Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

LA FRANCE VA-T-ELLE S'ENGAGER DANS UNE GUERRE

DE PLUS CETTE FOIS AUX CÔTES DES DJIHADISTES 

QU'ELLE COMBAT AU MALI ?

Paris et Londres veulent livrer des armes aux rebelles syriens

Syrie-2013.gif

La France et le Royaume-Uni pourraient voter contre la reconduction de l'embargo européen sur les livraisons d'armes à l'opposition syrienne, a déclaré jeudi le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.


Les décisions européennes en matière de politique étrangère se prenant à l'unanimité des Vingt-Sept, il suffirait à Londres et à Paris d'opposer leur veto à cette reconduction pour que l'embargo soit automatiquement levé, ce qui leur permettrait de livrer des armes susceptibles d'établir un équilibre des forces.


Laurent Fabius a expliqué sur France Info que Paris et Londres demanderaient à leurs partenaires européens d'avancer la réunion prévue début avril pour réexaminer le maintien de l'embargo reconduit le 1er mars dernier jusqu'au 31 mai.


"On ne peut pas accepter ce déséquilibre actuel, d'un côté la Russie et l'Iran qui livrent des armes à Bachar et de l'autre des résistants qui ne peuvent pas se défendre", a-t-il dit. "La position que nous prenons, c'est de demander aux Européens de lever l'embargo pour que les résistants aient la possibilité de se défendre."


"Il faut aller très vite", a-t-il ajouté. "Les Européens devraient reprendre cette question dans quelques semaines mais nous allons demander avec les Britanniques que la réunion qui prévoit l'examen de tout ça soit avancée."


Prié de dire la position qu'adopteraient Paris et Londres, qui se concertent selon lui "en permanence", en cas de refus de leurs partenaires européens, Laurent Fabius a déclaré : "La France est une nation souveraine".(sic)


"S'il n'y a pas de position commune, de position internationale commune, il pourrait y avoir une position commune de la France et de la Grande-Bretagne pour armer l'opposition", a-t-il dit en précisant qu'il s'agissait de "lever l'embargo".


Selon une source diplomatique française, l'objectif dans un premier temps est "d'exercer une pression politique très forte sur les Vingt-Sept" pour les persuader de lever l'embargo.


"Il va falloir qu'ils bougent d'une manière ou d'une autre pour adapter, modifier, apporter une aide utile à la coalition", explique-t-on.


MOSCOU OPPOSÉ À LA LEVÉE DE L'EMBARGO


Mais si Paris et Londres n'étaient pas suivis, les sanctions tomberaient puisqu'il faut l'unanimité pour les imposer et l'embargo serait "cassé" de fait.


"C'est un système qui est assez brutal car il faut une décision positive des Etats membres dans un sens ou dans un autre pour que le système perdure", souligne-t-on.


Le Premier ministre britannique David Cameron a adopté mardi une position similaire.


"J'espère que nous réussirons à convaincre nos partenaires européens et que si de nouvelles modifications (à l'embargo en vigueur, NDLR) se révèlent nécessaires, ils seront d'accord avec nous", a déclaré le Premier ministre britannique devant une commission parlementaire.


"Mais s'ils ne le peuvent pas, alors il n'est pas totalement exclu que nous soyons obligés d'agir à notre façon. C'est possible", a-t-il dit.


Selon un responsable français de haut rang, la livraison à l'opposition de missiles sol-air susceptibles d'abattre les avions du régime de Bachar al Assad est envisagée.


"Les arguments bien connus contre la livraison d'armes aux rebelles - trouver d'abord une solution politique, ne pas militariser la situation ou la crainte que les armes tombent dans de mauvaises mains - perdent de leur impact", dit-il.


"Nous avons maintenant identifié où les armes peuvent aller et qui peut les obtenir. La pression sur Bachar ne fonctionne pas et nous ne pouvons pas accepter qu'une partie continue à se faire assassiner", a-t-il ajouté.

La Russie a réaffirmé mercredi son opposition à la fourniture d'armes à l'opposition.


"Je pense que le droit international stipule que cela n'est pas possible et je pense qu'armer l'opposition est une infraction au droit international", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à Londres.


Source: le blog de Jean Lévy 


Commenter cet article