Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

pole-emploi

Les emplois d’avenir mis en place au 1er novembre 2012 sont des contrats aidés pour les 16-25 ans n’ayant pas de qualifications. L’Etat prend en charge 75% du salaire et la collectivité employeur le reste. Leur durée est variable, d’un an le plus souvent, à 3 ans.

 
Il y a bien eu, en deux ans, 155 000 recrutés, mais le parlement a encore prévu 15 000 contrats supplémentaires en 2015, en plus des 50 000 déjà votés, car l’embauche des entreprises reste au plus bas.

 
Pour améliorer les chances de trouver un poste, les emplois d’avenir devaient donner une formation. Si 43% des jeunes ont eu une «formation», seul 7% ont eu une formation qualifiante.

 
Le nombre de jeunes de moins de 25 ans au chômage a continué d’augmenter. Le nombre de moins de 25 ans inscrits en catégorie A ( sans activité) et B et C ( petits boulots) à Pôle emploi a progressé de 1% entre septembre 2013 et septembre 2014.


Le président Hollande comptait sur ce dispositif prévu pour 150 000 jeunes pour inverser la courbe du chômage. Ce type de dispositif utilisé par tous les gouvernements successifs a en effet surtout un impact sur la statistique : Lors de l’embauche le nombre de chômeurs baisse d’autant, mais un an plus tard lors de la sortie du dispositif, même en faisant entrer toujours autant de nouveaux jeunes dans le tourniquet, l’effet sur la statistique disparaît. Il sert a gagner du temps en espérant la reprise de l’activité venue d’ailleurs, la conjecture mondiale en principe.


Ironie du langage, l’avenir de cet emploi est précarité-chômage-précarité. Sur les 155 000 personnes recrutées au tire des emplois d’avenir, seules 55 800 d’entre elles étaient en activité six mois plus tard.


Le coût pour l’Etat est de 1,4 milliards en 2014, ce qui revient a diminuer fortement le coût du travail pour l’employeur qui ne paye que 25% du salaire. Dans les collectivités territoriales, hôpitaux, ils peuvent pallier l’insuffisance des personnels sous statut et baisser ainsi les frais de personnels.

 

source: POI

 

Commenter cet article