, et près de 1 000 personnes ont répondu présent au principal événement organisé dans le sud d’Israël, un défilé près du village arabo-bédouin non-reconnu d'Al-Sayed pour protester contre le plan Prawer, qui propose l'expulsion et la déportation de milliers de Bédouins du Neguev des villages non-reconnus.

 

Des figurés du Haut comité arabe,une organisation parapluie qui comprend la plupart des partis et mouvements politiques de la minorité nationale arabe d’Israël, ont appelé à l'extension du territoire des communautés arabes du pays, la plupart d'entre elles subissant le sur-peuplement avec trop peu de terres disponibles pour construire.

 

Au programme également la dénonciation d'actes de racisme anti-arabe et des appels à la libération de prisonniers palestiniens détenus en Israël, en particulier les plus âgés. Dans un communiqué de presse, le Comité a déclaré que la Journée de la Terre en 2013 n'était pas fondamentalement différente de celle de 1976, ajoutant que « le gouvernement israélien continue à s'accaparer de plus en plus de terres des Arabes », en premier lieu la Galilée et dans le Triangle – une zone au centre d’Israël, approximativement délimitée par les cités arabes de Baka al-Garbiyeh, Taybeh et Tira – ainsi que désormais dans le Neguev.

 

Des centaines de militants des groupes de droits de l'Homme et des droits civiques ont participé au rassemblement de Sakhnin, dont une délégation du village bédouin non-reconnu d'Al-Arakib au nord de Be'er Sheva.

 

Les participants ont brandi des drapeaux palestiniens et scandé des mots d'ordre contre l'occupation israélienne des territoires palestiniens et l'expropriation par Israël des terres palestiniennes.

 

Le président du Hadash (Front démocratique pour la paix et l'égalité – Parti communiste d’Israël), le député communiste Mohammed Barakeh, a déclaré que la 37 ème Journée de la Terre se produit dans une période historique où l'escalade de l'establishment israélien dans sa lutte pour s'approprier ce qu'il reste de la terre des citoyens arabes, particulièrement dans le Neguev, s'ajoutant au manque de terres dans les villages arabes en Galilée et dans le Triangle. « Nous sommes à la limite, et avant d'atteindre un nouveau cap dans la détérioration dans les relations entre l’État et les citoyens arabes sur la question de la terre, j'en appelle à une lutte populaire, que doivent mener les responsables des collectivités locales arabes, sur la question de l'expansion des plans directeurs ; en fin de compte, l’État ne nous ferait pas une faveur si il étendait ces quartiers, il ne ferait que redonner, dans une infirme mesure, une partie de ce qui a été exproprié tout au long de ces années », a déclaré le député Barakeh.

 

Les activités de cette Journée de la terre ont commencé plus tôt dans la semaine dans certaines communautés arabes, ainsi que dans certaines villes mixtes, arabes et juives, comme Jaffa et Acre. Des milliers de personnes, y compris des députés communistes, ont participé à un rassemblement à Taybeh vendredi pour la Journée de la Terre.

 

Un groupe de manifestants à Sakhnin a attaqué un reporter de Al-Jazeera dénonçant une couverture du conflit au Syrie était « biaisée et anti-Assad ». Le reporter, Alias Kram, résident de Nazareth a été légèrement blessé. Le député Barakeh et d'autres militants du Hadash ont aidé l'équipe de journalistes à trouver refuge dans une maison du quartier. Ramiz Jaraisy, dirigeant du Hadash et maire de Nazareth qui est également le président du comité des autorités locales arabes a fermement condamné l'attaque, affirmant que cela ne faisait que nuire à la portée de l'événement.

 

La Journée de la Terre commémore la mort de six manifestants palestiniens, tombés sous les balles israéliennes pendant les manifestations massives de 1976 contre les projets de confiscation des terres arabo-palestiniens au nord d'Israel. La décision du gouvernement de confisquer les terres était accompagnée d'un couvre-feu imposé aux villages de Sakhnin, Arraba, De'ir Hanna, Tur'an et Kabul, effectif à partir de 17 heures, le 29 mars 1976. Les dirigeants communistes arabes, comme Tawfiq Ziad, premier maire communiste de Nazareth, ont répondu en lançant un appel à une journée de grève générale, sur décision du Comité central du Parti communiste, et à des manifestations contre la confiscation des terres pour le 30 mars. Le gouvernement avait déclaré toutes les manifestations illégales et menacé de tirer sur les militants, comme sur les enseignants qui encourageaient leurs étudiants à participer aux manifestations.

Traduction MA

Source : Solidarité Internationale PCF 

Commenter cet article