Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

l-echo

Les dogmes libéraux qui érigent la loi du marché et la rentabilité financière en valeurs cardinales, classant les intérêts humains et écologiques au rang de contraintes variables, ne produisent pas que des crises économiques et de la souffrance sociale. Ils accouchent aussi d’incompétents et d’incapables parmi la caste des dirigeants politiques et gouvernementaux qui les appliquent.
Le fait est là: les décisions prises par les personnes en charge aujourd’hui de la gestion de l’Europe et des Etats qui la composent, sont autant de scénarios-catastrophes. De plans de rigueur en plans d’austérité, d’alignements sur les exigences bancaires en financements publics des fonds bancaires, leurs choix sont des moteurs pour l’engrenage de la récession. Comment ces élites encalminées – mais qui continuent à mépriser le bas-peuple – peuvent-elles encore croire et professer que les cures d’étranglement du pouvoir d’achat et de liquidation d’emplois publics et privés, seraient des remèdes pour surmonter la crise de leur système? Quelle imbécillité suprême les conduit à générer un neuvième plan d’austérité contre les salariés grecs qui n’ont plus rien à donner? L’abîme n’est pas loin et l’ensemble de l’Europe y est poussé? Les imbéciles du libéralisme n’écoutent rien, pas même la voix du prix Nobel américain Paul Krugman qui ne cesse de dire que «l’austérité en temps de dépression est une très mauvaise idée».
Ils ne reculeront que sous la contrainte des luttes sociales et des urnes emplies de volontés citoyennes radicales.

 

Christian AUDOUIN 

éditorial de L'ECHO de la Haute-Vienne

Mardi 14 Février 2012

Commenter cet article

Serge des bois 14/02/2012 18:24


Je ne peux partager cette analyse de Christian Audouin.


Depuis des années, je me bats pour que l'on arrête de dire que les politiques suivies sont des échecs mais, qu'au contraire, elles arrivent à leur fin réelle. Non pas celle
annoncée (baisse du chômage, amélioration des conditions de vie des plus démunis, etc ..) mais maintien et accroissement des profits.


Parler de crise quand les profits atteignent des sommets, cela n'a pas de sens.


Le seul but de cette référence à la crise et de faire accepter comme une réalité qui s'impose à tous, les restrictions et le recul de civilisation tels ceux imposés au peuple grec.


Ne pas dénoncer cet état de fait c'est entrer dans leur jeu et, quelque part, leur donner raison.


Oui, le monarque a, en grande partie, réussi la politique pour laquelle il a été mis à cette place : faire travailler plus pour gagner moins ceux qui n'ont que leur force de travail à vendre.

DIABLO 15/02/2012 11:26



Je partage le point de vue de Serge des bois. En effet, pour les capitalistes et les riches, la politique de Sarkozy n'est pas un échec. Preuves : le bouclier fiscal et la suppression de l'ISF sans parler de certaines "niches" fiscales.