Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

SNE-FSU.jpg

parcs nationaux

Les parcs nationaux français sont en danger : d'un côté la mission fondatrice des parcs nationaux, la protection des zones cœurs, est remise en cause par la baisse constante des moyens comme par les réorganisations et les nouveaux objectifs des établissements qui assurent cette protection. De l'autre, les personnels des parcs nationaux sont de plus en plus sous tension, et de moins en moins à même d'effectuer correctement leur travail.

 

La réforme des parcs nationaux par la loi de 2006 avait la volonté d'associer les communes volontaires à la protection des cœurs de parc, en les accompagnants dans une démarche de développement durable. Aussi nécessaire qu’elle ait pu être, cette réforme a ouvert la boite de pandore et aujourd’hui tout semble à nouveau négociable : en 3 ans les parcs ont vu leur légitimité, acquise après plus de 40 années de travail, remise en cause.

 

La charte de développement durable imposée par la nouvelle loi est au départ une bonne idée. Mais elle est devenue un prétexte à la contestation locale. Plus grave, son approbation est un objet de chantage pour certains acteurs des territoires. Et la pression va toujours dans le sens d'une moindre protection des cœurs de parc.

 

La Révision générale des politiques publiques du gouvernement précédent comme les options prises par le gouvernement actuel sacrifient les services publics. En matière d'environnement, cela veut dire que les grandes ambitions affichées (grenelle, conférence environnementale) ne seront pas mises en œuvre faute de moyens.

 

Dans les parcs nationaux, cette baisse de moyens conjuguée aux nouvelles missions de développement durable imposent la réorganisation des établissements. Même si elle est acceptable sur le principe, cette transformation se fait parfois brutalement, et avec une finalité en contradiction avec les principes fondateurs des Parcs nationaux.

 

Pour les personnels des parcs nationaux, l’injonction paradoxale du Ministère est de plus en plus insoutenable : comment faire toujours plus avec moins de moyens humains et financiers ?

 

Dans chaque parc les conflits internes se multiplient, et les rapports avec les populations locales se tendent : Vanoise, Mercantour, Cévennes, Calanques, Réunion, les exemples ne manquent pas et tout porte à croire que les choses ne vont pas en rester là.

 

C’est pourquoi en signant cette pétition, je soutiens les actions entreprises dans les parcs nationaux par les personnels :

 

- pour conserver le niveau de protection et de conservation de l’environnement reconnu à ce jour par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),

 

- pour conserver la légitimité acquise par ces établissements publics en matière de protection de l’environnement,

 

- pour rétablir un dialogue social normal entre personnels et administration,

 

- pour apaiser les relations avec nos partenaires locaux.

Pour signer la pétition cliquez ici

 

 

Transmis par Henri

Commenter cet article

caroleone 06/11/2012 09:38


Bonjour Diablo,


 


Je l'ai repris sur ton blog du coup, tu as été plus rapide


 


Voilà, encore des lieux naturels à sauvegarder avec vigilance et vaillance.


 


Bises


 


caro